03 octobre 2019

L'homme : 99,99 % d'énergie et seulement 0,01% de matière !

 

L'homme est fait de 99,99% d'énergie
et seulement 0,01% de matière

 

ob_3d3288

 

Des révélations étonnantes ont été récemment publiées par Ali Sundermier, scientifique, qui a déclaré que l’homme, comme la plupart des objets qui l’entourent, est composé de 'vide' à 99,99%.

Ce scientifique précise que l’atome est principalement composé du vide qui entoure le noyau. Le noyau de l’atome étant 100 000 fois plus petit que l’atome dans lequel il se trouve, tout le reste est constitué de vide. Pour illustrer cette différence, M. Sundermier compare le noyau à une cacahuète au milieu d'un stade qui représenterait l’atome entier.

Notre corps étant composé d’atomes, nous sommes donc composé de 99,9999999% de 'vide'. Selon ce point de vue, l’homme tel que nous le voyons et le croyons n’existe pas puisque nous ne sommes qu'un regroupement d’atomes vides.

 

flower-of-life-symbol-big

Mais si le corps est composé de vide, pourquoi l’homme et tous les objets qui l’entourent semblent-ils si solides ? Parce qu’en réalité, le vide n’est pas vide. Ce que nous appelons 'vide' est composé de protons, de champs quantiques electromagnétiques et d’ondes 'invisibles' à nos yeux prenant la forme de la 'fleur de vie' qui est un symbole universel de géométrie sacrée.

Ce 'vide', non vide, est en réalité composé d'une énergie si puissante qu’elle en devient …pure information.

Et le physicien Nassim Haramein nous précise que ce champ d'informations, connecté à toute l'information de l'univers, constitue notre conscience. Le cerveau n'étant que le recepteur pour convertir l'information dans la 3D.

 

homme

De tout temps, l'esprit et la matière ont été opposé : spiritualité / matérialité, invisible / visible, esprit / corps, croyant / cartésien,......

Or ces découvertes nous apportent une autre vision du lien esprit/matière : puisque le champ d'informations permettant de nous connecter à notre source est dans nos cellules, l'esprit est donc situé dans la matière. La matière est la spiritualité manifestée. Il n'y a donc pas opposition, mais complémentarité.

 

Ce constat rejoint la vision orientale de la spiritualité qui, contrairement à la vision occidentale, affirme que 'Dieu' est à l'intérieur de nous et qu'il ne sert à rien de le chercher à l'extérieur.

On voit ici l'importance de pratiques méditatives, car la méditation permet de se connecter à toute cette information, à notre propre information, en rentrant en soi...  pour cesser de chercher à l'extérieur ce qui se trouve à l'intérieur de nous, de nos cellules, ....

 

Alors, pourquoi ne voyons-nous que la matière ? 
Pourquoi faisons-nous de la matière notre seule réalité alors qu'elle ne correspond qu'à 0,1% de qui nous sommes ????

Parce que nos yeux ne peuvent voir que la matière en 3D et que nous avons été éduqué pour croire uniquement ce que nous voyons. Cette 'perception' est suffisante pour gérer notre vie matérielle, mais pas pour appréhender les lois de l'univers et de la physique quantique et gérer nos pensées et nos émotions....

 

Nous ne pouvons pas passer la main à travers la matière car le vide, l'espace, est rempli de champs électrostatiques qui interagissent comme des aimants qui se repoussent, et qui nous donnent l'impression du 'matériel' qui devient notre seule réalité. Ainsi, on passe notre temps à prendre en compte le point 0,0000001 et on ignore complètement les 99,9999999 restant !

Si nous laissons à nos yeux la possibilité de voir autre chose que la matière, nous allons pouvoir commencer à percevoir le champ éthérique qui évolue autour des personnes, des animaux, des végétaux et developper petit à petit la clair-voyance qui est la faculté de voir, ou percevoir, les champs d'énergie qui nous entourent....

