15 avril 2021

Comment stimuler notre système naturel de réparation et de guérison du corps

Comment stimuler notre système naturel

de réparation et de guérison du corps

 

Le pouvoir insoupçonné des cellules souches

Quand on entend parler de cellules souches dans les medias, il s’agit soit d’un discours à propos du manque d’éthique entourant l’utilisation des cellules souches embryonnaires, soit d’un traitement miraculeux pour une maladie dégénérative ou une blessure grave. Mais derrière tout ce discours entourant l’utilisation de cellules souches émerge dans la littérature scientifique un concept nouveau, appelé à changer littéralement le monde de la médecine et du bien-être en général. Il s’agit du rôle naturel des cellules souches dans le corps, au-delà de toute approche thérapeutique.

Les cellules souches sont des cellules qui ont la capacité de se transformer en pratiquement n’importe quel type de cellule du corps. Elles sont dites « non différenciées »

Au cours de la dernière décennie, le champ des recherches dans le domaine des cellules souches a explosé de façon phénoménale. De toute cette recherche découle une nouvelle compréhension du rôle naturel des cellules souches de la moelle osseuse dans la réparation et le maintien des tissus et organes du corps. En bref, lorsqu’un tissu ou organe est endommagé ou affecté par un processus dégénératif, le tissu en question libère des composés bien spécifiques dont le rôle est de déclencher la libération de cellules souches.

Ce processus est tellement bien orchestré d’un point de vue physiologique que l’on assiste littéralement à la découverte d’un nouveau système dans le corps humain, le système naturel de réparation et de guérison du corps

 

Qu’est ce qu’une cellule souche ?

Une cellule souche est une cellule originelle capable de se multiplier. Elle appartient à un organisme en construction qui devient multicellulaire. Elle est à l’origine indifférenciée (ne ressemble à aucune cellule particulière). Elle peut donc se différencier en cellules distinctes suivant le tissu ou l'organe à construire ou à réparer.

Une cellule souche est une cellule qui a pour propriétés :

  • l'auto renouvellement : la cellule souche se divise en deux cellules filles dont au moins une reste indifférenciée, avec les mêmes propriétés que la cellule mère, en particulier la propriété d'auto-renouvellement. Ainsi la cellule souche se renouvelle constamment.
  • la génération de cellules différenciées, c’est à dire capables d'assurer la fonction d'un tissu ou d'un organe. Une cellule souche peut être capable de générer plusieurs types de cellules différenciées.

    330000

Il y a différents types de cellules souches :

  1. Les cellules souches totipotentes provenant de l'œuf fécondé. Notre organisme, qui comporte 10 000 milliards de cellules regroupés en 200 tissus, provient d'une seule cellule issue de la fécondation d'un ovocyte de notre mère par un spermatozoïde de notre père.
  2. Les cellules souches embryonnaires pluripotentes (CSE) issues des cellules de la masse cellulaire interne d'un embryon précoce de 5-6 jours. Elles sont capables de générer l'ensemble des tissus de l'organisme, y compris les cellules reproductrices
  3. les cellules souches adultes (CSA) ou somatiques qui ont une capacité de prolifération importante mais ont perdu la capacité de générer l'ensemble des tissus de l'organisme. Elles comprennent :
  • les cellules souches hématopoïétiques  capables de générer l'ensemble des cellules du sang : globules rouges, plaquettes, globules blancs, lymphocytes.
  • Les cellules souches mésenchymateuses capables de générer les tissus de soutien des os et du cartilage, les cellules de soutien (stromales) présentes dans de nombreux tissus, et les cellules graisseuses, appelés adipocytes.

Les cellules jusqu’au 6e jour de vie sont capables de s’orienter vers tous les types cellulaires de l’organisme en construction, selon ses besoins. Evidemment, de nombreuses molécules fabriquées par l’embryon, en particulier hormones et facteurs de croissance, sont nécessaires à cette construction.

450000

Au fur et à mesure de la croissance, après le 8e jour, les CSE perdent leur totipotence et deviennent pluripotentes. Elles se transforment ensuite en cellules du sang, cellules nerveuses, cartilagineuses et osseuses, cardiaques, urinaires, digestives, cutanées, musculaires… participant activement à la construction du fœtus et du futur bébé à naître.

Les cellules de notre corps ont des durées de vies fort différentes. Les globules blancs vivent une semaine, les rouges 120 jours, les cellules de l’estomac une année comme celles du foie, celles de l’intestin 2 à 5 jours, 2 à 3 mois pour la prostate, 10 ans pour les cellules des os…

 

Que dit la médecine ?

En médecine, la théorie de la formation des maladies est entièrement fondée sur la perte cellulaire. :

  • le diabète par exemple est causé par la perte des cellules du pancréas qui sécrètent l’insuline,
  • la dégénérescence maculaire est causée par la perte des cellules de la macula dans la rétine,
  • l’hypothyroïdie est causée par la perte des cellules de la glande thyroïde qui produisent les hormones T3 et T4,
  • la cardiomyopathie est la résultante d’une perte des cellules musculaires du myocarde,
  • la dégénérescence hépatique est causée par la perte des cellules du foie,
  • et ainsi de suite…

Mais si nous renouvelons ces organes de façon constante, et que nous perdons essentiellement l’équivalent des poumons, d’un foie et d’un pancréas environ tous les 4 ans, comment un individu peut-il être toujours en santé après 40 ou 50 ans ?

Le simple fait d’avoir des poumons, un foie, pancréas et un cœur sains après 50 ans de vie est la démonstration indubitable que la perte cellulaire n’est pas la cause de la formation des maladies.

Il est essentiel de se replacer dans un contexte plus global et voir que la perte cellulaire est constamment accompagnée du renouvellement des tissus par les cellules souches du corps, ce qui maintient un équilibre salutaire dans tout le corps.

C’est en fait la perte de cet équilibre qui est à la base du développement des maladies. Le processus de renouvellement des tissus devient donc un aspect primordial à la santé.

 

Point sur les dernières recherches scientifiques 

Les Grecs anciens avaient découvert que le foie est l'un des rares organes humains à se régénérer spontanément en cas de lésion ; les chercheurs espèrent faire de cette légende une réalité en développant des thérapeutiques permettant de réparer des cellules, tissus ou organes endommagés ou âgés. C’est ce qu’on appelle la médecine régénérative.

Actuellement, des expériences sont menées un peu partout par différentes équipes de chercheurs sur la localisation de ces cellules souches (embryon humain, cordon ombilical, moelle osseuse, tissus adipeux, organes,…), leur mode de différenciation, et les différents moyens pouvant être mis en œuvre pour stimuler leur implantation ou leur libération dans le corps.

L’élément principal émergeant des recherches scientifiques est : comment modifier le nombre de cellules en circulation ? En effet, un plus grand nombre de cellules souches en circulation signifie que plus de cellules souches sont disponibles pour migrer vers les tissus et contribuer au processus de réparation et maintien des tissus.

Jusqu’à présent, un lien a été établi entre une déficience en cellules souches et le développement du diabète, de la neuropathie diabétique, des cardiomyopathies, de l’arthrose, de l’insuffisance rénale, de la dystrophie musculaire, et même de la dysfonction érectile.

