10 octobre 2018

Notions de résonance

Notions de résonance

 

resonance

 

La fonction de résonance explique clairement comment un soin énergétique peut aider une personne malade à se soigner, par l'harmonisation de sa fréquence vibratoire.

Si un piano et une guitare sont accordés et que l’on joue un sol sur le piano, la corde sol de la guitare vibrera aussi car les ondes sonores circulant dans l’air transfèrent l’énergie acoustique du piano à la guitare. De même, chaque fois que des oscillateurs sont accordés, ils forment ce qu’on appelle un système de résonance. Les cordes de la guitare et du piano résonnent ainsi l’une avec l’autre.

 

Exemple de synchronisation de métronomes :


Il s’agit là du phénomène d’entrainement qui permet à deux systèmes accordés de façon similaire d’aligner leur mouvement et leur énergie de manière à se retrouver en rythme et en phase.

Cela fonctionne aussi pour les rythmes biologiques : lucioles qui brillent en même temps, chants des grillons, des grenouilles, menstruations des femmes d’un même foyer,…

 

L’énergie de guérison fonctionne aussi par résonance :

Lorsqu’un guérisseur, qui a une fréquence de vibration plus élevée, place ses mains à proximité de quelqu’un qui souffre, le corps de cette personne va résonner et être « entrainé » par les mains du praticien.

Le praticien se contente de détenir une énergie harmonisante extrêmement forte, tandis que l’énergie de la personne « malade » va augmenter ses propres vibrations afin d'être en résonnance. Le praticien ne fait rien d’autre que de fournir l’énergie résonnante qui permet à l’autre de se guérir ! L’intelligence innée du corps de la personne qui reçoit l’énergie agira dans le sens que le corps estime utile pour favoriser la guérison.

Le scientifique Itzhak Bentov a écrit : « nous pouvons considérer qu’une maladie provient du comportement déréglé de l’un ou l’autre des organes de notre corps. Lorsqu’on y applique un puissant rythme d’harmonisation, le système d’interférence des ondes qu’est l’organe, peut se mettre de nouveau à battre à l’unisson»

Un jour, peut-être, les guérisseurs seront connus comme des « médecins de la résonance » !

Reiki Toulouse, reiki.toulouse, reiki-toulouse, formation, magnétisme, bien être, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, Blagnac, Aucamville, Gagnac, saint Jory, Grenade, Castelginest, Launaguet, Saint Génies, l’Union, médecine douce, technique, annuaire, forum, minimes, stage, annuaire, espace, harmonisation énergétique, échange, énergie, guérison, maladie, relaxation, détente, dépression, auto-immune, défense, témoignage, médecine alternative, atelier, degré, thérapeute, praticien, maitre, master, technique japonaise, Usui reiki Ryoho, stage, information, séance, méditation, prix, banlieue toulousaine, agglomération toulousaine, haute Garonne, Mikao Usui, enseignement, homme énergétique, énergie universelle, Isabelle Laporte, FFRU,  technique d'imposition des mains, receveur, donneur, relaxation, quantum touch, pratique bien-être, , la voie du cœur, reiki forum, développement personnel, pratiquer à Toulouse, inscription, pas cher, chakras, symboles, lignée, okuden shipiden, école, corps d’énergie, programme, auto traitement, niveau, explication scientifique, libérer, les souffrances physiques, émotionnelles, mentales pour amener la Santé, l’Harmonie et la Paix intérieure, champs magnétiques, champ biomagnétique, aura, ondes scalaires,

Posté par Isabelle Laporte à 10:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


06 octobre 2018

Comment remonter son niveau vibratoire ?

 Comment remonter son niveau vibratoire ?

pendule-en-bois

L’être humain vibre à une fréquence qui lui est propre et en principe harmonisée avec celle de la Terre. On s’est rendu compte que lorsque le niveau vibratoire de l’organisme baisse, l’individu est plus enclin à développer des maladies. Voici ce que nous savons aujourd’hui de ce phénomène.

Tout notre corps est formé d’énergie. Chaque cellule est un mini-circuit oscillant comme l’ont démontré les admirables travaux de Georges Lakhovsky il y a près d’un siècle. Les membranes cellulaires présentent des charges négatives à l’intérieur et positives à l’extérieur produites par des différences de concentration de minéraux (sodium et potassium) entre les milieux intérieur et extérieur. Les charges électriques constatées sont très importantes : elles sont de l’ordre de 106 volts par mètre (V/m). C’est ensuite la moyenne des vibrations de toutes les cellules du corps qui donne le taux vibratoire d’un individu.

On considère que la zone de bonne santé correspond à un taux vibratoire moyen entre 7 000 et 9 000 Unités Bovis (UB) mesuré par radiesthésie. Depuis plus de dix ans, on observe que le taux moyen a tendance à augmenter vers 10 000 UB, voire 12 000 UB. Un état qui porte pour certaines personnes à la surexcitation, alors que pour d’autres elle conduit à l’ouverture de l’esprit et de la conscience sur d’autres dimensions.

Malheureusement, la baisse de ces fréquences vibratoires est beaucoup plus fréquente. Les causes proviennent d’un mode de vie déséquilibré comme on le connaît trop bien dans notre société : stress, alimentation industrielle, sédentarité, mauvaise respiration, tabac, drogue Mais entrent aussi en ligne de compte, les pensées négatives sur soi-même et sur les autres, les perturbations géobiologiques des lieux de vie, les champs électromagnétiques artificiels, la présence d’entités, de sangsues ou de trous dans les corps énergétiques… Autant d’éléments qui pompent ou qui font perdre les énergies de l’organisme.

Ainsi, lorsque le taux vibratoire passe en dessous de 6 000 UB, la personne arrive dans une zone propice à la maladie. Chaque maladie correspond à un niveau vibratoire qui lui est propre, et plus celui-ci est bas, plus la maladie est grave.

Retrouver les bonnes vibrations

En cas de maladie, une des premières choses à réaliser est de remonter le niveau vibratoire de la personne malade. Un thérapeute pourra bien sûr commencer par donner de l’énergie. Mais il faudra également que la personne œuvre par elle-même. Pour cela elle doit s’employer à :

  • Privilégier la consommation d’aliments biologiques, frais, de saison, de pays, de préférence crus ou faiblement cuits. Car une alimentation biologique vibre aux alentours de 10 000 à 12 000 UB alors qu’une alimentation industrielle se situe entre 6 000 et 7 000 UB. Donc l’une apporte de l’énergie, tandis que l’autre en pompe pour être digérée.
     
  • Boire de l’eau énergétisée. Dans ce but, on peut avoir recours à un magnétiseur, ou verser un peu de jus de citron bio dans une bouteille. On peut l’agiter (en secouant la bouteille d’eau). On peut aussi placer une bouteille d’eau en verre au soleil, ou y mettre une pierre de shungite, ou encore la poser auprès d’une coquille Saint-Jacques.
     
  • Respirer de l’air ionisé négativement est excellent. Cet air est présent naturellement au bord de la mer, en haute montagne, auprès des cascades… Dans les habitations, il est possible d’utiliser une lampe de sel.
     
  • Pratiquer une activité physique est important, comme le mouvement, la musique rythmée. Il a été démontré, par exemple, que l’exercice favorise la multiplication des mitochondries dans les cellules. Or ces organites fabriquent l’adénosine triphosphate (ATP), qui apporte l’énergie à l’ensemble du corps.
     
  • Vivre dans une habitation – et un lieu de travail – présentant un bon niveau vibratoire, principalement aux endroits où l’on stationne le plus longtemps : lit, bureau, canapé, cuisine… Les conseils d’un géobiologue peuvent se révéler utiles lorsqu’on se sent fatigué chez soi. Il est aussi important de prévoir de bonnes ouvertures aux habitations afin de permettre l’entrée de la lumière solaire.
     
  • Privilégier les pensées positives, les pensées élevées d’amour, de partage, de compassion est également un moyen d’augmenter son niveau vibratoire.
  • ........

Serge-Reiver Nazare : Augmenter sa vibration

 

 Comment mesurer le taux vibratoire des aliments ?

taux_vibratoire 2


Pour mesurer la vibration d'un lieu de vie, les radiesthésistes se servent d'un demi-cercle gradué de 0 à 14000 unités Bovis et pour mesurer la vibration des aliments et boissons, d'un demi-cercle gradué de 0 à 36000 unités Bovis.

 

Vous pouvez mesurer la vibration de vos aliments et boissons en vous servant d'un graphique et d'un pendule.

Pour mesurer et comparer la vibration de vos aliments et boissons placez un graphique gradué de 0 à 36000 unités Bovis devant vous sur une table et orientez-le vers le nord. Posez ensuite l'aliment ou la boisson à mesurer à gauche du graphique. Placez la main gauche en amplificateur à cinq centimètres au-dessus de l'aliment ou de la boisson à mesurer, paume tournée vers le bas. En même temps, vous donnez une légère impulsion dans le sens nord-sud au pendule en le faisant partir du centre du demi-cercle du graphique. Il va osciller et se positionner sur une graduation. Vos observez alors sur quelle graduation il se stabilise et vous notez le chiffre obtenu. Les gauchers placeront l'aliment ou la boisson à droite du graphique et se serviront du pouce et de l'index de la main gauche pour travailler avec le pendule. Inscrivez sur une feuille le nom et la vibration de vos aliments et boissons et faites la comparaison.

Cette méthode de comparaison de la vibration des aliments, bien qu'elle ne soit pas scientifique, est très rigoureuse et démontre nettement que plus les aliments et boissons sont crus, frais et non traités, plus leur énergie est élevée et plus elle vous apporte de la vitalité et vous maintient en bonne santé. Les personnes qui mangent à longueur d'année des produits stockés ou en conserve sont en manque d'énergie et laissent la porte ouverte aux maladies.

Ce qui différencie la vie de la mort, c'est l'énergie.

Manger des aliments qui "vitalisants" vous apporte de l'énergie et vous évite cette sensation de somnolence et de fatigue durant la journée. Vous pouvez aussi comparer quels sont les médicaments, huiles essentielles, tisanes, etc,. qui ont un fort pouvoir vibratoire. Plus la vibration de vos aliments et boissons est élevée et plus vous aurez d‘énergie.

 

Posté par Isabelle Laporte à 15:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 mars 2018

Les différents corps d'énergie

 

Les différents corps d'énergie

 

aura

 

Généralement appelé l’aura, le champ énergétique humain peut être décrit comme un corps d’énergie, magnétique, entourant et interpénétrant le corps physique, et rempli d’informations. Il est constitué de plusieurs couches appelés corps énergétiques qui s’interpénètrent et s’enveloppent mutuellement. L’étendue et la qualité de cette matrice énergétique dépend du développement spirituel de chacun.

Chez la majorité des personnes, l’aura s’étend horizontalement à l’ouverture des bras, et verticalement à toute la longueur du corps, mais chez un être à haut rayonnement spirituel, tel un mystique, elle peut s’étendre à plus de 20 mètres au-delà du corps physique. Les artistes la représentent parfois sous forme de halo doré entourant la tête et le corps des prophètes, des sains ou des anges. La plupart des êtres humains ont une aura elliptique (ovale) s’étendant au-delà de la tête et des pieds. Chaque aura possède sa propre fréquence vibratoire et énergétique ; elle est unique, au même titre qu’une empreinte digitale. Le pôle positif est la tête, son pôle négatif, les pieds. Au milieu se trouve un courant d'énergie qui relie les deux pôles.

Certaines personnes, comme les clairvoyants, sont capables de voir l’aura.

Ce champ énergétique est formé de sept couches, chacune composée de substances plus délicates et de vibrations plus élevées que celle qu’elle entoure. Chaque corps énergétique a une apparence différente et possède sa propre fonction. Les couches les plus proches du corps physique renferment l’énergie la plus dense, que l’on peut sentir avec les mains.

Parmi les 6 corps entourant le corps physique, les 3 premiers sont associés et rattachés au monde physique, alors que les 3 autres sont liés au monde spirituel. L'énergie qui vient de la Terre, circule dans nos chakras inférieurs et affecte notre corps physique. Elle ancre notre esprit dans la réalité matérielle. Celle qui descend du cosmos vers nos chakras supérieurs affecte notre pensée, nos sentiments et notre perception spirituelle.

Le mot chakra vient du sanscrit signifiant « roue » ou « vortex ». Les chakras sont des centres énergétiques vitaux, relatifs aux corps énergétiques de l’aura humaine. Chaque chakra est relié à l’un des sept corps énergétiques :

 

Le Corps Physique :

Ce corps (que nous voyons) est un microcosme à l'image de l'univers. Il nous permet d'expérimenter la Loi Universelle de cause à effet qui régit l'univers et d’être conscient de notre évolution grâce aux sensations, maladies, souffrances diverses. Grace à lui, nous pouvons prendre conscience de nos «écarts » qui retardent notre évolution.