Si nous favorisons le développement de nos chakras, nous allons écouter plus facilement notre intuition, et commencer à percevoir les sentiments de ceux qui nous entourent, l'énergie des lieux, des arbres, ....

 

Ce champ d'informations 'invisible' à nos yeux mais qui nous compose à 99,99%, et qui nous permet d'être connecté énergétiquement avec le reste de l'univers, donne sens à toutes les perceptions extrasensorielles (perception autre que par les 5 sens habituels) de clair-voyance, clair-audience, clair-ressenti, médiumité, télépathie, soins énergétiques, soins à distance, .... qu'une partie de l'humanité est en train de developper et qui favorise l'expérimentation d'une réalité quotidienne différente, remplie de synchronicités ...

 

"Ces nouvelles découvertes en physique vont avoir un impact majeur", nous dit Nassim Haramein, "sur notre façon de vivre individuellement et collectivement".

Cela passe par le lacher prise....

 

NASSIM HARAMEIN: SCIENCES et SPIRITUALITE "pour les nuls"

 

Nassim Haramein a mené des recherches sur la géométrie fondamentale de l'hyperespace pendant une grande partie de sa vie, ce qui l'a amené à étudier des domaines aussi variés que la physique théorique, la cosmologie, la mécanique quantique, la biologie, la chimie, l'anthropologie et les civilisations anciennes.

 

electronique

Grâce à cette connaissance étendue et son sens aigu de l'observation de la nature et de son comportement, Nassim Haramein a pu découvrir une série de mesures géométriques spécifiques qui jouent un rôle crucial dans la création. Cette découverte a servi de base à l'élaboration de sa théorie du champ unifié qui vient bouleverser notre compréhension de la physique et de la conscience.

C'est le nouveau Einstein des temps modernes.

Nassim a décodé la théorie de l'unification et selon lui [...] lorsque la communauté scientifique comprendra comment tout cela marche, on pourra développer de nouvelles technologies pour exploiter le vide et interagir avec lui pour créer un champ gravitationnel afin que la lévitation ne soit plus réservée à un Maître quelque part, mais puisse faire voler un vaisseau spacial.

 

https://resonance.is/
https://www.businessinsider.com.au/

 

 

Nassim Haramein, Nassim Haramein, Nassim Haramein, Nassim Haramein, Nassim Haramein, Nassim Haramein Nassim Haramein Nassim Haramein, La matière est la spiritualité manifestée,. La matière est la spiritualité manifestée,. La matière est la spiritualité manifestée. La matière est la spiritualité manifestée. La matière est la spiritualité manifestée. La matière est la spiritualité manifestéeAli Sundermier, Ali Sundermier, Ali Sundermier, Ali Sundermier, Ali Sundermier, Ali Sundermier Ali Sundermier, Ali Sundermier 99,99 % énergie, 0,1% matière, 99,99 % énergie, 0,1% matière, 99,99 % énergie, 0,1% matière, 99,99 % énergie, 0,1% matière, 99,99 % énergie, 0,1% matière,99,99 % énergie, 0,1% matière,

Posté par Isabelle Laporte à 05:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


19 janvier 2017

les 11 dimensions de notre cerveau

Le cerveau humain peut créer des structures
allant jusqu’à 11 "dimensions" !

cer veau

Illustration d'un univers de structures et d'espaces multidimensionnels. | Courtesy of Blue Brain Project

Des neuroscientifiques ont utilisé une branche classique des mathématiques d’une manière totalement nouvelle afin d’analyser la structure de notre cerveau : ils ont découvert que le cerveau est rempli de structures géométriques multidimensionnelles pouvant fonctionner jusque dans 11 "dimensions".
Lorsque l’on parle de dimensions, on a tendance à penser aux dimensions d’espace que l’on connaît, soit les 3 dimensions dans lesquelles nous vivons. Il est donc difficile de concevoir les 11 dimensions dont il est question ici. Il ne s’agit pas de dimensions propres, mais plutôt d’une modélisation 3D comportant plusieurs couches de fonctionnement. Mais les résultats de cette nouvelle étude pourraient représenter la prochaine étape de la compréhension de la structure du tissu complexe du cerveau humain.