Les cellules souches du nouveau-né comme celles du cordon ombilical sont considérées comme des cellules souches adultes (CSA), mais ces cellules, implantées dans un organisme d’enfant ou d’adulte, ont un grand potentiel de cancérisation.

De nouvelles cellules souches sont capables, dans un milieu de culture ou dans un tissu particulier, de prendre les caractéristiques de cellules environnantes : celles du tissu où elles s’implantent. C’est la thérapie cellulaire. Des cellules adultes spécialisées peuvent donc être reprogrammées en cellules souches pluripotentes puis transformées en laboratoire pour être réorientées vers un des 200 types de cellules du corps humain.

Les CSA les plus nombreuses sont surtout présentes dans les organes dont les cellules se renouvellent vite, donc la moelle osseuse (les globules blancs vivent 7 jours) et l’intestin grêle (les entérocytes vivent 4 à 5 jours). Il est évidemment difficile de récupérer et conserver des cellules souches intestinales du fait du milieu non stérile où elles évoluent. Par contre, les cellules de la moelle osseuse conviennent parfaitement. On peut les prélever assez facilement.

La moelle osseuse est certainement la zone du corps qui fabrique le plus de cellules souches, destinées en permanence à maintenir le stock des globules du sang : rouges, blancs et plaquettes. On estime que la moelle osseuse fabrique une cellule souche pour 10 000 cellules. Le stock de cellules souches de moelle osseuse est évalué à près de 150 millions.

Un essai thérapeutique européen utilisant les cellules souches auquel participe la France, vient d’être lancé dans des cas de Sclérose en plaques (SEP). Selon le Pr Thibault Moreau, neurologue au CHU de Dijon, président de la fondation Arsep (Aide à la recherche pour la SEP), l’objectif est de démontrer l’éventuelle réparation de la myéline détruite par la maladie. C’est en effet la myéline qui aide à la conduction du courant le long des fibres nerveuses.

Dernièrement, on a découvert que les organes possèdent des cellules souches en réserve qui leur permettent de se régénérer. En fait, des cellules souches adultes (CSA) sont présentes dans chaque organe pour son renouvellement naturel, malgré le vieillissement. Ainsi la moelle osseuse possède des cellules souches pour fabriquer des globules rouges, des globules blancs, des plaquettes ; le foie possède des cellules souches pour fabriquer des cellules hépatiques et de même pour chaque organe selon la vitesse de renouvellement de ses propres cellules. Ces cellules souches sont dites unipotentes car elles ne renouvellent que des cellules de l’organe dont elles sont issues (moelle osseuse, peau, foie, intestin, cerveau…) Il s’agit d’autorégénération. 

 

Quels sont les facteurs freinant l’évolution des cellules souches ?

90000

Il a été démontré que le tabagisme, le stress et les médicaments hypocholestérolémiants freinent la formation des CS et réduit leur capacité à se différencier en tissus fonctionnels en cas de besoin au niveau pulmonaire, hépatique, osseux, cardiovasculaire. On sait qu’une cellule pulmonaire normale se divise 30 à 50 fois avant son apoptose. Trente divisions peuvent générer jusqu’à 1 milliard de nouvelles cellules. À l’inverse, avec le tabagisme, le stress et autres phénomènes d’oxydation on peut parler de sénescence réplicative. Les cellules souches vont rester au repos

Dans le cadre du Plan Cancer 2015, et plus particulièrement des recherches sur les effets de l'exposition aux facteurs de risques environnementaux sur le cancer, l'INCa a décidé de financer le programme "PesCA : pesticides et vieillissement cellulaire" dans lequel LNOx doit caractériser les effets de faibles doses de pesticides sur le fonctionnement de la moelle osseuse hématopoïétique

10000

Malheureusement, les médicaments antimitotiques utilisés pour traiter le cancer ne tuent pas que les cellules cancéreuses. Tous les protocoles de chimiothérapies empêchent les cellules en cours de renouvellement d’arriver à maturation, que ces cellules soient dans le sang ou à la racine des cheveux (d’où l’alopécie fréquente). Afin de pouvoir augmenter la dose de chimiothérapie injectée pour détruire un maximum de cellules tumorales, les cellules souches hématopoïétiques du patient sont collectées avant chimiothérapie intensive, congelées, et greffées au patient après chimiothérapie intensive. Ces cellules souches hématopoïétiques décongelées permettent de réparer l'ensemble des tissus hématopoïétiques et lymphocytaires.

 

Les voies thérapeutiques proposées : comment stimuler la formation des cellules souches ?

Un travail d'activation des cellules souches permet d'accélérer les processus d'auto-régulation et d'auto-guérison de l'organisme :

  • A titre préventif pour la concentration, la mémoire, les articulations, la vision, la peau, l’endurance, les muscles (étudiants, sportifs,…).
  • Pour réparer des tissus abimés : c’est une médecine de régénération des tissus, des organes.

Il a été démontré que l’exercice physique, un sommeil réparateur, et une nutrition vitalisante auront un effet positif sur les CS.

70000

Ainsi, les antioxydants présents dans le thé vert, la vitamine D, la spiruline, l’astaxanthine,… augmentent leur formation et leur capacité à se différencier en tissus fonctionnels.

Parmi ces moyens, des recherches scientifiques, menées par Christian Drapeau, ont montré que certains composants de l’algue Klamath ont pour propriétés de stimuler la libération des cellules souches, en augmentant de 25 à 30 % le nombre de cellules souches de la moelle osseuse en circulation dans le corps pour aller réparer d'une façon naturelle les organes et tissus endommagés.

De même, certaines variétés de probiotiques constituent les premiers stimulateurs de cellules souches issues du cerveau intestinal où sont produites 80% des cellules immunitaires.

 

21000

Mais ce qui est intéressant, c’est de combiner ces différents stimulateurs afin de créer des synergies, plutôt que de se focaliser sur celui que l’on pense être le meilleur.

En effet, il existe plusieurs sources de cellules souches dans le corps qui peuvent être stimulées, comme la moelle osseuse ou le cerveau intestinal pour ne citer que les deux principales. C’est pourquoi, chaque substance vitalisante contribue différemment à la stimulation des cellules souches et entraîne des actions très complémentaires qui permettent de décupler le niveau de stimulation générale afin de libérer une quantité plus importante de cellules souches dans l’organisme.

En 2014, des scientifiques ont également découvert la preuve que le jeune déclenche la régénération des cellules souches d’un organe ou d’un système : L’étude a été publiée dans le numéro de Juin 2014 de Cell Stem Cell par des chercheurs de l’Université de Californie du Sud. La recherche montre que les cycles de jeûne prolongé protègent le système immunitaire contre les dommages et induisent la régénération du système immunitaire. Ils ont conclu que le jeûne fait passer les cellules souches d’un état dormant à un état d’auto-renouvellement.