La Nutrition et le Sport agissent sur ce plan.

Il est relié au Chakra  Muladhara ou Chakra de Base.

 

Le Corps Ethérique :

C’est le plus dense des corps subtils. C’est le canevas énergétique sur lequel se construit le corps physique ; il en épouse la forme et indique la vitalité de celui-ci par son épaisseur et sa densité. Son aspect ressemble à de la fumée d’encens d’une teinte gris-bleuté. C’est par l’intermédiaire de la rate que ce corps reçoit et répand l’énergie du "ki/qi/prâna" dans le corps entier. Il mesure environ 2 à 3 centimètres. Aux clairvoyants, le corps éthérique apparaît comme un corps de lumière constitué de millions de filaments lumineux ressemblant à des canaux conducteurs d’énergie. Il disparaît après la mort.

Ce corps a été mis en évidence par le procédé photographique de Kirlian. Les animaux et les plantes possèdent également un corps éthérique.

L’Acupuncture, l'Homéopathie, le Qi Gong, … agissent sur ce plan.

Il est relié au Chakra Swadhistana, ou Chakra Sacré.

 

Le Corps Emotionnel :

Après le corps éthérique se trouve le corps émotionnel, ou corps Astral. Il est défini comme le siège des émotions, et des interactions énergétiques entre les individus.

Les émotions et les désirs de l'être se reflètent dans ce corps provoquant des variations de couleurs intenses. C'est par ce corps que nous ressentons notre environnement. Les animaux possèdent également un corps astral.

L'action des Fleurs de Bach, des Cristaux est bénéfique pour ce corps.

Il est relié au Chakra Manipura ou Chakra Solaire.

 

Le Corps Mental :

Une énergie beaucoup plus fine se situe après le corps astral, il s'agit du corps mental qui est le siège du raisonnement. Pour la plupart des occidentaux (pragmatiques et cartésiens) cette dimension est accentuée empêchant l'Etre d'atteindre une dimension plus intuitive.

Ce corps est le plan de l'union entre la matière et le plan Divin.

La Sophrologie agit sur ce plan.

Il est relié au Chakra Anatha, ou Chakra Cardiaque.

 

Le Corps Causal :

C'est dans ce plan que sont enregistrées les causes responsables de notre existence. C'est à ce niveau qu'intervient la notion de Karma.

La méditation, l'harmonia-thérapie agissent directement au niveau de ce corps. Par ces techniques nous avons les moyens de comprendre l'origine de nos problèmes, de les purifier et de changer radicalement notre vie. En effet, il ne sert à rien d'arracher une mauvaise herbe, si la racine est toujours présente.

Il est relié au Chakra Vishuddha, ou Chakra Laryngé.

 

Le Corps Bouddhique / supra Mental :

Ce plan aussi appelé plan supra mental régit toutes les interactions et toutes les actions de l'ensemble des membres de tous les règnes du cosmos. Peu d'être humains peuvent y accéder.

Il est relié au Chakra Ajna ou Chakra Frontal.

 

Le Corps Divin ou Atmique :

Il s'agit du plan de Dieu.

Une fois atteint ce plan ultime, nous sommes en mesure de nous dégager du cycle des réincarnations et réintégrer la conscience de Dieu.

Il est relié au Chakra Sahasrara ou Chakra Coronal.

 

En nous sensibilisant à l’existence de nos corps énergétiques, nous prenons conscience de la façon dont ils nous influencent. Ainsi, les expériences chargées d’énergie émotionnelle s’accumulent dans l’aura : elles peuvent être profondes et traumatiques incluant des relations passées ou présentes, des souvenirs enfouis, des modèles de croyance ou d’éducation,… et elles interagissent avec le corps physique. Plus nous progressons vers la connaissance de nous-mêmes, plus nous ressentons et pouvons analyser les énergies et les vibrations qui nous entourent.

Il est important de purifier nos corps énergétiques et de bien les nourrir si l’on veut les harmoniser et permettre à notre énergie de circuler librement préservant ainsi notre santé et notre équilibre.

Un champ énergétique fort et viable protège des invasions extérieures, qui peuvent prendre la forme d'une attaque psychique ou même d'une affection physique. Nos champs énergétiques se transforment à mesure que notre conscience se développe. Plus nous entrons en relation avec l'unicité absolue de la vie, plus notre énergie subtile se fortifie. Il est possible de fortifier une aura faible par la pensée positive, la méditation et la prière, la réflexion intérieure. L'énergie suit la pensée et répond immédiatement à nos intentions. Une vie saine permet de construire une aura forte.

Le Reiki a la faculté d’agir sur tous nos corps énergétiques. Il contribue ainsi à libérer l’énergie dans le corps, défaire les blocages, nettoyer et équilibrer les chakras, dynamiser les méridiens et stimuler les organes du système endocrinien.

 

 Reiki Toulouse, reiki.toulouse, reiki-toulouse, formation, magnétisme, bien être, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, Blagnac, Aucamville, Gagnac, saint Jory, Grenade, Castelginest, Launaguet, Saint Génies, l’Union, médecine douce, technique, annuaire, forum, minimes, stage, annuaire, espace, harmonisation énergétique, échange, énergie, guérison, maladie, relaxation, détente, dépression, auto-immune, défense, témoignage, médecine alternative, atelier, degré, thérapeute, praticien, maitre, master, technique japonaise, Usui reiki Ryoho, stage, information, séance, méditation, prix, banlieue toulousaine, agglomération toulousaine, haute Garonne, Mikao Usui, enseignement, homme énergétique, énergie universelle, Isabelle Laporte, FFRU, Catherine Matchoro, technique d'imposition des mains, receveur, donneur, relaxation, quantum touch, pratique bien-être, Patrick Roubiscoul, la voie du cœur, reiki forum, développement personnel, pratiquer à Toulouse, inscription, pas cher, chakras, symboles, lignée, okuden shipiden, école, corps d’énergie, programme, auto traitement, niveau, explication scientifique, libérer, les souffrances physiques, émotionnelles, mentales pour amener la Santé, l’Harmonie et la Paix intérieure, champs magnétiques, champ biomagnétique, aura, ondes scalaires,

Posté par Isabelle Laporte à 11:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

06 octobre 2017

Comment stimuler notre système naturel de réparation et de guérison du corps

Comment stimuler notre système naturel

de réparation et de guérison du corps

 

Le pouvoir insoupçonné des cellules souches

Quand on entend parler de cellules souches dans les medias, il s’agit soit d’un discours à propos du manque d’éthique entourant l’utilisation des cellules souches embryonnaires, soit d’un traitement miraculeux pour une maladie dégénérative ou une blessure grave. Mais derrière tout ce discours entourant l’utilisation de cellules souches émerge dans la littérature scientifique un concept nouveau, appelé à changer littéralement le monde de la médecine et du bien-être en général. Il s’agit du rôle naturel des cellules souches dans le corps, au-delà de toute approche thérapeutique.

Les cellules souches sont des cellules qui ont la capacité de se transformer en pratiquement n’importe quel type de cellule du corps. Elles sont dites « non différenciées »

Au cours de la dernière décennie, le champ des recherches dans le domaine des cellules souches a explosé de façon phénoménale. De toute cette recherche découle une nouvelle compréhension du rôle naturel des cellules souches de la moelle osseuse dans la réparation et le maintien des tissus et organes du corps. En bref, lorsqu’un tissu ou organe est endommagé ou affecté par un processus dégénératif, le tissu en question libère des composés bien spécifiques dont le rôle est de déclencher la libération de cellules souches.

Ce processus est tellement bien orchestré d’un point de vue physiologique que l’on assiste littéralement à la découverte d’un nouveau système dans le corps humain, le système naturel de réparation et de guérison du corps

 

Qu’est ce qu’une cellule souche ?

Une cellule souche est une cellule originelle capable de se multiplier. Elle appartient à un organisme en construction qui devient multicellulaire. Elle est à l’origine indifférenciée (ne ressemble à aucune cellule particulière). Elle peut donc se différencier en cellules distinctes suivant le tissu ou l'organe à construire ou à réparer.

Une cellule souche est une cellule qui a pour propriétés :

  • l'auto renouvellement : la cellule souche se divise en deux cellules filles dont au moins une reste indifférenciée, avec les mêmes propriétés que la cellule mère, en particulier la propriété d'auto-renouvellement. Ainsi la cellule souche se renouvelle constamment.
  • la génération de cellules différenciées, c’est à dire capables d'assurer la fonction d'un tissu ou d'un organe. Une cellule souche peut être capable de générer plusieurs types de cellules différenciées.

    330000

Il y a différents types de cellules souches :

  1. Les cellules souches totipotentes provenant de l'œuf fécondé. Notre organisme, qui comporte 10 000 milliards de cellules regroupés en 200 tissus, provient d'une seule cellule issue de la fécondation d'un ovocyte de notre mère par un spermatozoïde de notre père.
  2. Les cellules souches embryonnaires pluripotentes (CSE) issues des cellules de la masse cellulaire interne d'un embryon précoce de 5-6 jours. Elles sont capables de générer l'ensemble des tissus de l'organisme, y compris les cellules reproductrices
  3. les cellules souches adultes (CSA) ou somatiques qui ont une capacité de prolifération importante mais ont perdu la capacité de générer l'ensemble des tissus de l'organisme. Elles comprennent :
  • les cellules souches hématopoïétiques  capables de générer l'ensemble des cellules du sang : globules rouges, plaquettes, globules blancs, lymphocytes.
  • Les cellules souches mésenchymateuses capables de générer les tissus de soutien des os et du cartilage, les cellules de soutien (stromales) présentes dans de nombreux tissus, et les cellules graisseuses, appelés adipocytes.

Les cellules jusqu’au 6e jour de vie sont capables de s’orienter vers tous les types cellulaires de l’organisme en construction, selon ses besoins. Evidemment, de nombreuses molécules fabriquées par l’embryon, en particulier hormones et facteurs de croissance, sont nécessaires à cette construction.

450000

Au fur et à mesure de la croissance, après le 8e jour, les CSE perdent leur totipotence et deviennent pluripotentes. Elles se transforment ensuite en cellules du sang, cellules nerveuses, cartilagineuses et osseuses, cardiaques, urinaires, digestives, cutanées, musculaires… participant activement à la construction du fœtus et du futur bébé à naître.

Les cellules de notre corps ont des durées de vies fort différentes. Les globules blancs vivent une semaine, les rouges 120 jours, les cellules de l’estomac une année comme celles du foie, celles de l’intestin 2 à 5 jours, 2 à 3 mois pour la prostate, 10 ans pour les cellules des os…

 

Que dit la médecine ?

En médecine, la théorie de la formation des maladies est entièrement fondée sur la perte cellulaire. :

  • le diabète par exemple est causé par la perte des cellules du pancréas qui sécrètent l’insuline,
  • la dégénérescence maculaire est causée par la perte des cellules de la macula dans la rétine,
  • l’hypothyroïdie est causée par la perte des cellules de la glande thyroïde qui produisent les hormones T3 et T4,
  • la cardiomyopathie est la résultante d’une perte des cellules musculaires du myocarde,
  • la dégénérescence hépatique est causée par la perte des cellules du foie,
  • et ainsi de suite…

Mais si nous renouvelons ces organes de façon constante, et que nous perdons essentiellement l’équivalent des poumons, d’un foie et d’un pancréas environ tous les 4 ans, comment un individu peut-il être toujours en santé après 40 ou 50 ans ?

Le simple fait d’avoir des poumons, un foie, pancréas et un cœur sains après 50 ans de vie est la démonstration indubitable que la perte cellulaire n’est pas la cause de la formation des maladies.

Il est essentiel de se replacer dans un contexte plus global et voir que la perte cellulaire est constamment accompagnée du renouvellement des tissus par les cellules souches du corps, ce qui maintient un équilibre salutaire dans tout le corps.

C’est en fait la perte de cet équilibre qui est à la base du développement des maladies. Le processus de renouvellement des tissus devient donc un aspect primordial à la santé.

 

Point sur les dernières recherches scientifiques 

Les Grecs anciens avaient découvert que le foie est l'un des rares organes humains à se régénérer spontanément en cas de lésion ; les chercheurs espèrent faire de cette légende une réalité en développant des thérapeutiques permettant de réparer des cellules, tissus ou organes endommagés ou âgés. C’est ce qu’on appelle la médecine régénérative.