Ce dernier modèle de cerveau a été produit par une équipe de chercheurs du Blue Brain Project, une initiative de recherche Suisse qui a pour objectif de créer un cerveau synthétique par processus de rétro-ingénierie : ce projet étudie donc l’architecture et les principes fonctionnels du cerveau.

L’équipe a utilisé la topologie algébrique, une branche des mathématiques utilisée pour décrire les propriétés des objets et des espaces, indépendamment de la manière dont ils changent de forme. Les chercheurs ont alors constaté que les neurones se connectaient en "groupes", et que le nombre de neurones dans un groupe entraînait l’augmentation de sa taille en tant qu’objet géométrique à haute dimension.

"Nous avons découvert un monde que nous n’avions jamais imaginé", explique le chercheur principal, Henry Markram, de l’EPFL (École polytechnique fédérale de Lausanne) en Suisse. "Il y a des dizaines de millions de ces objets, même dans un tout petit bout de cerveau, à travers sept dimensions. Dans certains réseaux, nous avons même trouvé des structures possédant jusqu’à 11 dimensions", ajoute-t-il.

On estime que les cerveaux humains possèdent quelques 86 milliards de neurones, avec des connexions cellulaires multiples allant dans toutes les directions possibles, formant un vaste réseau cellulaire qui nous offre la possibilité d’avoir une conscience et de penser.

Avec un tel nombre de connexions possibles, il n’est pas étonnant que nous ne sachions pas encore tout du fonctionnement du réseau neuronal du cerveau. Mais les résultats de cette nouvelle études nous rapprochent gentiment du moment où nous pourrons avoir un modèle digital complet d’un cerveau humain.

Afin d’effectuer des tests mathématiques, l’équipe du Blue Brain Project a utilisé un modèle détaillé du néocortex (qu’ils avaient publié en 2015). Le néocortex correspond à la couche externe des hémisphères cérébraux et fait partie du cortex cérébral.

Il est impliqué dans les fonctions cognitives dites supérieures, comme les perceptions sensorielles, les commandes motrices volontaires, le raisonnement spatial, la conscience ou encore le langage. Après avoir développé leur cadre mathématique et avoir effectué des tests grâce à des stimuli virtuels, l’équipe a également confirmé ses résultats sur le tissu cérébral (réel) des rats.

Selon les chercheurs, la topologie algébrique fournit des outils mathématiques permettant de discerner des détails du réseau neuronal, à la fois dans une vue rapprochée (au niveau des neurones individuels), et également à une plus grande échelle de la structure du cerveau dans son ensemble.

C’est en reliant ces deux niveaux que les chercheurs ont pu discerner des structures géométriques de haute dimension dans le cerveau, formées par des collections de neurones étroitement connectés (groupes) et les espaces vides (cavités) les séparant. "Nous avons trouvé un nombre et une variété remarquablement élevés de groupes et de cavités de haute dimension, qui n’avaient pas été observées auparavant dans les réseaux de neurones biologiques ou artificiels", expliquent les chercheurs dans leur étude.

"La topologie algébrique est comme un télescope et un microscope, en même temps", explique la mathématicienne Kathryn Hess de l’EPFL, membre de l’équipe de recherche. "Cela permet de zoomer dans les réseaux pour trouver des structures cachées, comme les arbres dans une forêt, et voir les espaces vides, les clairières, tout cela en même temps", ajoute-t-elle.