Reiki visage indexL’énergie de guérison favorise également le renouvellement des cellules souches : lorsqu’un guérisseur, qui a une fréquence électromagnétique élevée, place ses mains à proximité de quelqu’un qui souffre, le corps de cette personne va résonner et être « entrainé » par les mains du praticien. Le praticien se contente de détenir une énergie harmonisante extrêmement forte, tandis que l’énergie de la personne « malade » va augmenter ses propres vibrations afin d'être en résonnance. Le praticien ne fait rien d’autre que de fournir l’énergie qui permet à l’autre de se guérir ! L’intelligence innée du corps de la personne qui reçoit l’énergie agira dans le sens que le corps estime utile pour favoriser la guérison : il multipliera la formation de ses cellules souches afin de stimuler la réparation de ses tissus.

Le scientifique Itzhak Bentov a écrit : « nous pouvons considérer qu’une maladie provient du comportement déréglé de l’un ou l’autre des organes de notre corps. Lorsqu’on y applique un puissant rythme d’harmonisation, le système d’interférence des ondes qu’est l’organe, peut se mettre de nouveau à battre à l’unisson»

 

Les cellules souches adultes sont au cœur du système de renouvellement naturel de notre corps. Le renouvellement naturel est le processus par lequel notre corps maintient et répare naturellement les tissus pour améliorer et garder une santé optimale.

 


Sciences-et-Avenir.com  - 24/12/2008

Sciences-et-Avenir.com – 09/01/2009

Inserm – 25/04/2013

Santé Nature innovation – Pr Henri Joyeux – 06/01/2015

http://www.lnox-team.org/les-dernieres-nouvelles

INCa

news.usc.edu

www.scientificamerican.com

www.sciencedaily.com

www.dailymail.co.uk

www.guardian.co.uk

www.nia.nih.gov

www.collective-evolution.com

 

Posté par Isabelle Laporte à 13:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


27 février 2021

Les Fondamentaux du REIKI

Les Fondamentaux du REIKI

 

 

pouvoir

Le Reiki est une méthode de soins énergétiques facile à apprendre et à pratiquer.

Mais cette qualité même, qui en fait une méthode très "en vogue", est par là même son principal défaut : comment pratiquer le Reiki sans être manipulé par notre Ego et en faire une Méthode de Pouvoir ? pouvoir sur la maladie, sur les situations, et surtout sur l'Autre , ...

C'est si facile de franchir la ligne blanche quand on ne surveille pas régulièrement notre conduite...

Comment rester dans l'Intention Juste ?

 

Un Enseignant Reiki digne de ce nom, c'est à dire qui a travaillé sur lui le "Lacher Prise", qui accepte de ne pas avoir le controle sur tout ce qui le dérange et voit dans tout évènement désagréable de la vie une occasion de grandir, qui pratique sur lui quotidiennement les 5 Principes Usui et essaie d'incarner ce qu'il enseigne, ... se doit d'analyser régulièrement ses propres intentions, et de mettre en garde ses 'élèves' contre les dérives inhérentes à la pratique du Reiki.

Voici quelques fondamentaux que nous, enseignant ou praticien, devons toujours avoir en tête quand nous faisons du Reki :

 

1.   La personne doit demander à bénéficier d’un soin REIKI

Un Praticien REIKI n’a pas le droit de faire du REIKI à une personne sans lui demander la permission.

En effet, tout traitement énergétique, sans l'accord de la personne concernée, est considéré comme de l’Abus de Pouvoir. Si une personne de votre entourage est en souffrance mais ne veut pas être aidée, vous devez respecter cela. C’est son choix, et son chemin de vie est peut-être de passer par la douleur pour comprendre…

Quelquefois, vous risquez d'être confronté à des cas d’urgence (accident, infarctus, …) où il vous sera difficile de demander l’accord de la personne concernée. Que faire dans ces cas là ? En votre âme et conscience, adressez-vous à l’âme de cette personne et demandez à n'envoyer que l’énergie qui est bon et 'juste' pour elle, avec beaucoup d’amour et de lumière. Ne dépassez pas quelques heures, et dès que possible parlez-lui-en.

Il est très douloureux d'accompagner un proche sur le départ. L'énergie du Reiki peut lui procurer de l'apaisement face à des émotions de peur, de colère ou de culpabilité, mais il n'est pas en notre pouvoir de le maintenir en vie coûte que coûte parce que la perte de cet être serait trop douloureuse pour nous. Plus on aime quelqu'un, plus on doit accepter de lâcher prise ...

 

2.   On ne doit pas faire de Reiki sur une situation qui ne nous concerne pas

Avec le 2ème niveau de Reiki, nous avons la possibilité de faire du Reiki sur différentes situations, mais avons-nous toujours le droit de le faire ?

Votre enfant passe son permis et vous souhaitez qu'il l'obtienne ? Vous pouvez lui envoyer (avec son accord) de l'énergie pour qu'il gère son stress et soit au mieux de sa forme pour réussir l'examen, pas pour qu'il réussisse son examen ! Cela ne vous concerne pas ! Vous n'avez pas à vous mêler des situations vécues par votre entourage !

Nous pouvons faire du Reiki afin d'harmoniser nos relations avec les autres, pas pour qu'ils soient gentils avec nous ! Voyez-vous la différence ?

Il est vraiment primordial de se remettre régulièrement au clair avec nos intentions d'aider les autres, sur ce qui est juste et ce qui ne l'est pas. Nos limites commencent là où se situent celles des autres. Et de la même manière que nous n'aimerions pas être manipulés, ne nous permettons pas de manipuler les autres.

C'est une question de Responsabilité...

Gardons à l'esprit que plus notre Conscience des Lois de l'Energie Universelle grandit, plus nous devenons des Etres Responsables qui devront assumer leurs actes.

 

3.   Il doit y avoir un échange d'énergie pour les services rendus

Il est important qu’il y ait échange d’énergie lors d’un soin, car il est capital que la personne qui s'engage dans son "mieux être" ne contente pas de poser ses douleurs (physiques ou morales) dans les mains du praticien. Cette contribution fait donc partie d’un moyen d'échange qui pourrait s'appeler le troc : "Tu as quelque chose qui m'intéresse, voici ce que moi je peux t’offrir en échange".

Nous ne faisons pas payer l’énergie ; nous demandons un échange pour le temps que nous passons avec la personne.

Par ailleurs, elle reviendra plus facilement vers vous si elle ne se sent pas "redevable". En famille, en couple, entre amis, l’échange se fait spontanément, automatiquement et il n’est pas nécessaire qu’il prenne une forme concrète. Bien sur, cela dépend de la relation entre vous et la personne concernée. Par contre, s’il s’agit d’une personne inconnue, pensez à établir une monnaie d’échange entre vous dès le début : argent, objet, service, aliments,…

Soyons clair avec nos intentions : "si je l'aide gratuitement est-ce pour être reconnu, être aimé ou avoir de la reconnaissance ? pour que l'on soit gentil avec moi ? "

Attention à ne pas créer de dettes avec les autres  : "grâce à moi, tu as pu...."

 

4.   Connexion Ciel-Terre

Quand nous pratiquons le Reiki, nous devenons Canal d'Energie, mais laquelle ?


Certains enseignants se connectent à l'énergie de Mikao Usui ou de ses descendants, mais ce n'est pas correct. Ce sont de simples 'humains' ayant découvert et developpé une technique de soin, non des 'Maîtres Spirituels' ayant un taux vibratoire élevé. Il n'est pas non plus correct de se connecter à l'énergie des symboles. Ce sont juste des 'outils' ayant des frequences particulières pour travailler avec plus de précision et de puissance sur une problématique donnée, quand vous êtes en déjà 'mode Canal'.