Actuellement, des expériences sont menées un peu partout par différentes équipes de chercheurs sur la localisation de ces cellules souches (embryon humain, cordon ombilical, moelle osseuse, tissus adipeux, organes,…), leur mode de différenciation, et les différents moyens pouvant être mis en œuvre pour stimuler leur implantation ou leur libération dans le corps.

88000

L’élément principal émergeant des recherches scientifiques est : comment modifier le nombre de cellules en circulation ? En effet, un plus grand nombre de cellules souches en circulation signifie que plus de cellules souches sont disponibles pour migrer vers les tissus et contribuer au processus de réparation et maintien des tissus.

Jusqu’à présent, un lien a été établi entre une déficience en cellules souches et le développement du diabète, de la neuropathie diabétique, des cardiomyopathies, de l’arthrose, de l’insuffisance rénale, de la dystrophie musculaire, et même de la dysfonction érectile.

Les cellules souches du nouveau-né comme celles du cordon ombilical sont considérées comme des cellules souches adultes (CSA), mais ces cellules, implantées dans un organisme d’enfant ou d’adulte, ont un grand potentiel de cancérisation.

De nouvelles cellules souches sont capables, dans un milieu de culture ou dans un tissu particulier, de prendre les caractéristiques de cellules environnantes : celles du tissu où elles s’implantent. C’est la thérapie cellulaire. Des cellules adultes spécialisées peuvent donc être reprogrammées en cellules souches pluripotentes puis transformées en laboratoire pour être réorientées vers un des 200 types de cellules du corps humain.

Les CSA les plus nombreuses sont surtout présentes dans les organes dont les cellules se renouvellent vite, donc la moelle osseuse (les globules blancs vivent 7 jours) et l’intestin grêle (les entérocytes vivent 4 à 5 jours). Il est évidemment difficile de récupérer et conserver des cellules souches intestinales du fait du milieu non stérile où elles évoluent. Par contre, les cellules de la moelle osseuse conviennent parfaitement. On peut les prélever assez facilement.

La moelle osseuse est certainement la zone du corps qui fabrique le plus de cellules souches, destinées en permanence à maintenir le stock des globules du sang : rouges, blancs et plaquettes. On estime que la moelle osseuse fabrique une cellule souche pour 10 000 cellules. Le stock de cellules souches de moelle osseuse est évalué à près de 150 millions.

Un essai thérapeutique européen utilisant les cellules souches auquel participe la France, vient d’être lancé dans des cas de Sclérose en plaques (SEP). Selon le Pr Thibault Moreau, neurologue au CHU de Dijon, président de la fondation Arsep (Aide à la recherche pour la SEP), l’objectif est de démontrer l’éventuelle réparation de la myéline détruite par la maladie. C’est en effet la myéline qui aide à la conduction du courant le long des fibres nerveuses.

Dernièrement, on a découvert que les organes possèdent des cellules souches en réserve qui leur permettent de se régénérer. En fait, des cellules souches adultes (CSA) sont présentes dans chaque organe pour son renouvellement naturel, malgré le vieillissement. Ainsi la moelle osseuse possède des cellules souches pour fabriquer des globules rouges, des globules blancs, des plaquettes ; le foie possède des cellules souches pour fabriquer des cellules hépatiques et de même pour chaque organe selon la vitesse de renouvellement de ses propres cellules. Ces cellules souches sont dites unipotentes car elles ne renouvellent que des cellules de l’organe dont elles sont issues (moelle osseuse, peau, foie, intestin, cerveau…) Il s’agit d’autorégénération. 

 

Quels sont les facteurs freinant l’évolution des cellules souches ?

90000

Il a été démontré que le tabagisme, le stress et les médicaments hypocholestérolémiants freinent la formation des CS et réduit leur capacité à se différencier en tissus fonctionnels en cas de besoin au niveau pulmonaire, hépatique, osseux, cardiovasculaire. On sait qu’une cellule pulmonaire normale se divise 30 à 50 fois avant son apoptose. Trente divisions peuvent générer jusqu’à 1 milliard de nouvelles cellules. À l’inverse, avec le tabagisme, le stress et autres phénomènes d’oxydation on peut parler de sénescence réplicative. Les cellules souches vont rester au repos

Dans le cadre du Plan Cancer 2015, et plus particulièrement des recherches sur les effets de l'exposition aux facteurs de risques environnementaux sur le cancer, l'INCa a décidé de financer le programme "PesCA : pesticides et vieillissement cellulaire" dans lequel LNOx doit caractériser les effets de faibles doses de pesticides sur le fonctionnement de la moelle osseuse hématopoïétique

10000

Malheureusement, les médicaments antimitotiques utilisés pour traiter le cancer ne tuent pas que les cellules cancéreuses. Tous les protocoles de chimiothérapies empêchent les cellules en cours de renouvellement d’arriver à maturation, que ces cellules soient dans le sang ou à la racine des cheveux (d’où l’alopécie fréquente). Afin de pouvoir augmenter la dose de chimiothérapie injectée pour détruire un maximum de cellules tumorales, les cellules souches hématopoïétiques du patient sont collectées avant chimiothérapie intensive, congelées, et greffées au patient après chimiothérapie intensive. Ces cellules souches hématopoïétiques décongelées permettent de réparer l'ensemble des tissus hématopoïétiques et lymphocytaires.

 

Les voies thérapeutiques proposées : comment stimuler la formation des cellules souches ?

Un travail d'activation des cellules souches permet d'accélérer les processus d'auto-régulation et d'auto-guérison de l'organisme :

  • A titre préventif pour la concentration, la mémoire, les articulations, la vision, la peau, l’endurance, les muscles (étudiants, sportifs,…).
  • Pour réparer des tissus abimés : c’est une médecine de régénération des tissus, des organes.

Il a été démontré que l’exercice physique, un sommeil réparateur, et une nutrition vitalisante auront un effet positif sur les CS.

70000

Ainsi, les antioxydants présents dans le thé vert, la vitamine D, la spiruline, l’astaxanthine,… augmentent leur formation et leur capacité à se différencier en tissus fonctionnels.

Parmi ces moyens, des recherches scientifiques, menées par Christian Drapeau, ont montré que certains composants de l’algue Klamath ont pour propriétés de stimuler la libération des cellules souches, en augmentant de 25 à 30 % le nombre de cellules souches de la moelle osseuse en circulation dans le corps pour aller réparer d'une façon naturelle les organes et tissus endommagés.

De même, certaines variétés de probiotiques constituent les premiers stimulateurs de cellules souches issues du cerveau intestinal où sont produites 80% des cellules immunitaires.

 

21000

Mais ce qui est intéressant, c’est de combiner ces différents stimulateurs afin de créer des synergies, plutôt que de se focaliser sur celui que l’on pense être le meilleur.

En effet, il existe plusieurs sources de cellules souches dans le corps qui peuvent être stimulées, comme la moelle osseuse ou le cerveau intestinal pour ne citer que les deux principales. C’est pourquoi, chaque substance vitalisante contribue différemment à la stimulation des cellules souches et entraîne des actions très complémentaires qui permettent de décupler le niveau de stimulation générale afin de libérer une quantité plus importante de cellules souches dans l’organisme.

En 2014, des scientifiques ont également découvert la preuve que le jeune déclenche la régénération des cellules souches d’un organe ou d’un système : L’étude a été publiée dans le numéro de Juin 2014 de Cell Stem Cell par des chercheurs de l’Université de Californie du Sud. La recherche montre que les cycles de jeûne prolongé protègent le système immunitaire contre les dommages et induisent la régénération du système immunitaire. Ils ont conclu que le jeûne fait passer les cellules souches d’un état dormant à un état d’auto-renouvellement.

Reiki visage indexL’énergie de guérison favorise également le renouvellement des cellules souches : lorsqu’un guérisseur, qui a une fréquence électromagnétique élevée, place ses mains à proximité de quelqu’un qui souffre, le corps de cette personne va résonner et être « entrainé » par les mains du praticien. Le praticien se contente de détenir une énergie harmonisante extrêmement forte, tandis que l’énergie de la personne « malade » va augmenter ses propres vibrations afin d'être en résonnance. Le praticien ne fait rien d’autre que de fournir l’énergie qui permet à l’autre de se guérir ! L’intelligence innée du corps de la personne qui reçoit l’énergie agira dans le sens que le corps estime utile pour favoriser la guérison : il multipliera la formation de ses cellules souches afin de stimuler la réparation de ses tissus.

Le scientifique Itzhak Bentov a écrit : « nous pouvons considérer qu’une maladie provient du comportement déréglé de l’un ou l’autre des organes de notre corps. Lorsqu’on y applique un puissant rythme d’harmonisation, le système d’interférence des ondes qu’est l’organe, peut se mettre de nouveau à battre à l’unisson»

 

Les cellules souches adultes sont au cœur du système de renouvellement naturel de notre corps. Le renouvellement naturel est le processus par lequel notre corps maintient et répare naturellement les tissus pour améliorer et garder une santé optimale.

 


Sciences-et-Avenir.com  - 24/12/2008

Sciences-et-Avenir.com – 09/01/2009

Inserm – 25/04/2013

Santé Nature innovation – Pr Henri Joyeux – 06/01/2015

http://www.lnox-team.org/les-dernieres-nouvelles

INCa

news.usc.edu

www.scientificamerican.com

www.sciencedaily.com

www.dailymail.co.uk

www.guardian.co.uk

www.nia.nih.gov

www.collective-evolution.com

 

Posté par Isabelle Laporte à 13:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 septembre 2016

Les énergies mesurables du corps humain

 

Les énergies mesurables du corps humain


Le terme énergie vient du grec « en ergos » qui signifie « en travail ».

Parmi les exemples d’énergie que l’on ne voit, que l’on n’explique pas bien et qui existe pourtant bel et bien : la pesanteur qui nous permet constamment de rester les deux pieds sur terre !


Voici quelques preuves objectives que notre corps physique est aussi un corps énergétique :

L’énergie des cellules : toutes nos cellules sont de mini piles électriques dont les parois ont des charges négatives d’un côté et des charges positives de l’autre. Cette différence de potentiel est due principalement à une différence de concentration en ions sodium et potassium entre le milieu intérieur et le milieu extérieur de la cellule. Elle est de l’ordre de 100 mV pour quelques dizaines de micron de surface (~ 100 000 v/cm²). Ainsi un fort champ électromagnétique est émis par chacune des cellules de notre corps.

L’influx nerveux : ce phénomène électrique résulte d’un changement de polarisation entre les charges situées à l’intérieur et à l’extérieur des cellules nerveuses pour commander, par exemple, la contraction d’un muscle (voir expérience de la pile électrique branchée sur le nerf d’une patte de grenouille).

Le rythme cardiaque : les décharges électriques du cœur sont mesurées par les électrocardiogrammes

Les impulsions électriques émises par le cerveau : ces décharges électriques sont enregistrées sur les électroencéphalogrammes. Pour certains troubles psychiatriques (dépressions sévères, schizophrénie, épilepsie,…) les médecins utilisent des électrochocs pour resynchroniser les ondes cérébrales.

Les ondes cérébrales alpha : le chercheur australien Lewis B. Hainsworth a mis en évidence la similarité entre les fréquences des ondes cérébrales alpha et les signaux rythmiques de la terre découverte par le physicien allemand W.O. Schumann dans les années 1950 (résonnance de Schumann).

Les cellules capteurs d’énergie solaire : les cellules de la peau captent l’énergie solaire ; cette énergie sert entre autres à synthétiser la vitamine D à partir du cholestérol. La lumière solaire sert également à régler notre rythme circadien (jour/nuit).

Les biophons : l’ADN de toutes les cellules du corps est capable d’émettre une énergie lumineuse de type photonique. Chaque cellule émet à son rythme selon son état et ses besoins. Dans les années 1980, le biochimiste allemand  Fritz Albert Popp a mit au point un appareil capable de mesurer l’énergie biophotonique du corps humain. Il s’est aperçu que celui-ci dépendait des rythmes biologiques et que les anomalies de son émission permettaient de diagnostiquer certaines maladies.

Les méridiens : nombres de thérapies orientales comme l’acupuncture, le qi gong, .. sont basées sur la circulation des énergies au sein de l’organisme. Leur efficacité a été scientifiquement démontrée dans de nombreuses pathologies : des séances d’acupuncture antidouleur sont ainsi capables de déclencher la libération d’endorphines, hormones naturelles proches de la morphine, au niveau du cerveau. Il existe actuellement des détecteurs de points d’acupuncture : ces appareils permettent de repérer sur la peau les différences de potentiel électrique sur les points pathologiques. Une fois traité, le point n’est plus détectable.