Ces cavités (les clairières évoquées par la chercheuse), semblent avoir une importance vitale dans le fonctionnement du cerveau : en effet, lorsque les chercheurs ont stimulé leurs tissus cérébraux virtuels, ils ont vu que les neurones y réagissaient de manière hautement organisée. "C’est comme si le cerveau réagissait à un stimulus en construisant [et] puis en détruisant une tour de blocs multidimensionnels, en commençant par des tiges (1D), des planches (2D), puis des cubes (3D), puis des géométries plus complexes en 4D, 5D, etc. ", explique un membre de l’équipe, Ran Levi, de l’Université d’Aberdeen, en Écosse. « La progression de l’activité à travers le cerveau ressemble à un château de sable multidimensionnel qui se matérialise hors du sable, puis se désintègre », ajoute-t-il.

Les résultats de cette étude fournissent donc des informations complémentaires quant à nos connaissances en matière de fonctionnement du cerveau, notamment au niveau du traitement des informations. Les chercheurs soulignent cependant qu’il faudra encore des études complémentaires avant de pouvoir comprendre totalement comment se forment les groupes et les cavités, ainsi que pour en savoir plus sur la complexité de ces formes géométriques multidimensionnelles formées par nos neurones. Il est aussi question de comprendre comment est-ce que tous ces éléments sont en corrélation avec la complexité des diverses tâches cognitives.

Sources : Frontiers of Computational Neuroscience, EPFL

http://trustmyscience.com/



Posté par Isabelle Laporte à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 mars 2016

Nous sommes des êtres électromagnétiques...

Nous sommes des êtres électromagnétiques...

 

Copie de Homme energetique 2

De récentes études permettent de dire que la Lumière est en relation constante avec chaque particule et qu’elle joue le rôle de messager du champ magnétique. En se déplaçant continuellement en nous, dans nos cellules et notre ADN, ce flot de lumière harmonise et corrige l’ADN. Nous sommes chargés d’énergie par ce flot de Lumière.

On a décelé dans les mains diverses formes d’énergie : magnétique, électrostatique, infra sonique (moins de 20 Hz), micro-ondulatoire, infrarouge, ultraviolette et magnétique pulsatile … tous ces champs pouvant être décelés au moyen d’instruments conventionnels.

Il y a des types hyper-champs émis par les mains qui sont hors de portée des instruments conventionnels, tels que la polarité en vortex, les champs pivotants en spirale. Bien qu’inobservés ces hyper-champs sont à l’origine du phénomène électromagnétique.

Le système de polarité en vortex concerne les mouvements de particules ou de forces qui se déplacent en forme de spirale. Ce mouvement spiralé s’effectue dans le sens des aiguilles d’une montre et de manière positive, centripète et compressive ou encore dans le sens contraire des aiguilles d’une montre et de manière négative.

33681656_1-Photos-de-Stages-REIKI

La paume de la main gauche serait positive avec vortex à droite et la paume droite négative avec vortex inverse !

La zone située au centre d’un aimant droit s’appelle le mur de Bloch ou encore zone de magnétisme zéro, l’énergie faisant demi-tour en formant une boucle en 8. Le phénomène du mur de Bloch est associé à l’observation de forces » d’impesanteur « ,

C’est en 1936 que Albert Roy DAVIS a fondé la science du biomagnétisme. DAVIS associé à RAWLS, ont conclu que la paume de la main droite favorisait la force et la gauche réduisait la sensation de douleur. Ils remarquèrent que l’imposition des deux mains sur un sujet envoyait de l’énergie à travers et sur la surface de son corps et qu’il y avait un retour d’énergie supérieure à celle fournie. Ceci a scientifiquement été prouvé.

Les mains émettent des ondes sonores de 8 à 12 Hz correspondant à la fréquence de l’onde alpha du réseau neural du cerveau, fréquence qui correspond à celle de résonance de la Terre (fréquence de Schumann).Certains sujets (à ce jour) peuvent présenter des fréquences de 16 et même 18 Hertz.

La fréquence de résonance de la Terre peut être modulée par une multitude de signaux de fréquences supérieure. Le complexe composé du cerveau humain et du système nerveux se syntonise sur les émissions d’onde scalaire de la Terre.