Pour être Canal d'Energie, vous devez vous centrer et prendre l'énergie là où elle est pure et inépuisable : dans le Cosmos et dans la Terre.

  • Imaginez une grande boule blanche, lumineuse, très haut dans le Ciel. Elle représente la Source. Votre Source d'énergie divine. Créez-vous des antennes qui partent du chakra coronal pour monter vers vos chakras supérieurs et vers le Ciel, et inspirez cette énergie cosmique pour la diriger vers votre chakra du coeur.
  • Imaginez une grande boule orange/rouge au centre de la Terre. Connectez-vous à elle par votre 1er chakra, vos chakras souterrains et les chakras de vos pieds : créez vous des racines qui s'enfoncent dans la terre et inspirez cette énergie terrestre en la sentant remonter le long de vos jambes et du tandem, pour la diriger vers votre chakra du coeur.
  • Faites 'Reiji Ho' et commencez le traitement

 

Si nous pratiquons le Reiki comme une philosophie de vie qui nous permet d'avancer de plus en plus sereinement, tout en restant au clair avec nos intentions pour ne pas franchir certaines lignes blanches, le Reiki est un outil merveilleux de developpement personnel, d'aide aux autres, de partage, d'amour, d'apaisement et de prises de conscience....

Que votre pratique soit la plus lumineuse possible et votre chemin le sera également...

 

pouvoir, reiki, abus, dérives, fondamentaux, pratiques, échange, soin, responsabilité, limite, pouvoir, reiki, abus, dérives, fondamentaux, pratiques, échange, soin, responsabilité, limite, pouvoir, reiki, abus, dérives, fondamentaux, pratiques, échange, soin, responsabilité, limite, pouvoir, reiki, abus, dérives, fondamentaux, pratiques, échange, soin, responsabilité, limite, pouvoir, reiki, abus, dérives, fondamentaux, pratiques, échange, soin, responsabilité, limite, pouvoir, reiki, abus, dérives, fondamentaux, pratiques, échange, soin, responsabilité, limite, pouvoir, reiki, abus, dérives, fondamentaux, pratiques, échange, soin, responsabilité, limite, pouvoir, reiki, abus, dérives, fondamentaux, pratiques, échange, soin, responsabilité, limite, pouvoir, reiki, abus, dérives, fondamentaux, pratiques, échange, soin, responsabilité, limite, pouvoir, reiki, abus, dérives, fondamentaux, pratiques, échange, soin, responsabilité, limite,

Posté par Isabelle Laporte à 03:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 novembre 2020

Soirées d'échange Reiki Usui - 2020

Soirées d’échange énergétique Reiki

Ouvertes à tous les initiés et praticiens Reiki Usui,
quelque soit le niveau
sur RESERVATION.

Merci de ne pas vous inscrire à plus de deux soirées par trimestre
pour laisser la place aux autres

    

echange reiki 2

  

Depuis mars 2020,
des cercles de soins à distance ont été mis en place
via le reseau Facebook
pour remplacer les soirées d'échange.
Elles ont pour but d'entrenir les liens
et le niveau vibratoire
des différentes personnes initiées via ce site web.

 

 

  à Gagnac sur Garonne
(
banlieue nord de Toulouse)

 

Les soirées d’échange Reiki sont des moments de dons
où nous commençons par échanger des soins énergétiques
d’environ 10 mn par personne, suivant le nombre,
suivi par un moment privilégié autour d’une infusion !

 Elles permettent de rencontrer d'autres praticiens Reiki Usui et de pratiquer.
Chaque participant a ainsi l'occasion de donner et de recevoir un soin Reiki.

 

Le nombre de participants étant limité à 10,
merci de réserver votre place assez tôt

par téléphone au 06.77.73.30.54 ou e-mail

Merci de ne pas vous inscrire à plus de 2 soirées par trimestre
pour laisser la place aux autres...

en raison de désistements de dernière minute,
n'hésitez pas à envoyer un texto le jour même pour demander si une place s'est libérée !

Amener des pantoufles, des nu-pieds ou des chaussettes épaisses,
participation libre : quelque chose à partager
gateaux, fruits secs, tisanes, jus de fruits, crèpes,...


Certains des participants venant de loin,

MERCI de venir à partir de 19h45 pour démarrer à l'heure,
et leur permettre ainsi de ne pas rentrer trop tard !!

(*) soirée à thème, exclusivement sur invitation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Reiki Toulouse, reiki.toulouse, reiki-toulouse, formation, magnétisme, bien être, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, Blagnac, Aucamville, Gagnac, Montauban, Dieupentale, Grisolles, saint Jory, Grenade, Castelginest, Launaguet, Saint Génies, l’Union, médecine douce, technique, annuaire, forum, minimes, stage, annuaire, espace, harmonisation énergétique, échange, énergie, guérison, maladie, relaxation, détente, dépression, auto-immune, défense, témoignage, médecine alternative, atelier, degré, thérapeute, praticien, maitre, master, technique japonaise, Usui reiki Ryoho, stage, information, séance, méditation, prix, banlieue toulousaine, agglomération toulousaine, haute Garonne, Mikao Usui, enseignement, homme énergétique, énergie universelle, Isabelle Laporte, FFRU,  technique d'imposition des mains, receveur, donneur, relaxation, quantum touch, pratique bien-être, la voie du cœur, reiki forum, développement personnel, pratiquer à Toulouse, inscription, pas cher, chakras, symboles, lignée, okuden shipiden, école, corps d’énergie, programme, auto traitement, niveau, explication scientifique, libérer, les souffrances physiques, émotionnelles, mentales pour amener la Santé, l’Harmonie et la Paix intérieure, champs magnétiques, champ biomagnétique, aura, ondes scalaire

03 juin 2020

L’hôpital s’ouvre aux guérisseurs

 

 

L’hôpital s’ouvre aux 'guérisseurs'

 

hopital-guerisseurs4

Ils sont rebouteux, magnétiseurs ou coupeurs de feu. Ils posent leurs mains, récitent des prières et soulagent les patients. Entre ces thérapeutes aux pratiques mystérieuses et les médecins, le dialogue s’est enfin instauré.

 

Demander l’assistance d’un barreur de feu

Cela peut arriver à n’importe qui. Vous vous êtes brûlé, vous courez aux urgences. Vous souffrez affreusement malgré les antalgiques. Vous hélez l’infirmière qui réagit de façon imprévue : elle vous demande si cela vous dirait d’appeler un coupeur de feu. « Un quoi ? » Elle vous tend une liste de numéros de téléphone et dit à voix basse : « Ça peut paraître bizarre, mais ils ont déjà soulagé quantité de patients. Rien d’officiel, mais nous vous garantissons que c’est sans danger. » La douleur est telle que vous n’hésitez pas longtemps avant de pianoter sur votre portable. Une voix vous demande juste votre nom. Vingt minutes plus tard, la souffrance a disparu.