Les champs électromagnétiques : le chercheur Georges Lakhovsky a démontré que toutes nos cellules sont de petits phénomènes oscillants produisant un champ électromagnétique et jouant le rôle d’un émetteur récepteur d’ondes. L’ADN entre ainsi en résonnance avec les ondes électromagnétiques de l’environnement. Lorsqu’il y a dysharmonie des ondes reçues, l’ADN se déséquilibre, ce qui déstructure à son tour l’eau intra et extra cellulaire. L’équilibre du corps ne peut plus être assuré ce qui peut conduire à la maladie. Certains appareils sont capables de mesurer ces ondes électromagnétiques émises par le corps.

Toutes ces ondes électriques mesurables et objectives démontrent le caractère électrique et donc énergétique de l’être humain.

extrait du livre "le livre de la medecine globale et intégrative"
Dr Luc Bodin

 

 

Posté par Isabelle Laporte à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 novembre 2015

L’Énergie de l’Ère Nouvelle

L’Énergie de l’Ère Nouvelle

Tout le monde a entendu parler d’Albert Einstein (1879 – 1955), mais peu de gens savent qu’avant d’être physicien, il fut d’abord un grand pacifiste qui lutta jusqu’à la fin de sa vie avec acharnement contre la prolifération des armes nucléaires. Fortement influencé par le courant théosophique, c’était également un spiritualiste convaincu qui affichait sa vénération pour le Maître bulgare Peter Deunov.

001c

 « Le monde entier s’incline devant moi, et moi je m’incline devant Peter Deunov. » avait déclaré Albert Einstein au cours d’une émission de radio en Suisse.

Il était persuadé depuis sa plus tendre enfance que l’Univers est habité par de multiples formes de vie inaccessibles aux cinq sens physiques de l’être humain, parce que notre perception tridimensionnelle est celle d’un espace-temps illusoirement limité. Sa quête métaphysique l’amena, entre autres, à découvrir que l’espace et le temps sont deux variables toujours liées entre elles, et qu’il est possible de les ajuster et d’agir sur l’une à travers l’autre, ce qui lui permit de développer la théorie de la relativité qui le rendit célèbre.

Il en arriva ainsi à la conclusion que si un objet est attiré par un trou noir, c’est-à-dire une zone animée d’un champ gravitationnel si intense que même la lumière ne peut échapper à son attraction, et qu’il réussit à se déplacer sur l’une des lignes du champ gravitationnel de ce trou noir sans se laisser absorber par son centre (qu’il nomme "singularité"), l’objet en question réapparaît nécessairement dans une autre partie de l’espace-temps, selon la loi de l’équilibre universel. Il y émerge alors, dans une dimension plus ou moins dense, à travers un vortex énergétique dont la fonction est opposée à celle du trou noir.

002

Cette hypothèse fut prouvée scientifiquement par Einstein, mais, elles ne s’applique qu’aux lois physiques auxquelles est soumise la masse des objets ; elle ne permet pas de comprendre ni d’expliquer ce qu’est la  nature de l’énergie qui les anime, c’est-à-dire la composition de leur substrat.

Nikola Tesla (1856 – 1943) fut le premier scientifique de l’époque dite "moderne" à identifier la quintessence non physique de l’énergie et sa présence illimitée dans l’univers, y compris dans les régions de l’espace où les cinq sens physiques et les instruments mis au point par l’homme terrestre pour leur servir de prolongement se sont montrés incapables de déceler des traces de vie et de mouvement. Il fut également le premier à imaginer un monde disposant d’une énergie abondante, facilement accessible, propre et gratuite.

001d

Plus de soixante ans après la mort de Tesla, il reste difficile pour nous de concevoir un tel monde, une Terre où non seulement les centrales nucléaires et thermiques, les puits de pétrole, les mines de charbon, les raffineries, auraient cessé de fonctionner, mais où les camions, les voitures, les motos, les avions, les trains, les cargos seraient devenus inutiles. La compréhension de ce qu'est véritablement l'énergie pourrait cependant rendre cela rapidement possible ! L'énergie n'est pas un combustible fossile, organique ou nucléaire extrait du sol ou obtenu par synthèse chimique. Elle ne provient pas non plus du vent, de la pluie ou des marées, ni même du Soleil. En effet, même si l’énergie photo-voltaïque ne pollue pas et est disponible en abondance, elle ne s’avère cependant pas inépuisable ni accessible partout dans l’univers, pour la bonne et simple raison que le Soleil tire sa propre énergie d’une autre Source, et qu’il ne peut donc restituer qu’une partie de cette énergie qui originellement n’est pas la sienne, et qu’il a lui-même préalablement absorbée.

Or non seulement l’énergie primordiale découverte par Nikola Tesla est une énergie renouvelable qui ne génère aucun déchet ni aucun résidu, mais elle est disponible partout et ses réserves sont illimitées ! C’est cette énergie qu’utilisent les vaisseaux de l’espace, dont certains sont capables à la fois de se matérialiser dans les plans les plus denses, comme celui de la Terre, et d’atteindre des vitesses dites supraluminiques, c’est-à-dire supérieures à celles de la lumière, sans mettre en péril leurs équipages ni constituer une menace pour les espaces qu’ils traversent. C'est à cette énergie primordiale qu'on a donné le nom "d'énergie libre".

Le concept d’énergie libre est depuis longtemps ignoré ou méprisé par une grande partie de la communauté scientifique mondiale qui a pris pour habitude de la considérer comme une "énergie ésotérique", une hérésie qui serait à la science ce que l’idéologie "New Age" est à la religion et à la spiritualité. L’une des raisons pour lesquelles les chercheurs et les inventeurs ayant travaillé dans le domaine de l’énergie libre – à commencer par Nikola Tesla lui-même – ont été systématiquement ridiculisés et décrédibilisés au cours des dernières décennies, est que les grands lobbies militaro-industriels mondiaux, qui n’ont évidemment aucun intérêt à ce que cette nouvelle forme d’énergie soit exploitée sur la Terre, ont tout fait pour tenter d’amalgamer son principe à celui du fameux "mouvement perpétuel".

003

De gauche à droite, en haut : Nikola Tesla, Walter Russel, Thomas Henry Moray, Lester Hendershot, Viktor Schauberger, Wilhelm Reich, Moray King. Au centre : Harold-Puthoff, Thomas Bearden de Huntsville, Wingate Lambertson, John Hutchison, Floyd "Sparky" Sweet. En bas : Bruce de Palma, Shiuji Inomata, Paramahamsa Tewari, Stanley Pons, Martin Fleischmann, Grigori Petrovich Grabovoï. Ces pionniers de l’énergie libre ont souvent été harcelés, ridiculisés ou ruinés. Certains ont même été jetés en prison et torturés.

Une machine fonctionnant suivant le principe du mouvement perpétuel serait une machine qui, une fois mise en route, continuerait indéfiniment de fonctionner sans aucun apport d’énergie externe, ce qui est rigoureusement impossible. Pour fonctionner, toute machine a besoin d’être en permanence alimentée par une source d’énergie. Aucun vaisseau de l’espace ne fonctionne ni n’est capable de fonctionner suivant le principe du mouvement perpétuel.

Le fonctionnement à l’énergie libre est au contraire une réalité. Et le plus merveilleux modèle en est celui du Grand Soleil Central. Comme les vaisseaux de l’espace, le Soleil central de notre univers a besoin d’énergie pour alimenter les différents systèmes stellaires. Il utilise la même énergie qui est une énergie vivante, de la même essence que l’énergie psychique ou l’énergie sexuelle. Car d’une certaine manière, on peut dire que l’homme lui aussi fonctionne à l’énergie libre, de même que tout ce qui est vivant, autrement dit tout ce qui EST.

La mort n’existe pas dans la réalité de l’univers ! Seule, existe la Vie ; elle est partout présente, y compris dans ce qui semble mort à nos cinq sens physiques, et toute vie n’est qu’énergie libre !

L’énergie libre est d’abord une quintessence spirituelle, ce qui rend bien sûr les technologies qui permettent de l’utiliser fondamentalement différentes de celles issues de la combustion, de la fusion, de la scission ou de la fission de l’atome.

Elle provient directement du Cœur de tous les univers et elle est soumise aux Lois de l’Harmonie Universelle. Certains continuent à en nier jusqu’à la possibilité de l’existence, alors qu’elle est en fait connue depuis des temps immémoriaux. Dans le passé, on lui a trouvé différents noms : Ka, Qi, telesma, fohat, akasha, éther, lumière astrale, orgone. Aujourd’hui, on l’appelle énergie libre, énergie du point zéro, ono-zone ou encore énergie de l'ionosphère. Mais c’est toujours de la même et unique énergie première qu’il s’agit, cette énergie vitale dont Hermès Trismégiste affirmait qu’elle est « la force forte de toutes les forces », ce qui fut d’ailleurs consigné dans la fameuse Table d’Émeraude dont tous les alchimistes connaissent l’existence, et certains le secret ! Or le secret de la Table d’Émeraude, c’est tout simplement celui de la nature de l’énergie libre !

L’énergie libre est l’énergie électromagnétique contenue dans la Trame cosmique de l’Univers. Elle est omniprésente dans l’espace et dans la matière et occupe tout le prétendu "vide" qui nous entoure. Elle représente un paradoxe pour la science contemporaine, car elle s’appuie sur le postulat qu’il existe dans l’univers une force gravitationnelle toujours supérieure à celles que l’on arrive à identifier grâce à leurs effets mesurables sur des masses répertoriées, et qu’il existe par conséquent une énergie invisible et non quantifiable qui provient de l’effet dynamique d’une sorte de Force immanente que l’on pourrait appeler "cosmique".

La physique quantique tend aujourd’hui à démontrer que chaque mètre cube d’espace de l’univers renferme une quantité phénoménale de cette énergie. À ce jour, toutes les techniques qui nous ont été rapportées pour la capter font appel à un principe de déséquilibre temporaire de la structure des ondes électromagnétiques, entraînant ainsi une transmutation matière/énergie ou un transfert énergie/énergie.

Les recherches de Nikola Tesla révèlent que cette source illimitée d’énergie peut être partiellement voire totalement convertie en énergie non polluante utilisable par n’importe quel objet en n’importe quel point de l’espace-temps.

Grâce à la physique quantique, les scientifiques sont peu à peu en train de réaliser que la plupart des lois physiques qui nous avaient été présentées depuis des siècles comme des vérités figées et immuables sont en fait très relatives et ne s’appliquent qu’à un champ d’expérimentation limité.

Ils découvrent que l'univers est constitué de plusieurs dimensions, que les particules de matière existent simultanément en plusieurs endroits de l'univers et qu’il est possible de téléporter instantanément aussi bien de la matière que de l’information à travers tout l'univers.

Ainsi, le soi-disant "vide" de l'univers est rempli d'énergie quantique en quantité illimitée, ce qui accrédite la plupart des informations transmises par Tesla sur le fonctionnement des machines à énergie libre. Elles ne font que "pomper" l'énergie là où elle se trouve, c’est-à-dire partout, et c'est la Nature, omniprésente, qui les alimente en influx cosmo-bio-énergétique.

007

Prototypes de machines à énergie libre

Au moyen du rayonnement "onozonal" ou "orgonique" spécifique à l’énergie libre, on peut parvenir à ouvrir la conscience et même la matière à la vie multidimensionnelle, et ainsi, à se déplacer à travers l’espace-temps en le modulant à volonté. L’énergie libre représente le substrat de la Sagesse dynamique des Maîtres Ascensionnés et des membres de la Fraternité Galactique de la Lumière. Elle se renouvelle en permanence et est capable de conduire les êtres vers des points de la vie immatérielle et intemporelle, ou au contraire de les ramener dans la troisième dimension.

Elle s’exprime aussi à travers le magnétisme universel, qui est l’expression de l’Équilibre parfait et de l’Ordre divin. Mais pour la connaître - au sens de maîtriser - l’homme doit vivre selon la vibration du conscient droit : sans agressivité, avec la lucidité et la clarté des niveaux supramentaux. Il doit cesser de se comporter en animal intellectualisé et de glorifier l’intellect pour s’ouvrir à l’Intelligence du Cœur.