HF= je mesure que cette fréquence de transmission serait celle émise par l’hémisphère gauche de notre cerveau, à savoir 888 Hertz alors que la fréquence de l’hémisphère droit est de 877 Hertz et celle du cervelet de 4.999 Hertz.

Ondes scalaires : Elles sont également appelées ondes Tesla, ondes gravitationnelles, ondes sonores électromagnétiques et ondes électro-gravitationnelles. Selon BEARDEN ces ondes scalaires sont la réunion de l’électromagnétisme et de la gravité. Se déplaçant à la vitesse de la lumière elles sont supraluminales et hyperspatiales. L’onde scalaire peut être produite à partir ‘un inducteur en forme de caducée (conducteurs entremaillés et enroulés en spirale, comme la structure de l’ADN).

La Terre, en tant que translateur scalaire recueille les diverses formes d’énergie cosmique et les diffuse sur une fréquence que toute vie terrestre peut reconnaître. Toute vie terrestre et la planète Terre sont donc en symbiose.

L’Allemand Fritz-Albert POPP découvre en 1976 le rôle de la lumière dans les processus biologiques. Il observe que toute cellule vivante émet un rayonnement lumineux appelé biophotons. L’on sait, depuis, qu’ils sont emmagasinés et libérés dans la double hélice de la molécule d’ADN, hélice émettrice et réceptrice de lumière. L’ADN est un supraconducteur (sans aucune résistance) de l’énergie photonique.

Les cellules communiquent entre elles au moyen d’émissions photoniques de diverses fréquences spécifiques. La molécule de l’ADN n’est pas la seule a être photoactive. Les molécules d’hème, à partir desquelles est formée l’hémoglobine, ainsi que la mélanine, la carotène et nombre de métalloenzymes sont toutes photoactives.

Les émissions biophotoniques qui émanent des mains renferment le spectre complet des couleurs. Il faut savoir que ce sont des émissions de couleur qui procèdent à l’encodage de configurations complètes et détaillées de l’information dans l’organisme !

Selon Jacques BENVENISTE tout signal moléculaire peut être représenté par un spectre allant de 20 à 20.000 hertz (celui de la voix humaine).

Nous sommes composés de 80% d’eau. Elle amplifierait et transmettrait les signaux émis. Elle possède une mémoire et peut emmagasiner de l’information. S’il s’agit d’ondes scalaires, elle peut retenir leur empreinte pour une période plus longue.

Selon BEARDEN il existerait deux types de photon dont l’un serait conventionnel et l’autre de nature scalaire, ce dernier fournirait de l’information active constituant un stimulus syntropique de réorganisation et de restructuration cellulaire. L’énergie scalaire absorbée par la cellule entraîne la charge et l’organisation de biopotentiels.

Seul le biophoton scalaire est structuré et comprend une configuration complète de la cellule. BEARDEN prétend que la médecine de demain sera certainement de nature vibratoire basée sur des ondes scalaires permettant d’envoyer des informations au niveau cellulaire. Les travaux de Royal Raymond RIFE et Antoine PRIORE ont déjà permis de faire l’expérience et la technologie existe déjà.

Le physicien Andrija PUHARICH avance que les champs scalaires qui dérivent des mains sont issus des liens d’hydrogène rattachant entre eux les brins d’ADN.

La main est un détecteur d’ondes scalaires sophistiqué grâce au complexe cerveau-système nerveux. Il est difficile de les considérer séparément tant ils sont étroitement liés.

La main est une antenne vivante. En tant qu’êtres de lumière constitués d’électricité et de carbone, nous sommes doués de la capacité de modifier ou de moduler les fréquences. C’est ici que se trouve le secret des guérisseurs : ils influencent directement l’ADN et le ré-harmonisent….

http://rustyjames.canalblog.com/

Posté par Isabelle Laporte à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]