Cette scène est devenue presque banale dans certains services hospitaliers, à Saint-Brieuc, Rodez, Annemasse ou Marseille, où l’on nous confirme – de façon en général officieuse – que l’on fait régulièrement appel aux « coupeurs (ou barreurs) de feu ». Pour soulager la douleur, pour accélérer la cicatrisation des brûlures suite à un accident ou lors d’un traitement du cancer par radiothérapie.

 

Collaboration entre médecins et guérisseurs

Cette étrangeté n’est que la partie émergée d’un vaste ensemble. Contre toute attente, à l’ère scientifique, même dans notre très cartésienne France, médecins et guérisseurs (ou magnétiseurs, coupeurs de feu) collaborent de multiples façons. Pour traiter des urgences ou des troubles chroniques réputés inguérissables. Quels médecins osent en parler?

Rarement les pontes, dont la plupart ne sont d’ailleurs pas au courant. Patron des urgences à l’hôpital Nord de Marseille, le docteur Philippe Jean lève un sourcil perplexe : « Coupeur de feu ? Connais pas. Mais je vais demander à mes infirmières si elles en ont entendu parler. » Ces dernières lui répondront par l’affirmative… sans s’avancer davantage, le sujet est risqué. Même curiosité étonnée de la part de la cancérologue Laure Copel, à l’institut Curie. Chef du service d’oncologie médicale à l’hôpital européen Georges-Pompidou, à Paris, le professeur Jean-Marie Andrieu, lui, a déjà eu vent de ces « magnétiseurs censés vous retirer le feu ». Mais il doute du sérieux de l’affaire : « Ça se saurait ! Dommage, je ne demanderais pas mieux, on a tant de complications en radiothérapie. Ramenez-moi un seul cas traité par vos magiciens et observé selon les critères scientifiques et on en reparle. »

Le flirt entre système hospitalier et guérisseurs se joue davantage dans le monde des infirmières que dans celui des médecins. Discrètement informés, les chefs de clinique laissent souvent faire… à condition que l’on n’en sache rien. Toutefois, certains s’y intéressent, avec un mélange de perplexité et de fascination, et prennent le risque d’en parler.

 

Leur diagnostic, un vrai scanner

guerisseurAncien chef de clinique en cardiologie puis en médecine interne, devenu psychiatre, enseignant en psychothérapie à la faculté de Bordeaux, le professeur Gérard Ostermann a depuis longtemps repéré les facultés hors normes de certaines guérisseuses. La première s’appelait Claudine. On la consultait discrètement à l’Institut de cancérologie de Reims, soit pour aider à déceler la source d’un mal qu’on ne parvenait pas à élucider, soit pour confirmer une hypothèse peu sûre.

La pertinence de son ressenti était stupéfiante. Elle devenait moins fiable quand elle tentait d’intellectualiser la chose et se piquait de donner ses interprétations. Depuis, des guérisseurs, j’en ai connu plusieurs. Leur capacité à soigner toutes sortes de maux de façon “énergétique” est indéniable – des brûlures aux rhumatismes, des abcès aux calculs. Je reste fasciné par leur diagnostic, un vrai scanner, et par leur humilité : « la majorité ne se fait pas payer. Les guérisseurs ne deviennent dangereux que lorsque leur ego enfle et qu’ils prétendent faire de la science. Globalement, ce qu’ils font bouleverse notre vision de la maladie, du corps, de la médecine, du réel… Tout est à revoir ! »

hopital-guerrisseurs

Pour la plupart des médecins qui osent évoquer leur collaboration avec les guérisseurs, celle-ci se justifie de façon très pragmatique. Ainsi, le docteur Alain Marre, chef du service de radio-oncologie du centre hospitalier de Rodez (Aveyron) : « Voilà plus de trente ans que j’oriente mes patients vers des guérisseurs pour soulager les douleurs, sans a priori : j’ai juste constaté que cela améliorait leur état. Dois-je refuser sous prétexte qu’on ignore comment ça marche ? »

 

Ils palpent des flux invisiblesguerisseur

D’une dizaine d’interviews de guérisseurs se dégage un profil type. Rares sont ceux qui voient leur « don » se déclencher en cours de vie, telle Patricia Alleli, d’Aix-en-Provence, qui l’a découvert à 48 ans, après un accident cérébral. Généralement, ça commence très jeune. Dès l’âge de 4 ans, Jean-Luc Bartoli ne supporte pas de voir quelqu’un souffrir et pose compassionnellement ses mains sur lui. Au même âge, Brigitte, de Besançon, sauve des lapins mortellement malades de sa grand-mère : ceux sur le ventre desquels elle a posé les mains. À 5 ans, Corinne, de Marseille, fait du bien à tous ceux qu’elle touche, notamment l’une de ses tantes souffrant d’arthrose : très vite, le voisinage entier sait que ses mains soignent.

Pour Josette, de Montélimar, le phénomène a démarré à 2 ans. « Je croyais que tout le monde était comme ça : quand je pose ma main sur quelqu’un, je ressens de l’électricité. Et quand j’arrive sur une zone souffrante, ça me pique, comme si une pointe jaillissait. Si je laisse ma main un moment, la piqûre s’en va et la souffrance de la personne aussi. Aujourd’hui, j’ai 85 ans et j’en ai soigné, des gens ! Jamais je ne me suis fait payer : ce don me dépasse, impossible de le monnayer. Je ne crois pourtant pas au bon Dieu… » Vivant de sa pension de veuve de gendarme, elle précise : « Si vous voulez que je vous soigne, ne me dites pas ce que vous avez ! Ma tête doit rester au repos. Si elle se met à gamberger, je ne suis plus bonne à rien. »

Notre esprit rationnel a d’autant plus de mal à comprendre que les guérisseurs ne se contentent pas de poser leurs mains sur leurs patients. Ils palpent aussi des flux invisibles qu’ils semblent peigner, ou rassembler, ou recoudre, vous expliquant, comme Pierre.

Yonas qui soigne l’équipe de handball de Savigny-sur-Orge : « J’ai senti une fuite d’énergie au niveau de l’omoplate d’un joueur, je l’ai colmatée. » L’affaire se corse quand on découvre que beaucoup soignent aussi à distance, souvent en se concentrant sur une photo du patient, et parfois à l’insu de la personne souffrante, celle-ci pouvant être un bébé ou un animal. « Par exemple, mes chevaux, dit Michelle,que je soigne depuis des années, après avoir appris, non seulement à les toucher, mais à me mettre à l’intérieur d’eux, à leur place»

 

Hypothèses d’explicationguerisseur

Les guérisseurs eux-mêmes reconnaissent ne pas savoir « comment ça marche ». Beaucoup évoquent une grâce divine et quasiment tous insistent pour dire qu’ils ne servent que de catalyseur réveillant les capacités de guérison internes du patient. Nous interrogeons Brigitte Grimm-Laforest, présidente du Groupement national pour l’organisation des médecines alternatives (Gnoma) et vice-présidente du Syndicat national des magnétiseurs et praticiens des méthodes naturelles et traditionnelles (Snamap). « Notre vocation est d’abord de soigner, dit-elle. Des dizaines d’entre nous travaillent en France avec des médecins. Mais scientifiquement, nous sommes incapables d’expliquer notre efficacité. Aux chercheurs qui nous traitent de charlatans, nous renvoyons la balle : venez donc nous étudier et dites-nous pourquoi ça marche ! Après tout, c’est votre boulot, pas le nôtre. »

 

Les Guérisseurs, la Foi, la Science ! plus d’infos ICI


Ce film retrace l’histoire de la guérison spirituelle et du magnétisme depuis l’antiquité, présente des portraits de guérisseurs célèbres. Ces guérisseurs soignent …

Les scientifiques étudiant ces pratiques ne sont pas légion : le sujet est tabou. Mais des recherches existent. Ces mains qui soignent, se dit-on, dégagent probablement un genre d’électromagnétisme dont on devrait pouvoir découvrir comment il guérit. Cela rejoindrait le courant de pensée selon lequel une médecine « quantique », fondée sur les rayonnements, devrait compléter au XXIe siècle la médecine « chimique », fondée sur les molécules. Mais avant cela, il y a l’explication « placebo » : l’influence des guérisseurs, surtout psychologique, reposerait sur la croyance et la confiance du patient.