Ce qui caractérise les vaisseaux extra-planétaires, c’est qu’à la différence de tous les moyens de locomotion actuellement connus de notre humanité, l’élément Lumière y joue un rôle essentiel et déterminant. Il est dans l’essence et le potentiel de la Lumière de répondre rapidement aux commandes d’une intelligence supérieure et de servir d’intermédiaire à la Vie pour qu’elle puisse se manifester dans tous les plans de la Création sans avoir à subir les lois des plans où elle se manifeste. Cela signifie que lorsqu’ils transitent dans l’atmosphère terrestre, psychique ou physique, les vaisseaux de la Grande Communauté échappent aux lois de la gravitation et aux contraintes matérielles, ce qui les rend capables de se mouvoir dans l’espace au gré de leurs équipages avec une sorte de désinvolture apparente.

Ce qui retarde le plus l’émergence de l’être humain au sein de la Grande Communauté et le premier contact de l’ensemble de l’humanité avec leurs somptueux vaisseaux, c’est l’égoïsme. Ce ne sont pas nos Frères aînés, membres d’humanités plus évoluées, qui se cachent aux peuples de la Terre. C’est nous qui nous éloignons d’eux en tissant en permanence autour de nous un réseau dense de forces hostiles à l’évolution et au progrès.

Mais si la force de gravité a longtemps stimulé l’égocentrisme, afin que les formes puissent se matérialiser et maintenir leur cohérence dans notre monde 3D, il est clair que l’on peut à l’inverse s’approcher davantage des réalités suprahumaines et supraphysiques dès lors que la gravité diminue, ce qui est maintenant le cas sur la Terre. 

Dans le passé, de grands mystiques comme Thérèse d’Avila lévitaient quand ils étaient en extase : de puissantes énergies pénétraient jusque dans leurs cellules matérielles, y neutralisant l’effet du champ gravitationnel planétaire. De même, le bien-aimé Padre Pio avait un incroyable don de bilocation.

Bientôt, la Loi d’attraction, qui maintient les corps dans leur cohérence physique 3D répondra à d’autres vibrations. Il faut se préparer à cette Nouvelle Ère qui s’approche. Même si les mots "énergie libre" et "multidimensionnalité" ne représentent encore que des concepts irréels et irréalistes pour la plupart d’entre nous, les frontières de l’espace-temps pourront bientôt être transposées au gré de la volonté de l’être humain.

Accepter cette éventualité, c’est déjà accomplir un premier pas vers l’avènement de l’Ère Nouvelle.

Olivier de Rouvroy
Novembre 2011

Posté par Isabelle Laporte à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03 juillet 2014

Modification de l'énergie de la terre et ses conséquences sur l'être humain

 

Modification de l'énergie de la terre

et ses conséquences sur l'être humain

 

earth_protected

 

L’espace compris entre la Terre et la couche la plus externe de l’ionosphère située à environ 55 kilomètres d’altitude, possède des capacités de résonance avec le champ magnétique terrestre, qui furent découvertes par le physicien allemand W. O. Schumann dans les années 1952-1957. Elles lui ont ainsi permis de mesurer le taux vibratoire (fréquence) de la Terre. Celui-ci pourrait être comparé aux battements d’un cœur humain. C’est lui qui donne le rythme à toutes les formes de vie existant sur cette Terre, y compris celui des êtres humains. Cette augmentation importante de fréquence (de 8 à 13 hertz) influe donc considérablement sur nos vies sans que nous n’en ayons conscience.

Autrefois la fréquence de la résonance de Schumann était de 7,8 Hertz (Hz). Mais depuis 1980, celle-ci ne cesse de s’accroître. Ce phénomène qui s’est développé lentement au départ, s’accélère actuellement au point d’atteindre 12,8 Hz.

Cette accélération n’a pas d’explication évidente.

Certains chercheurs, dont l’ingénieur Gregg Braden, pensent que lorsque la fréquence de la Terre atteindra 13 hertz – ce qui serait imminent si l’accélération continue au même rythme - la Terre arrêtera ses rotations. Elle sera alors au « point zéro » du champ magnétique terrestre. Puis, après quelques jours, notre planète reprendra sa rotation… mais en sens inverse ! Le soleil se lèvera alors à l’ouest pour se coucher à l’est.

Des inversions de la rotation de la Terre se seraient déjà produites dans le passé. Les Égyptiens auraient même représenté le dernier changement sur leurs hiéroglyphes. Celui-ci se serait produit il y a plus de 10.000 ans, pendant l’ère du lion. Pour cela ils auraient gravé deux lions présentés dos-à-dos, qui portaient le soleil sur leurs dos. Par ailleurs, d’un côté un hiéroglyphe du ciel était tourné vers le haut alors que de l’autre côté, un autre hiéroglyphe était orienté vers le bas, afin de symboliser l’inversion de la rotation de la Terre.

Ces dernières affirmations sont à prendre avec prudence. Quoiqu’il en soit, tout semble lié : inversion des pôles, mouvement des pôles, baisse du champ magnétique terrestre et accélération de la résonance de Schumann.

Pour comprendre les répercussions du changement de fréquence vibratoire sur les hommes, il convient de se rappeler que la matière n’est pas constituée comme elle est présentée ordinairement. Elle est formée en réalité d’énormes concentrations d’énergie. Ainsi, la matière n’est que de l’énergie. Pour vous donner une idée de l’énergie qu’elle représente il suffit de se rappeler que c’est elle qui est libérée pour produire l’électricité dans les centrales nucléaires.

Cette notion change totalement la vision du corps humain mais aussi du monde environnant.

Les médecines traditionnelles de leur côté, enseignent depuis des millénaires que l’être humain n’est pas constitué que de son seul corps physique, mais que d’autres « corps » constitués d’énergies plus subtiles entourent ce dernier. L’être humain serait ainsi constitué de sept corps. Chaque corps est constitué d’une énergie vibrant à un niveau plus élevé et plus subtil que le précédent. Ces corps ne sont pas visibles par les moyens habituels. Il est nécessaire d’utiliser une attention particulière par le toucher ou par la vue pour être capable de les appréhender. Les vibrations les plus lentes (basses) correspondent au corps physique, puis à mesure que les énergies s’accélèrent (s’élèvent) se trouvent le corps mental (psychisme, raison, intelligence) puis le corps spirituel avec l’âme.

Ainsi l’élévation du niveau vibratoire de la Terre va moins stimuler le corps physique (matière) pour privilégier de manière importante, le psychisme (corps mental) et le spirituel (corps spirituel) des êtres humains. C’est à ce niveau que vont se produire les plus grandes transformations chez les êtres humains. Les hommes vont moins se concentrer sur les aspects matériels de la vie, pour davantage privilégier leur esprit et leur conscience qui vont s’ouvrir et se développer peu à peu.

 

cadranrad2

C’est la période de transition que nous sommes en train de traverser actuellement et pour encore quelques temps, qui constitue l’étape la plus pénible. Car les organismes doivent sans cesse s’adapter aux élévations de fréquences progressives. Ce passage sera d’autant plus pénible que la personne résiste au changement en cours, et a un mode de vie déséquilibré.

Nos cellules étant de minuscules piles électriques, elles peuvent être facilement influencées par un changement de fréquence de l’environnement. De plus, notre cerveau produit des ondes qui vibrent en harmonie avec la fréquence terrestre, notamment les ondes alpha (8 à 12 hertz). Chez les êtres humaines, les fréquences inférieures à 12 hertz correspondent aux états de détente, de somnolence, d’hypnose… alors que celles supérieures à 12 hertz – qui sont celles qui prédominent actuellement - correspondent aux états d’énervement, d’anxiété, de travail cérébral intense… ce qui se rencontre chez beaucoup de personnes aujourd’hui. Le changement de vibration terrestre va les perturber, ce qui aura des répercussions sur le fonctionnement des organes mais aussi des hormones, induisant divers troubles fonctionnels. Cela durera tant que les personnes ne se seront pas mises au diapason avec la nouvelle vibration ambiante.

 

Il est probable que l’abondance des champs électromagnétiques artificiels (téléphonie mobile, radio, télévision, radar, antennes relais, courant électrique, écrans, wifi, bluetooth, ligne haute tension, téléphone sans fil…) dans lesquels baignent de manière permanente les êtres humains, ne facilite pas cette harmonisation avec les fréquences de la Terre. Ils ont tendance à brouiller les réceptions vibratoires du corps, aggravant encore davantage les troubles ressentis.

Quelques symptômes sont très évocateurs de cette transformation :

  • Une fatigue est souvent le premier symptôme. Elle se caractérise par des réveils souvent difficiles, nécessitant du temps pour retrouver ses esprits. La fatigue va rendre les activités de la journée pénibles, demandant des efforts pour être accomplis. Elle se répercute sur la qualité du travail et s’accompagne d’un besoin de dormir plus longtemps. Or la fatigue est actuellement la plainte la plus fréquemment entendue dans les cabinets médicaux.
  • Des troubles de la concentration, des troubles de la mémoire, des désorientations transitoires… la personne a des difficultés pour trouver des mots et surtout des noms ou des titres de livres, de films… Elle peut aussi avoir des moments où elle ne sait plus pendant quelques secondes l’endroit où elle se trouve ou encore la date du jour… Tout cela peut entraîner des difficultés à se concentrer sur son travail, sur sa lecture voire aussi sur sa conduite automobile. Ces symptômes sont très déconcertants pour la personne. Ils peuvent survenir même chez des personnes jeunes.
  • Des troubles du sommeil qui se caractérisent par des réveils fréquents durant la nuit, un besoin de dormir plus longtemps, des réveils matinaux fatigués. Cela peut être au contraire un sommeil très profond mais qui ne sera pas réparateur avec éventuellement des apnées du sommeil.
  • Des vertiges et des pertes soudaines de l’équilibre, qui sont souvent passagers mais qui peuvent devenir plus fréquents et plus intenses. Ils peuvent apparaître dans toutes les positions : coucher, assis ou debout. Ils sont transitoires et ne durent généralement que quelques secondes. Ils sont dus aux changements vibratoires, mais aussi aux changements du magnétisme terrestre.
  • Une grande émotivité qui se traduit par des réactions intenses face aux événements, des pleurs faciles, des tristesses soudaines, mais aussi un stress, des angoisses sans raison et une irritabilité plus grande
  • Et de nombreux petits symptômes :

   -  des sueurs nocturnes et des bouffées de chaleur,

   -  des démangeaisons sur le corps et surtout aux yeux,

   -  une sensation de soif plus importante,

   -  des troubles de la vue : vue trouble, brouillée, accommodation difficile…

   -  des sifflements d’oreilles,

   -  une modification du goût,

   -  des ongles et des cheveux poussant rapidement,

   -  des acidités, des aigreurs et des troubles digestifs : lenteur, ballonnement,
      troubles du transit, nausée, etc.

   -  des palpitations,

   -  des douleurs et des courbatures notamment au niveau de la colonne vertébrale
      et du cou,

   -  des contractures, des spasmes et des crampes.

Ces symptômes sont le signe que l’organisme réagit aux changements de fréquence et tente de s’y adapter.

Si les troubles persistent, cela peut favoriser l’apparition de maladies.

fatigue chronique

 

Les troubles et les diverses manifestations sont normalement passagers, même s'ils sont généralement rémanents. Mais chez certaines personnes, ils persistent. Au début ils ne perturberont que légèrement que le fonctionnement des organes, des hormones, du cerveau… Puis peu à peu avec le temps, ils peuvent induire de véritables maladies comme :

  • Un syndrome de fatigue chronique entraînant une diminution importante de la capacité à réaliser des activités habituelles. La vie devient efforts et souffrances.
  • Des allergies. Des expériences ont établi qu’il existe des fréquences électromagnétiques capables de déclencher une crise allergique, alors qu’une autre fréquence supprime les symptômes. Cette expérience pourrait expliquer le nombre impressionnant de personnes allergiques qui s’accroît depuis quelques années dans nos pays. On estime qu’au train où vont les choses, il y aura une personne sur deux qui sera allergique en France dans une dizaine d’années… La présence d’allergies est un bon indicateur que l’organisme peine à s’adapter aux élévations vibratoires actuelles.
  • Le syndrome de l’intestin irritable(SII) mais aussi les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI – rectocolite hémorragique et maladie de Crohn) qui sont très répandues de nos jours. Elles provoquent une irritation de la muqueuse intestinale, une destruction de la flore et une hyperperméabilité intestinale (dysbiose) ce qui ouvre grandes les portes de l’organisme aux polluants (pesticides et autres), aux toxiques (métaux lourds) et aux germes. Ce phénomène est à l’origine des maladies auto-immunes (polyarthrite rhumatoïde, thyroïdite de Hashimoto, sclérodermie…), des candidoses et des infections chroniques.
  • Des problèmes de poids induisant essentiellement des surpoids importants, consécutivement au stress (grignotage), aux problèmes intestinaux et aux désordres hormonaux.
  • Des états d’angoisses, des phobies, des dépressions, des schizophrénies (psychoses), une agressivité… qui deviennent de plus en plus fréquents notamment chez les jeunes, avec des insomnies, des idées noires et suicidaires.
  • Des maladies neurologiques et neurodégénératives à cause de l’inflammation des neurones induite par les nouvelles vibrations plus élevées : maladies de Parkinson, maladie d’Alzheimer, sclérose en plaques, sclérose latérale amyotrophique… mais aussi des troubles comme la fibromyalgie, le syndrome des jambes sans repos.
  • Des cancers. Certains auteurs évoquent les disharmonies vibratoires qui peuvent induire également des mutations génétiques à l’origine de cancers.
  • L’électrosensibilité qui est aussi une maladie nouvelle comme de nombreuses autres sur cette liste. Les champs électromagnétiques artificiels en sont la cause, mais les changements vibratoires de la Terre peuvent aussi y contribuer.