À la question du « comment » les réponses des guérisseurs eux-mêmes sont divisées. Les uns pensent être traversés par une force « sacrée » que nulle science ne pourra jamais appréhender. Les autres affirment qu’il n’y a rien de magique dans ces phénomènes de libération énergétique et que la science médicale aurait tout intérêt à les étudier de près. Voyez-vous une troisième solution

 

Patrice van Eersel, Marie Borrel
Retrouvrez l’article dans son intégralité dans le Hors-Série Santé de CLES
www.cles.com

Posté par Isabelle Laporte à 21:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 juin 2020

L'homme : 99,99 % d'énergie et seulement 0,01% de matière !

 

L'homme est fait de 99,99% d'énergie
et seulement 0,01% de matière

 

ob_3d3288

 

Des révélations étonnantes ont été récemment publiées par Ali Sundermier, scientifique, qui a déclaré que l’homme, comme la plupart des objets qui l’entourent, est composé de 'vide' à 99,99%.

Ce scientifique précise que l’atome est principalement composé du vide qui entoure le noyau. Le noyau de l’atome étant 100 000 fois plus petit que l’atome dans lequel il se trouve, tout le reste est constitué de vide. Pour illustrer cette différence, M. Sundermier compare le noyau à une cacahuète au milieu d'un stade qui représenterait l’atome entier.

Notre corps étant composé d’atomes, nous sommes donc composé de 99,9999999% de 'vide'. Selon ce point de vue, l’homme tel que nous le voyons et le croyons n’existe pas puisque nous ne sommes qu'un regroupement d’atomes vides.

 

flower-of-life-symbol-big

Mais si le corps est composé de vide, pourquoi l’homme et tous les objets qui l’entourent semblent-ils si solides ? Parce qu’en réalité, le vide n’est pas vide. Ce que nous appelons 'vide' est composé de protons, de champs quantiques electromagnétiques et d’ondes 'invisibles' à nos yeux prenant la forme de la 'fleur de vie' qui est un symbole universel de géométrie sacrée.

Ce 'vide', non vide, est en réalité composé d'une énergie si puissante qu’elle en devient …pure information.

Et le physicien Nassim Haramein nous précise que ce champ d'informations, connecté à toute l'information de l'univers, constitue notre conscience. Le cerveau n'étant que le recepteur pour convertir l'information dans la 3D.

 

homme

De tout temps, l'esprit et la matière ont été opposé : spiritualité / matérialité, invisible / visible, esprit / corps, croyant / cartésien,......

Or ces découvertes nous apportent une autre vision du lien esprit/matière : puisque le champ d'informations permettant de nous connecter à notre source est dans nos cellules, l'esprit est donc situé dans la matière. La matière est la spiritualité manifestée. Il n'y a donc pas opposition, mais complémentarité.

 

Ce constat rejoint la vision orientale de la spiritualité qui, contrairement à la vision occidentale, affirme que 'Dieu' est à l'intérieur de nous et qu'il ne sert à rien de le chercher à l'extérieur.

On voit ici l'importance de pratiques méditatives, car la méditation permet de se connecter à toute cette information, à notre propre information, en rentrant en soi...  pour cesser de chercher à l'extérieur ce qui se trouve à l'intérieur de nous, de nos cellules, ....

 

Alors, pourquoi ne voyons-nous que la matière ? 
Pourquoi faisons-nous de la matière notre seule réalité alors qu'elle ne correspond qu'à 0,1% de qui nous sommes ????

Parce que nos yeux ne peuvent voir que la matière en 3D et que nous avons été éduqué pour croire uniquement ce que nous voyons. Cette 'perception' est suffisante pour gérer notre vie matérielle, mais pas pour appréhender les lois de l'univers et de la physique quantique et gérer nos pensées et nos émotions....

 

Nous ne pouvons pas passer la main à travers la matière car le vide, l'espace, est rempli de champs électrostatiques qui interagissent comme des aimants qui se repoussent, et qui nous donnent l'impression du 'matériel' qui devient notre seule réalité. Ainsi, on passe notre temps à prendre en compte le point 0,0000001 et on ignore complètement les 99,9999999 restant !

Si nous laissons à nos yeux la possibilité de voir autre chose que la matière, nous allons pouvoir commencer à percevoir le champ éthérique qui évolue autour des personnes, des animaux, des végétaux et developper petit à petit la clair-voyance qui est la faculté de voir, ou percevoir, les champs d'énergie qui nous entourent....

Si nous favorisons le développement de nos chakras, nous allons écouter plus facilement notre intuition, et commencer à percevoir les sentiments de ceux qui nous entourent, l'énergie des lieux, des arbres, ....

 

Ce champ d'informations 'invisible' à nos yeux mais qui nous compose à 99,99%, et qui nous permet d'être connecté énergétiquement avec le reste de l'univers, donne sens à toutes les perceptions extrasensorielles (perception autre que par les 5 sens habituels) de clair-voyance, clair-audience, clair-ressenti, médiumité, télépathie, soins énergétiques, soins à distance, .... qu'une partie de l'humanité est en train de developper et qui favorise l'expérimentation d'une réalité quotidienne différente, remplie de synchronicités ...

 

"Ces nouvelles découvertes en physique vont avoir un impact majeur", nous dit Nassim Haramein, "sur notre façon de vivre individuellement et collectivement".

Cela passe par le lacher prise....

 

NASSIM HARAMEIN: SCIENCES et SPIRITUALITE "pour les nuls"

 

Nassim Haramein a mené des recherches sur la géométrie fondamentale de l'hyperespace pendant une grande partie de sa vie, ce qui l'a amené à étudier des domaines aussi variés que la physique théorique, la cosmologie, la mécanique quantique, la biologie, la chimie, l'anthropologie et les civilisations anciennes.

 

electronique

Grâce à cette connaissance étendue et son sens aigu de l'observation de la nature et de son comportement, Nassim Haramein a pu découvrir une série de mesures géométriques spécifiques qui jouent un rôle crucial dans la création. Cette découverte a servi de base à l'élaboration de sa théorie du champ unifié qui vient bouleverser notre compréhension de la physique et de la conscience.

C'est le nouveau Einstein des temps modernes.

Nassim a décodé la théorie de l'unification et selon lui [...] lorsque la communauté scientifique comprendra comment tout cela marche, on pourra développer de nouvelles technologies pour exploiter le vide et interagir avec lui pour créer un champ gravitationnel afin que la lévitation ne soit plus réservée à un Maître quelque part, mais puisse faire voler un vaisseau spacial.

 

https://resonance.is/
https://www.businessinsider.com.au/

 

 

Nassim Haramein, Nassim Haramein, Nassim Haramein, Nassim Haramein, Nassim Haramein, Nassim Haramein Nassim Haramein Nassim Haramein, La matière est la spiritualité manifestée,. La matière est la spiritualité manifestée,. La matière est la spiritualité manifestée. La matière est la spiritualité manifestée. La matière est la spiritualité manifestée. La matière est la spiritualité manifestéeAli Sundermier, Ali Sundermier, Ali Sundermier, Ali Sundermier, Ali Sundermier, Ali Sundermier Ali Sundermier, Ali Sundermier 99,99 % énergie, 0,1% matière, 99,99 % énergie, 0,1% matière, 99,99 % énergie, 0,1% matière, 99,99 % énergie, 0,1% matière, 99,99 % énergie, 0,1% matière,99,99 % énergie, 0,1% matière,

Posté par Isabelle Laporte à 05:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


25 avril 2020

Canada : le recours aux médecines complémentaires et parallèles (MCP) en réponse au cancer...

Canada :

le recours aux Médecines Complémentaires

et Parallèles (MCP)

en réponse au cancer...

 

MCP

 

 

Le terme médecine intégrative est utilisé pour désigner le recours simultané à la médecine conventionnelle et aux médecines alternatives (non conventionnelles) dans le suivi d'un patient.

L’émergence de la médecine intégrative a permis de mieux faire connaître le recours aux médecines complémentaires et parallèles (MCP) en réponse au cancer.

Lorsqu’un traitement de MCP est jumelé à la chimiothérapie, l’immunothérapie, la radiothérapie ou la chirurgie, on parle de médecine "complémentaire". Lorsqu’il s’agit du seul traitement et qu’il remplace le traitement standard reconnu, on parle de médecine "parallèle".

Si la médecine intégrative a pris de l’ampleur, cela s’explique partiellement par le fait que les patients cherchent à jouer un rôle plus actif dans leurs soins de santé et, pour se faire, se tournent vers des traitements axés sur la santé globale et la guérison. La médecine intégrative allie les médecines complémentaires et parallèles (comme l’acupuncture, le massage et la méditation) aux traitements standards 'courants', 'conventionnels', 'occidentaux', 'allopathiques' ou 'éprouvés'.

En intégrant des programmes de MCP aux plans de traitement traditionnels, le médecin est mieux en mesure de répondre aux besoins physiques, émotionnels et spirituels de son patient ainsi qu’à ceux touchant la qualité de vie. Cependant, avant de recommander une quelconque médecine complémentaire ou parallèle et de l’intégrer à un plan de traitement, il faut que des preuves scientifiques en aient démontré l’efficacité et l’innocuité.

Le fardeau émotionnel et physique qui va de pair avec le cancer et ses traitements pousse de nombreux patients à voir si les médecines complémentaires et parallèles pourraient les soulager et améliorer leur bien-être. Les MCP regroupent une grande diversité de méthodes de guérison, d’approches et de traitements qui adoptent une vision globale des soins en traitant la tête, le corps et l’esprit.

De nos jours, de nombreux centres anticancer proposent un concept thérapeutique intégratif, c’est-à-dire que les traitements traditionnels y sont combinés à diverses MCP. Celles-ci ne remplacent pas les traitements ou les soins anticancer, mais elles les complètent en améliorant le bien-être du patient sans pour autant interférer dans son traitement. Les MCP se déclinent en plusieurs formes, allant du groupe de soutien au massage thérapeutique, en passant par l’acupuncture, la méditation, le yoga, l’art-thérapie, la musicothérapie,...

 

Les MCP peuvent vous aider :

  • à supporter les symptômes de votre maladie,
  • à mieux gérer ses effets secondaires,
  • à avoir davantage l’impression de faire personnellement quelque chose pour améliorer votre santé.

Il ne faut jamais amorcer un programme de MCP sans en parler d’abord à votre oncologue et lui faire approuver le tout. Certains traitements non éprouvés pourraient en effet être inutiles, voire nuisibles, et présenter un risque pour votre santé et votre convalescence.

 

Les avantages des MCP

Lorsqu’elles s’ajoutent aux traitements anticancer standards, certaines MCP peuvent contribuer considérablement à l’amélioration des soins d’un patient ainsi qu’à sa tranquillité d’esprit. Certaines études ont démontré que les MCP peuvent aider les patients à gérer leur maladie et les effets secondaires des traitements. Les personnes qui y ont recours en plus de suivre des traitements traditionnels disent souvent qu’elles ont l’impression, ce faisant, d’être moins prisonnières de leur cancer, que leur vie ne se limite plus à la maladie.

Bon nombre de MCP sont douces, relaxantes et peu invasives, en plus de procurer aux patients une façon de mieux s’apprécier et de prendre conscience de leur force intérieure. Certaines techniques (comme la massothérapie et le reiki) sont "passives" et ne nécessitent que peu ou pas de participation du patient, tandis que d’autres (comme le yoga et le tai-chi) sont "actives".

 

Essais cliniques en MCP

Des essais cliniques sont actuellement menés en vue d’évaluer comment les MCP pourraient aider à :

  • rehausser les effets des traitements;
  • renforcer le système immunitaire;
  • réduire le risque d’avoir un cancer ou une récidive de cancer (on parle alors parfois de « chimioprévention » ou « chimioprophylaxie »).

Il reste que bien peu d’études ont été faites pour vérifier l’efficacité et l’innocuité de la plupart des MCP. De plus, aucune preuve scientifique n’a démontré qu’elles peuvent guérir un cancer ou en ralentir la progression. Bref, il peut être dangereux de recourir (sauf dans le cadre d’un essai clinique) à un traitement non éprouvé en remplacement de la chirurgie ou du traitement de chimiothérapie, d’immunothérapie ou de radiothérapie recommandé. Cela peut en outre retarder le début de traitements nécessaires et vitaux.

 

Les MCP et les assurances

Quelques sociétés d’assurance ont commencé à couvrir certains types de traitements de MCP, comme l’acupuncture et la chiropratique. Voyez avec votre assureur en quoi consiste votre couverture personnelle.

 

Comment trouver un spécialiste de la médecine intégrative ou un praticien de MCP

Votre oncologue ou centre anticancer sera peut-être en mesure de vous diriger vers des praticiens de MCP (médecine intégrative, acupuncture, chiropratique, naturopathie, massothérapie et psychologie cognitive). Voici d’autres pistes pour en trouver par vous-même :

  • demandez à votre médecin généraliste s’il peut vous donner des noms ou des recommandations;
  • demandez à un ami ou une connaissance qui aurait déjà reçu un diagnostic semblable au vôtre et qui s’y connaît en matière de MCP de vous recommander quelqu’un;
  • communiquez avec l’organisation qui regroupe les professionnels de la discipline qui vous intéresse.