Un autre élément troublant est l’augmentation importante des maladies chroniques chez les enfants : troubles de l’attention, hyperactivité, fibromyalgie, obésité, allergie, asthme, troubles du comportement, troubles de l’apprentissage, anorexie, cancer… le changement vibratoire de la terre est sans doute, une des principales causes à ce phénomène mondial.

Bien sûr tous les troubles et toutes les maladies indiquées précédemment, ne sont pas redevables que de la simple élévation du niveau vibratoire de la Terre.

Cependant, un certain nombre d’entre eux sont d’apparition récente, ce qui semble les faire coïncider avec le début de l’élévation vibratoire. Quoiqu’il en soit, même s’ils ne sont pas les seuls responsables, les changements de fréquence contribuent fortement à l’apparition de ces maladies et pourraient expliquer le nombre grandissant des personnes en souffrant actuellement.

Qu’est-ce qui peut faciliter que cette transition ?

C’est là sans doute la question la plus importante à se poser pendant cette période que nous traversons. Car nous subissons tous ce changement vibratoire, mais certaines personnes ne semblent pas affectées alors que d’autres présentent des manifestations souvent violentes : fatigue, anxiété, troubles de la concentration… Pourquoi une telle différence ?

La réponse se trouve à plusieurs niveaux :

  • D’une manière générale, les personnes attachées au passé, refusant de changer et d’évoluer, voulant demeurer là où elles sont dans leur vie sans en déroger, auront des difficultés à accepter ces changements pourtant inéluctables.
  • L’autre élément important est le mode de vie. Si le corps est encrassé par les toxiques de l’alimentation, par les polluants atmosphériques, par les déchets induits par le stress… il aura alors beaucoup plus de difficultés à s’adapter aux changements. Les toxiques vont se retrouver dans l’eau du corps et gêner sa restructuration… Ils vont aussi encrasser les cellules et les organes perturbant leur fonctionnement. Ceci sera une grande cause de fatigue, de troubles cérébraux, de vertiges…
  • Un autre point est le besoin de repos. Le corps comme l’esprit ont besoin de temps d’inactivité pour s’harmoniser avec les nouvelles vibrations. Si la personne est sans cesse en action, cela va gêner son passage. Un état de stress prolongé va encore accroître cette difficulté.
  • Les états de fatigue pour d’autres raisons : maladie, carence, grossesse, surmenage, insomnie… perturberont l’organisme et l’empêcheront de s’harmoniser aux nouvelles fréquences.
  • Durant cette période de transition, les anciens conflits, les anciens éléments de la vie passée mais non résolus vont avoir tendance à ressortir de l’inconscient où ils avaient été enfermés. Ils refont surface. Ils s’ajouteront aux éventuels problèmes de la vie présente et la rendront ainsi plus difficiles.

Ainsi notre monde moderne n’est pas propice à la préparation et l’adaptation aux transformations qui ont lieu actuellement. La course incessante, la compétition permanente, les déplacements, la télévision, le stress, le manque de sommeil, les drogues, la prise de médicaments, l’alimentation moderne... tout concourt à gêner la transition des personnes. En plus, l’insécurité actuelle générée par les tensions internationales, les menaces de crises économiques, le chômage… aggrave encore cette difficulté.

 

Il est donc primordial de travailler préventivement sur les trois niveaux :

  • Physique : par une alimentation saine et appropriée, des aliments vivants ayant une bonne fréquence vibratoire, une activité physique régulière,…
  • Psychique : par une saine gestion des émotions, des conflits, du stress
  • Energétique : par des soins énergétiques réguliers afin d’harmoniser les centres énergétiques du corps et éviter les blocages à l’origine de nombreux troubles et maladies ;…

 

 

Ce qui favorise une bonne circulation de l’énergie et un niveau vibratoire correct

Ce qui fatigue l’organisme et fait baisser le niveau énergétique

Physique

Alimentation à base de fruits et légumes bio crus, graines trempées et germés, aliments lactofermentés,
Infusions
Nutrithérapie
Activités physiques, marche
Thérapies corporelles, artistiques
Câlins

Excès d’alimentation
Aliments  cuits >40C°, « morts », plats cuisinés industriels,…
Aliments raffinés, sucreries, sodas, pain blanc, viande, …
Alcool, tabac, café, addictions
Médicaments, antibiotiques, adjuvants, conservateurs, vaccins
Infections à répétition
Bagarres

Emotionnel

Pensées et émotions positives
Harmonie familiale et professionnelle,
sentiments d’amour, de compassion et de tolérance
Thérapies psychologiques
Thérapies par les plantes :  Fleurs de Bach, florithérapie, ...
Techniques de Bien-Etre, …
Projets de vie
Musique classique

Pensées et émotions négatives,
Environnement conflictuel familial et/ou professionnel,
Sentiments de haine, de jalousie ou de colère
Jeux de guerre, films violents,
Stress, chocs émotionnels
Musique rock, rap, …

Energétique

Soins Reiki, prière, méditation
Feng Shui, géobiologie
médecines orientales,…
Lieux sains : forêts, campagne, montagne,
Lieux sacrés : églises anciennes, …
Cristaux, plantes,…

Lieux pollués, environnement électromagnétique chargé,
Atmosphère conflictuelle

Liste non exhaustive

Ainsi, pour rester en bonne santé nous avons besoin de vivre dans un lieu sain et d'avoir une alimentation saine et équilibrée. Sachant que la vibration d'un lieu situé en zone neutre correspond actuellement à 12000 Unités Bovis ou à 12000 Angström, nous devons consommer le maximum d'aliments et boissons qui atteignent cette vibration.

Tous les aliments et boissons qui vibrent à 12000 unités Bovis et plus vont nous amener de l'énergie alors que tout aliment ou boisson qui vibre en dessous de 12000 unités Bovis va nous pomper notre énergie .Il en est de même pour la vibration des lieux de vie.

 

Reiki Toulouse, reiki.toulouse, reiki-toulouse, formation, magnétisme, bien être, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, Blagnac, Aucamville, Gagnac, saint Jory, Grenade, Castelginest, Launaguet, Saint Génies, l’Union, médecine douce, technique, annuaire, forum, minimes, stage, annuaire, espace, harmonisation énergétique, échange, énergie, guérison, maladie, relaxation, détente, dépression, auto-immune, défense, témoignage, médecine alternative, atelier, degré, thérapeute, praticien, maitre, master, technique japonaise, Usui reiki Ryoho, stage, information, séance, méditation, prix, banlieue toulousaine, agglomération toulousaine, haute Garonne, Mikao Usui, enseignement, homme énergétique, énergie universelle, Isabelle Laporte, FFRU, , technique d'imposition des mains, receveur, donneur, relaxation, quantum touch, pratique bien-être,  reiki forum, développement personnel, pratiquer à Toulouse, inscription, pas cher, chakras, symboles, lignée, okuden shipiden, école, corps d’énergie, programme, auto traitement, niveau, explication scientifique, libérer, les souffrances physiques, émotionnelles, mentales pour amener la Santé, l’Harmonie et la Paix intérieure, champs magnétiques, champ biomagnétique, aura, ondes scalaires, ariège, gers, tarn,

Posté par Isabelle Laporte à 17:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 septembre 2013

Energies et taux vibratoire sur Terre

 

Energie et taux vibratoire sur Terre

 

Biometre

 

Tout ce qui vit, croît et meurt, est vivant. Ainsi, TOUT ce qui existe les plantes, les animaux, les êtres humains et même les objets inanimés sont constitués d'énergie. L'énergie se transmet et se mesure en « vibrations ». Les sons et la lumière possèdent des vibrations qui leur sont propres.

Le Taux Vibratoire (T.V.) est la mesure de la qualité de cette énergie.

On peut même connaître le Taux Vibratoire d'un fruit, d'un bijou, d'un organe, de la pièce d'une maison, etc.

La géobiologie est la science qui étudie la Terre en tant qu'organisme vivant et observe les influences des ondes cosmiques et du rayonnement de la Terre sur tout ce qui vit.

Cette énergie (ou Taux Vibratoire) se mesure en Unités Bovis (U.B).

Exemples :

  • Les minéraux ont un Taux Vibratoire harmonisé avec celui du sol sur lequel ils se trouvent.
    d'où l'importance du lieu d'où proviennent certains cristaux
  • Les bovins "vibrent" aux alentours de 4000 U.B.
  • Pour les carnassiers non domestiqués, il se situe aux alentours de 12 à 16000 U.B.
  • Celui des oiseaux est de plus de 27000 U.B.
  • Les chevaux ont un T.V. de 18 à 27000 U.B.
  • Pour les plantes et les arbres, le T.V. est différent selon les espèces et augmente suivant leur évolution. Par exemple, les très vieux arbres (les « espèces nobles » : chênes, cèdres et oliviers) et datant de plusieurs siècles, peuvent avoir des T.V. dépassant les 100000 U.B.
  • Quant aux êtres humains, leur Taux Vibratoire varie généralement de 6000 à 9000 U.B.

Notre planète présente, selon les endroits, de très grandes variations de T.V., allant de Taux négatifs très bas à des Taux extrêmement élevés. Par exemple, les sites archéologiques ou sacrés comme Stonehenge ou le Machu Pichu peuvent avoir des T.V. extrêmement élevés. Plus la vibration d'un endroit est élevée et plus on peut y puiser de l'énergie vitale.

 

La Terre est parcourue par des réseaux de « canaux » énergétiques, allant de la « résille » de base (3 à 4 centimètres de largeur au centre, régulièrement espacés de 8 à 12 centimètres, présentant des polarités régulièrement inversées), résille croisée couvrant la totalité de la surface et présentant (sauf cas particuliers) un Taux Vibratoire constant et régulier allant de 6000 à 9000 Unité Bovis généralement, jusqu'aux grands réseaux Cosmiques ou « Réseaux Sacrés » dont certains dépassent les 5 ou 600000 U.B., en passant par toute la gamme des réseaux Hartmann, Curry et autres ...

En l'espace de deux ans, les T.V. de certains sites dits sacrés (« Réseaux Sacrés ») ont doublé. Il y a deux ans, un de ces sites était mesuré à 250000 U.B. Il est maintenant à 500000.

Les hauts-lieux d'énergie sont souvent placés sur les anciens lieux privilégiés de la Tradition. Les plus fréquentés sont le Mont-Saint-Michel dans la Manche, les alignements de Carnac et ceux de Kerzerho en Erdeven, l'Hôtié de Viviane (forêt de Brocéliande) dans le Morbihan, l'abbaye de Saint-Martin-du-Canigou dans les Pyrénées Orientales, la ruine du château de Montségur en Ariège, celles du château de Quéribus et de Peyrepertuse dans l'Aude, la Roche de Solutré ou la Basilique de Vezelay en Bourgogne, la chapelle Saint-Michel d'Aiguilhe au Puy-en-Velay (Haute-Loire), le Mont Sainte-Odile, et le Donon dans le Bas-Rhin.

Certains hauts-lieux d'énergie, inconnus du grand public sont surtout fréquentés par les géobiologues qui y emmènent leurs élèves stagiaires afin d'ouvrir leur sensibilité aux énergies. Il arrive d'entrer dans des lieux sacrés où règne une telle vibration que nous avons comme une sensation de picotements dans tout le corps.

Ces dernières années, nous avons assisté et subi des variations extrêmement importantes de T.V. comme lors de violents cataclysmes (tremblements de terre, éruptions volcaniques, tempêtes...) les T.V. ont « grimpé » jusqu'à + 180000 U.B. sur la bande de polarité positive et à - 180000 sur la bande négative.

Ces périodes, bien qu'heureusement de courtes durées, sont très mal supportées par beaucoup d'êtres humains.

Cette augmentation des T.V. affecte naturellement les êtres vivants et il est de plus en plus fréquent de nos jours de rencontrer des personnes dont le Taux Vibratoire personnel est en cours « d'harmonisation » avec les nouvelles données de la planète.

Et même si la grande majorité des êtres humains ont un T.V. variant entre 6000 et 9000 U.B., donnée traditionnellement admise, certaines personnes dont le style de vie physique et spirituel s'harmonise avec les grandes valeurs humaines et universelles, dépassent largement 100000 U.B. en T.V.

Depuis les années 2000, le T.V. de la planète a augmenté. De 6500 à 10000 U.B. où il se situait ces cinquante dernières années, il est passé à 12000 U.B. en seulement quelques mois.

Donc, tout ce qui n'est pas en harmonie avec le T.V. de la Terre, risque d'en ressentir des effets plus ou moins graves.

100220092954672468

L'échelle de Bovis est habituellement graduée de 0 à 18000 Unités et est généralement utilisée par les radiesthésistes.

La valeur 6500 U.B. sera prise comme étant neutre pour la santé d'un citoyen lambda (citoyen ordinaire). Par exemple, si un individu a un T.V. de 8500 U.B., tous les objets ou lieux se trouvant à des taux vibratoire moindre (et donc, en dessous de 8,500) ne lui conviendront pas.

Par exemple, imaginez un moine tibétain qui vit sainement et médite régulièrement. Il possède donc un T.V. extrêmement élevé. Mais, obligez-le à écouter du « Hard Rock » ou du « Death Metal », musiques vibrant à des T.V. très bas, il est naturellement fort à parier que ce moine n'appréciera pas votre musique!

Le T.V. d'une personne varie donc en fonction de sa subtilité intérieure et tout changement d'orientation (matériel ou spirituel) modifiera son T.V. en harmonie avec les choix qu'elle aura fait.

Exemple :

Voici des valeurs, tirées du livre « Les Hauts Lieux Cosmo-Telluriques », et prises dans la Cathédrale de Chartres :
- Au centre du labyrinthe on trouve une valeur de 18000.
- L'autel est situé sur un lieu vibrant à 11000
- Devant la vierge du pilier, plus précisément les prie-Dieu, on trouve une valeur de 9000. Or dès que l'on s'approche un peu des pieds de la vierge, la valeur tombe à 1000.

 

Conclusion

En conclusion, plus vous vibrez à un taux élevé (votre T.V. est élevé), plus vous êtes resplendissant, plus vous dégagez de l'énergie et pouvez la partager avec tous ceux qui vous entourent. Ainsi, considérant que nous sommes tous interconnectés les uns aux autres, inconsciemment, vous permettez à d'autres d'élever leur propre T.V.

Pour augmenter votre T.V., il vous suffit de cultiver des pensés et émotions positives en tous temps, de bien vous nourrir, de rendre service sans attente de retour et de pratiquer des exercices de méditation.

Par contre, il faut savoir se protéger de l'énergie négative et ne pas la laisser nous atteindre. Par exemple, le 11 septembre de chaque année, les médias font revivre à toute l'Humanité ce qui s'est passé en 2001. Nous devons alors empêcher que le rappel de ces événements tragiques n'abaisse notre T.V. Garder de belles pensées positives est une bonne façon d'éviter l'abaissement de notre T.V. personnel. Par ailleurs, le fait que de plus en plus de personnes aient un T.V. élevé aidera les autres à faire grimper le leur aussi.

 

Posté par Isabelle Laporte à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 janvier 2013

Influence du champ électromagnétique solaire sur l'être humain

Saut quantique du 21 décembre 2012 :

Interview du Dr Dieter Broers (biophysicien) à propos de 2012 !

 

Les thèses du biophysicien Dr Dieter Broers semblent vous couper le souffle. Il met notre ressenti et nos agissements en relation avec l'activité solaire – et il prédit pour l'humanité un saut quantique élémentaire de la conscience. Depuis trois décennies Dieter Broers s'occupe particulièrement des ondes électromagnétiques. Et il a fait des découvertes qui ont marqué l'époque. Pour «HÖRZU» il a expliqué en exclusivité le rapport entre le rayonnement du soleil et notre avenir. HÖRZU: Monsieur Broers, vous mettez le soleil en relation avec notre psychisme. Cela semble d'emblée curieux.

Veuillez nous expliquer cette relation.

DIETER BROERS: Chacun connaît la vitalité que le soleil peut provoquer. Chacun connaît le cycle des saisons. On sait que les déprimes hivernales sont en relation avec le soleil, le manque de lumière. D'autres cycles naturels en-dehors des annuels existent et le soleil traverse des processus divers. Il envoie des charges – des électrons et des protons – qui modifient le champ magnétique de la terre. Dans ce domaine, il est reconnu que l'influence sur les systèmes biologiques est significative.

Autrement dit ?

Il existe des relations avérées entre l'intensité et les variations du champ magnétique terrestre d'une part et les états d'humeur et de conscience de l'homme. Des études ont clairement établi des liens entre certaines irrégularités magnétiques et le nombre d'entrées en cliniques psychiatriques, d'accidents de la circulation ou de suicides. Des scientifiques de la NASA, parmi lesquels le professeur Franz Halberg, ont réussi à établir le lien direct entre la survenance d'infarctus et les modifications magnétiques sur terre, générées par le soleil. On peut partir de l'idée qu'une grande partie de nos "maladies de civilisation" résulte des irrégularités du champ magnétique.

J'espère qu'il existe aussi des exemples positifs.

Oh oui. Ces mêmes modifications du champ magnétique ont aussi abouti de façon prouvée à faire surgir des idées de génies à l'inspiration. Les dates de création de grandes symphonies, d'œuvres poétiques d'inventions extraordinaires sont d'évidence en relation avec celles-ci. Tout cela en relation avec des champs magnétiques modifiés?

Par un exemple je vais vous démontrer comment les champs magnétiques nous influencent. Dans les années 60, la NASA a mandaté l'institut pour la psychologie du comportement Max-Planck à Andechs pour une requête très particulière. Il s'agissait de connaître le comportement de l'homme lorsqu'il est coupé des champs électromagnétiques et magnétiques naturels.

Des séries d'expérimentations ont été conduites durant plusieurs années: dans un bunker, des personnes en bonne santé ont été coupées de l'influence du champ magnétique terrestre ainsi que des fréquences de résonnance de la terre. Tous ces "cobayes" devaient vivre dans ce bunker pour une durée librement choisie. Ils pouvaient choisir le rythme de sommeil, prendre de la lecture, mais une chose ne leur était pas possible: un quelconque contact avec le monde extérieur afin de leur enlever toute possibilité objective d'évaluer le temps écoulé. Il en est résulté un constat passionnant: directement à la sortie de leur demeure on les questionnait sur leur appréciation de la durée du séjour. Tous étaient convaincus de n'y avoir passé que peu de jours. Cependant la durée réelle était significativement plus longue. Par exemple, un des bénévoles a motivé l'arrêt volontaire de l'expérience par la nécessité d'assister au mariage de son frère, prévu le lendemain. Ce "cobaye" était convaincu d'avoir passé au maximum 3 jours dans le bunker alors qu'en réalité il s'agissait de 9 jours.

Se produit-il une dilution du temps ?

Exactement. La grille du sommeil se modifie aussi de manière frappante. On a pu observer des dysfonctionnements du cycle de menstruation chez les femmes, des modifications de la température du corps ainsi qu'un stress psychique chez les volontaires. Cela signifie que, en nous, tout obéit à une horloge extérieure qui semble synchroniser les vibrations propres au corps. Notre corps ajuste de nombreux taux vibratoires qui sont spécifiques au cœur, au cerveau, à l'œil ou à nos cellules. Il semble que ces rythmes propres à notre corps soient calibrés par des champs naturels que la terre met à notre disposition. Ils sont synchronisés comme toutes les pendules des gares par une horloge centrale. Si ces champs naturels ne sont pas présents ou se modifient, nous réagissons par une sorte de désynchronisation. Qu'en est-il devenu des résultats de cette expérience? Ils ont été utilisés pour la recherche spatiale de la NASA, au profit des astronautes qui sont naturellement à l'écart du champ magnétique de la terre lorsqu'ils sont dans l'espace. Les résultats ont été publiés. Il s'agit d'une recherche fondamentale sérieusement menée durant les années 60.

Ces phénomènes ont-ils aussi une influence sur le collectif humain? Qu'en est-il par exemple du cas du mur en 1989?

Les auteurs Adrian Gilbert et Maurice Cotterell explicitent les relations entre l'ascendance et la disparition d'empires et les cycles solaires correspondants. Depuis les Babyloniens jusqu'à l'Empire romain ou à l'époque de la culture Maya. Je me rappelle aussi très bien de travaux menés par un collègue qui dirigeait la station de mesures des variations du magnétisme de la terre à Potsdam. Il mettait en comparaison des résultats de mesures complexes du champ magnétique terrestre avec des événements. Les résultats semblaient incroyables: les observations étaient probantes au point de pouvoir reconnaître des mutations fondamentales débouchant sur la dissolution de l'Union soviétique. Ce qui a débuté par la glasnost et la perestroïka pour connaître une première fin avec la chute du mur pouvait être retracé dans l'interprétation des résultats de mesures.

Peut-on sonder le futur avec l'astrophysique?

L'astrophysique est familière des cycles solaires et peut faire des prévisions pour l'activité solaire future. Il existe de nombreux cycles avec des apparitions diverses. Lorsqu'on compare ceux-ci avec les répercussions connues sur notre psychisme, on dispose d'un instrument prévisionnel très révélateur. Selon toute vraisemblance, une activité solaire inhabituellement extrême nous attend d'ici 2012. Ce sera le point culminant de notre cycle solaire actuel.

Elle va nous transformer?

Ce serait une fatalité contre laquelle nous n'avons pas de défense. Au conditionnel. Nous devons accepter d'être influencés par des champs extérieurs. Si nous pouvons comprendre que nos corps maintiennent eux-mêmes nos fonctions par électromagnétisme, et que nous admettons que des champs naturels extérieurs conduisent nos fonctions vitales, alors nous serons capables d'humilité face au "plan de vie global". Une telle attitude n'est pas de la fatalité.

Que pouvez-vous nous dire sur les transformations qui nous attendent?

Le peuple centraméricain des Mayas nous a légué à ce sujet l'information que cette "Époque finale" des temps serait conduite par "une volonté cosmique". Une sorte de rayon de synchronisation serait dirigé (en provenance du centre de notre voie lactée) vers notre terre permettant un réalignement de notre humanité. Les Mayas ont été capables, à l'aide de leurs connaissances astronomiques extrêmement avancées, de dater pratiquement tous les événements d'importance. Leurs calculs immortalisés dans le "Tzolkin", le calendrier Maya, indiquent pour 2012 un dernier processus fondamental de transformation. Les Mayas l'ont décrit comme "ascension dans la 5ème dimension". En observant le cours de notre crise mondiale actuelle, qui semble se diriger vers un final monumental, on pourrait croire à la pertinence de leur prophétie.

En plus du champ magnétique terrestre et du rayonnement électromagnétique solaire, existe-t-il d'autres sources qui nous influencent ?

Oui. Des rayons que l'on est capable de mesurer depuis environ 15 ans seulement. La NASA parle d'événements sensationnels qui semblent pratiquement identiques aux informations transmises par les Mayas. Le rayon de synchronisation mentionné par les Mayas semble maintenant être reconnu par les astrophysiciens. Ils rapportent que du centre de notre galaxie, un rayonnement énergétique pas concevable auparavant semble éclairer la terre "comme un phare venant du plus profond de l'espace". Durant les années passées, le rayonnement s'est amplifié de plusieurs centaines de pourcents. Ayant étudié depuis près de 30 ans ces thématiques, je puis confirmer que nous assistons à des changements qui auraient été inconcevables auparavant et qui s'adressent en premier lieu à notre état de conscience.

Qu'en dit l'astrophysique de ce rayon étrange?

C'est une grande énigme. Et revoilà le calendrier Maya. Il dit assez concrètement ce qui va arriver à la fin des temps, peu avant 2012, c'est-à-dire relativement beaucoup de chaos sur notre planète. Comme déjà évoqué, les Mayas prévoyaient une réorientation de l'univers par ce rayon de synchronisation.

Alors on peut se poser la question de l'origine du calendrier Maya. Les Mayas étaient-ils déjà de si valeureux astronomes il y a plusieurs milliers d'années pour être capables de concevoir ce calendrier, ou alors l'ont-ils reçu d'une intelligence extra-terrestre comme certains le soupçonnent? Il est certain que les Mayas se sont toujours considérés comme voyageurs dans l'espace temps. Le temps comme nous le connaissons n'est qu'une seule dimension parmi les douze de notre conception du monde. Par la physique quantique nous avons dû nous rendre à l'évidence qu'il existe des temps linéaires en directions opposées. La nature nous le montre d'ailleurs. Nos cellules sont capables d'accéder à des informations en amont comme en aval du temps. Transposons cela maintenant au niveau macrocosmique. Les Mayas n'auraient-ils pas été capables de voyager dans divers états de conscience pour pouvoir visiter des espaces de temps différents? N'auraient-ils pas été en mesure d'aller chercher ce calendrier dans leur futur pour nous le léguer? Aussi incroyable que cela paraisse, de telles théories existent.

L'archéologie s'est-elle toujours contentée de constater simplement l'existence du calendrier Maya?

Oui, et la description du calendrier est restée à l'état événementiel. Mais ces événements sont tellement frappants que les chercheurs se trouvent devant une énigme. Les Mayas étaient, par contre, certains d'avoir déjà vécu jusqu'en 2012. Selon leur culture, pour eux tout a déjà eu lieu. Si c'est réel, ce serait une explication pour toutes les prophéties du calendrier Maya et leur pleine pertinence. Il existe pourtant d'excellents voyants, mais curieusement aucun n'a été capable d'aller au-delà de l'année 2012. Qu'entendez-vous par là?

Je parle de la voyance professionnelle. En Russie, il y a des voyants professionnels, appelés des extra-sensitifs, qui sondent le futur. J'ai pu me convaincre qu'aucun d'eux n'a su franchir la barrière de 2012. Donc nous nous retrouverions dès 2012 en territoire totalement vierge, ce qui nous permettrait pour la première fois de modeler notre futur en toute liberté. Comment vont se manifester les changements dès 2012?

Nous n'aurons certainement pas de plus grosses têtes ou un corps différent. Selon mes réflexions, il va y avoir un saut de conscience, quasiment de l'état d'homme à celui de sur-homme. Un saut? N'est-ce pas en contradiction avec la théorie de l'évolution? Absolument pas, l'évolution suit une intention cosmique qui n'est jamais linéaire mais se fait par sauts. Chaque fois qu'un seuil d'expérience est atteint, une nouvelle espèce apparaît.

Quelles valeurs de seuil?

Le professeur Peter Russell qui a étudié la physique à Cambridge auprès de Stephen Hawking dit la chose suivante: "la vie évolue toujours à partir de formes simples vers plus de complexité. Les structures sont de plus en plus différenciées et les éléments sont toujours plus interdépendants dans leur organisation. Le point culminant momentané de cette évolution en accélération se trouve être l'homme et la civilisation humaine." Russell a calculé que les séries par huit milliards correspondent à de telles valeurs de seuil. Ainsi, il faut environ huit milliards de neurones pour constituer une conscience. Le saut de conscience qui nous attend sur la terre est en relation avec la masse critique du nombre d'humains, et aux huit milliards nous y arrivons bientôt. Cette théorie est prise très au sérieux par beaucoup de chercheurs, même si elle semble fantasque.

Comment percevons-nous ce processus?

Considéré sous l'angle pathétique, on nous rappelle notre héritage cosmique. On nous offre la possibilité d'échapper à nos modèles figés, d'étendre notre développement, afin d'abandonner des agissements qui ont détruit notre terre et notre société par notre cupidité égoïste. Il se manifeste quelque chose que l'on pourrait exprimer ainsi: dieu donne un coup de pouce. Comme s'il procédait à un petit correctif.

Que se passera-t-il dans nos têtes?

La fréquence alpha est le portique entre notre inconscient et notre état d'éveil. Nous le franchissons toujours relativement rapidement au moment de s'endormir ou au réveil. L'évènement cosmique nous permet de nous mettre dans cet état et d'y demeurer, ce qui nous permet, en état d'éveil, de voir des choses déposées dans l'inconscient. Nous percevons nos traumatismes, nos "cadavres dans l'armoire". Où ai-je pris plus que ce que j'ai donné? Ou donné plus que repris? Et, simultanément, nous comprenons qu'il y a des corrections à faire. Au travers de mes longues recherches scientifiques, je peux prouver qu'avec ces fréquences, plus présentes qu'auparavant, des guérisons ont été réalisées.

Guérir des maladies?

Il y a bien des années, mon équipe et moi avons réussi au cours de recherches cliniques à mettre des patients considérés en fin de toute thérapie possible, grâce à des champs électromagnétiques précisément définis, dans un état leur permettant de connaître l'origine de leur maladie et engendrer une guérison. A l'évidence, les cellules malades ont "réappris" à communiquer et à retrouver un comportement "social". Des prises de vue au microscope montraient que les cellules malades se remettaient en liaison avec les saines. Elles se sont "resocialisées". Ces champs sont très semblables au champ magnétique terrestre actuel, tel qu'il agit sur nous tous. L'apparition d'une maladie a certainement une corrélation avec des déviations par rapport à la normalité prévue par la nature. Vu sous cet angle, nous pouvons nous considérer comme des enfants de Dieu ayant refusé leur héritage. Il y a un côté dramatique, mais dans ces moments nous percevons notre part de divinité et pouvons l'accepter. Lorsque je conçois être un aspect d'un grand Tout cosmique, mon comportement devient automatiquement éthique et social.

Alors on peut comparer la maladie de l'homme à la maladie de la société? Oui. Toute cellule cancérigène a un comportement asocial. Elle prélève plus que ce qu'elle ne restitue et oublie qu'elle ne pourra pas survivre ainsi. A son hôte elle extrait toute substance vitale et simultanément à elle-même. L'état naturel originel est basé sur un comportement social. La cellule cancérigène ne pourra survivre qu'au moment de se souvenir de ses vertus. Les événements cosmiques du moment et le saut de conscience qui s'ensuit pourront-ils nous mettre en situation de sauver malgré tout le monde? Fin de l'exploitation, des guerres, des atteintes à l'environnement?

Pour moi il s'agit d'un acte de la "grâce divine". Je reste convaincu que deux choses vont se produire concernant notre cœur et notre esprit. Une extension du niveau mental va se produire par l'ouverture du cœur. Friedrich Schiller disait déjà: "il semblerait que depuis Aristote nous n'ayons plus rien appris de nouveau. Depuis l'époque d'Aristote nous savons ce qu'est la démocratie. Nous comprenons la structure sociale. Mais finalement nous sommes restés des Barbares." Schiller disait encore: "le changement n'arrivera que lorsque nous explorerons notre mental avec le cœur."

A mon avis, nous nous trouvons exactement dans cette phase. Par cette connaissance intériorisée, nous influencerons nos comportements qui nous offriront de nouveaux niveaux d'indépendance pour faire de nous des hommes libres. Et, lorsque nous utiliserons notre nouvelle autorité dans le contexte prévu par la nature pour créer de l'harmonie, nous arrêterons de scier la branche sur laquelle nous sommes assis.

Alors nous nous trouvons précisément dans l'apocalypse selon Saint-Jean et, en 2012 c'est l'arrivée du sauveur, l'illumination, le discernement? Pourrait-on considérer la bible comme notre calendrier Maya à nous ...

Il n'y a pas bien longtemps, j'ai précisément discuté de ce sujet avec des chrétiens croyants. Bien que fortement enracinés par une éducation dans un contexte théologique rigoureux, ils ont été en mesure de débattre au sujet de telles suggestions et ont même été confrontés à de fortes émotions. Les larmes coulaient. Et ce, après être arrivés aux mêmes conclusions que celles que vous évoquez.

Vous-même, avez-vous aujourd'hui une lecture différente de la bible?

Je ne me considère pas comme un connaisseur de la bible. Cependant, je me souviens encore de certaines histoires depuis mon instruction religieuse. Je n'avais pas compris la parabole du fils perdu. Pourquoi autant d'injustice de la part du père des deux fils pour punir celui qui est demeuré à la maison et faire la fête pour le retour de l'autre? Il m'apparaît maintenant clairement, et c'est ce qui a provoqué les larmes dans le groupe, que cette parabole doit être transposée à l'ensemble de l'humanité. Ce fils est rentré selon son libre arbitre. Pas en obéissant à une consigne. Au contraire, par révélation et par ses propres expériences. Voilà comment je l'imagine. Et je puis le percevoir avec le cœur.

Enrichis par les expériences acquises par chacun, nous revenons à la conviction que nous formons un tout.

Quelles sont vos expériences avec des personnes définitivement imperméables à vos thèses?

Certains ne s'y feront jamais, ils n'essayent pas vraiment de comprendre. Mais j'ai vécu un phénomène surprenant. Ils sont nombreux à dire: "je n'ai pas tout bien compris, mais je le sens bien. Et il y en a tous les jours plus.

Mais j'aimerais insister particulièrement sur une chose:les événements à venir vont nous libérer de l'illusion d'être des êtres sous tutelle. Il nous revient de reconnaître et accepter notre divinité naturelle. Aucun gourou, aucun maître ne pourra vraiment nous aider. Il n'y a que nous-mêmes qui pouvons arriver à la certitude qu'en tant qu'individu nous faisons partie d'un tout harmonieux. Nos recherches ailleurs peuvent bien nous apporter des expériences de valeur, mais le bonheur est à l'intérieur de nous. Si nous pouvons percevoir cela, nous comprendrons que jusque-là la plupart de nos désirs n'étaient que de nature compensatoire.

INTERVIEW PAR MARTIN HÄUSLER: BIOGRAPHIE D'UN VISIONNAIRE

Dr. Dieter Broers a mené ses recherches jusqu'en 1992 aux universités de Berlin comme biophysicien dans les domaines des fréquences et des thérapies régulatrices. Ses travaux ont été à l'origine de brevets internationaux. Actuellement, il continue ses investigations à Athènes. Depuis 1997 il est Directeur de la biophysique auprès de l'International Council for Scientific Development (ICSD), et membre du Committee for International.

Son film documentaire "(R)Evolution 2012?" sera dans les cinémas dès février 2009

Source : http://www.choix-realite.org/?7092-interview-du-dr-dieter-broers-biophysicien-a-propos-de-2012#c72967

Autre source : http://www.arsitra.org/yacs/articles/view.php/963/interview-par-martin-hausler-biographie-d-un-visionnair

Pour télécharger les fichiers sons de ses interviews malheureusement en Allemand :

http://www.sharingwire.com/search.php?PID=2fe8d8bb-5ae0-4...

Posté par Isabelle Laporte à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 novembre 2012

La nourriture prânique

 

La nourriture prânique

 

Il y aurait actuellement 20 000 personnes sur notre planète qui se nourriraient exclusivement de prâna (chi, qi, ki,…), entendez par là qu’ils se nourriraient exclusivement de l’énergie ambiante, de la lumière, au détriment des aliments et même de l’eau.

Autrefois, c’était le cas des grands mystiques comme Marthe Robin ou de lamas tibétains.

Aujourd’hui, ce phénomène a tendance à s’étendre et à intéresser des personnes de moins en moins «religieuses».

Pour en avoir le cœur net, des scientifiques ont observé un homme qui jeûne depuis 70 ans. Pour cela, il a été filmé en continu pendant 15 jours, 24 heures sur 24, sans discontinuer pour éviter toute supercherie. Ceci a confirmé qu’il n’a pas mangé ni bu pendant ces quinze jours et aussi qu’il n’a pas été non plus à la selle ou uriner ce qui est encore plus troublant. Les chercheurs n’ont toujours pas compris comment cet indien de 83 ans pouvait vivre alors qu’il prétendait ne pas avoir bu ni mangé depuis plus de 70 ans.

 

Il faut savoir qu’aujourd’hui, de nouvelles énergies portent les individus vers une élévation de leur niveau vibratoire et ainsi vers une spiritualité plus grande et moins d’attirance pour la matérialité.

Elles aident sans aucun doute, les personnes dans leur adaptation à la nourriture prânique. Mais, il semble qu’il soit encore trop tôt pour l’humanité de franchir cette étape. Et pour le moment, il convient d’être très prudent avant de se mettre à la nourriture prânique. Il faut être entouré et bien informé sur le sujet. Car certains ont essayé et y ont laissé leur santé.

Un film intéressant à voir sur le sujet il s’agit de «Lumière», réalisé par Peter Arthur Straubinger.

Article extrait de Présence Nouvelle – Septembre 2012

Posté par Isabelle Laporte à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,