Lorsque vous choisissez un spécialiste de médecine intégrative ou un praticien de MCP, assurez-vous :

  • qu’il est agréé ou titulaire d’un permis;
  • qu’il a déjà travaillé auprès de patients atteints du cancer;
  • qu’il est au courant des traitements anticancer courants.

Trouvez quelqu’un qui travaillera de concert avec votre oncologue et vos autres prestataires de soins de santé en vue d’élaborer un plan de traitement qui vous convient. Voici quelques questions à poser :

  • Vous pratiquez depuis combien de temps ?
  • Où avez-vous reçu votre formation ?
  • Quel sera le prix du traitement ?

 

source : http://www.sllcanada.org/traitement/medecine-integrative-et-medecines-complementaires-et-paralleles

 

 

Posté par Isabelle Laporte à 21:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 avril 2020

Des 'guérisseurs' dans les hopitaux français

Des guérisseurs dans les hôpitaux

Quand la médecine ne suffit plus à soigner...

 

ronde reiki

cercle d'énergie
Clinica Cesación Fumado Hospital Calderón Guardia, San José (Costa Rica)

 

Cela peut arriver à n’importe qui. Vous vous êtes brûlé, vous courez aux urgences. Vous souffrez affreusement malgré les antalgiques. Vous hélez l’infirmière qui réagit de façon imprévue : elle vous demande si cela vous dirait d’appeler un coupeur de feu. « Un quoi ? » Elle vous tend une liste de numéros de téléphone et dit à voix basse : « Ça peut paraître bizarre mais ils ont déjà soulagé quantité de patients. Rien d’officiel, mais nous vous garantissons que c’est sans danger. » La douleur est telle que vous n’hésitez pas longtemps avant de pianoter sur votre portable. Une voix vous demande juste votre nom. Vingt minutes plus tard, la souffrance a disparu. 

Cette scène est devenue presque banale dans certains services hospitaliers, à Saint-Brieuc, Rodez, Annemasse ou Marseille, où l’on nous confirme – de façon en général officieuse – que l’on fait régulièrement appel aux 'coupeurs' (ou barreurs) de feu ». Pour soulager la douleur, pour accélérer la cicatrisation des brûlures, suite à un accident ou, de plus en plus, lors d’un traitement du cancer par radiothérapie. 

 

Cette étrangeté n’est que la partie émergée d’un vaste ensemble. Contre toute attente, à l’ère scientifique, même dans notre très cartésienne France, médecins et 'guérisseurs' (magnétiseurs, coupeurs de feu, énergéticiens,... ) collaborent de multiples façons. Pour traiter des urgences ou des troubles chroniques réputés inguérissables.

 

Quels médecins osent en parler ? Rarement les pontes, dont la plupart ne sont d’ailleurs pas au courant. Patron des urgences à l’hôpital Nord de Marseille, le docteur Philippe Jean lève un sourcil perplexe : « Coupeur de feu ? Connais pas. Mais je vais demander à mes infirmières si elles en ont entendu parler. » Ces dernières lui répondront par l’affirmative… sans s’avancer davantage, le sujet est risqué. Même curiosité étonnée de la part de la cancérologue Laure Copel, à l’institut Curie – à qui sa responsable des soins répondra, elle, par la négative. Chef du service d’oncologie médicale à l’hôpital européen George-Pompidou, à Paris, le professeur Jean-Marie Andrieu a déjà eu vent, lui, de ces « magnétiseurs censés vous retirer le feu ». Mais il doute du sérieux de l’affaire : « Ça se saurait ! Dommage, je ne demanderais pas mieux, on a tant de complications en radiothérapie. Ramenez-moi un seul cas traité par vos magiciens et observé selon les critères scientifiques et on en reparle. » 

 

Le flirt entre système hospitalier et guérisseurs se joue davantage dans le monde des infirmières que dans celui des médecins. Discrètement informés, les chefs de clinique laissent souvent faire… à condition que l’on n’en sache rien. Toutefois, certains s’y intéressent, avec un mélange de perplexité et de fascination, et prennent le risque d’en parler.

 

Le discours des médecins 

 

Ancien chef de clinique en cardiologie puis en médecine interne, devenu psychiatre, enseignant en psychothérapie à la faculté de Bordeaux, le professeur Gérard Ostermann a depuis longtemps repéré les facultés hors normes de certaines guérisseuses. « La première s’appelait Claudine. On la consultait discrètement à l’Institut de cancérologie de Reims, soit pour aider à déceler la source d’un mal qu’on ne parvenait pas à élucider, soit pour confirmer une hypothèse peu sûre. La pertinence de son ressenti était stupéfiante. Elle devenait moins fiable quand elle tentait d’intellectualiser la chose et se piquait de donner ses interprétations. Depuis, j’en ai connu plusieurs. Leur capacité à soigner toutes sortes de maux de façon “énergétique” est indéniable – des brûlures aux rhumatismes, des abcès aux calculs. Je reste fasciné par leur diagnostic, un vrai scanner, et par leur humilité : la majorité ne se fait pas payer. Les guérisseurs ne deviennent dangereux que quand leur ego enfle et qu’ils prétendent faire de la science. Globalement, ce qu’ils font bouleverse notre vision de la maladie, du corps, de la médecine, du réel… Tout est à revoir ! »

 

Pour la plupart des médecins qui osent évoquer leur collaboration avec des 'guérisseurs', celle-ci se justifie de façon très pragmatique. Ainsi, le docteur Alain Marre, chef du service de radio-oncologie du centre hospitalier de Rodez (Aveyron) : « Voilà plus de trente ans que j’oriente mes patients vers des 'guérisseurs' pour soulager les douleurs, sans a priori : j’ai juste constaté que cela améliorait leur état. Dois-je refuser sous prétexte qu’on ignore comment ça marche ? »

 

Dans un documentaire de Jean-Yves Bilien, « Les Guérisseurs, la foi, la science », Martine Gardénal, présidente de la Société des médecins homéopathes spécialistes, confirme : « Je connais plusieurs magnétiseurs aux capacités spectaculaires pour arrêter un zona, guérir une brûlure, lever une stérilité. Je me pose évidemment des questions. Si ça marche, pourquoi pas ? »

 

Interviewé dans « Les Guérisseurs », documentaire de Stéphane Allix diffusé sur M6 en 2010, le docteur Dominique Baron, chef de service d’un centre de rééducation à Saint-Brieuc, témoigne de la guérison incompréhensible d’une jeune femme paraplégique après l’intervention d’un magnétiseur réputé de Saint-Brieuc, Jean-Luc Bartoli. Ce dernier vient de faire paraître un livre où il relate ses échanges avec plusieurs médecins (page 75). 

 

Les témoignages abondent. L’un des plus structurés est celui de Claire Guillemin, chef du service de radio-oncologie de l’hôpital de la Source, à Lausanne. Que dit-elle ? Que l’action des 'guérisseurs' réussit incontestablement à accélérer la guérison des tissus après les traitements anticancer. Et que cela oblige les praticiens à revoir leur vision des choses : « Ces gens-là semblent travailler sur des niveaux de la personne (émotions, pensées, croyances, généalogie…) auxquels la médecine moderne n’a pas accès. Il nous faut explorer cela, de grandes découvertes sont peut-être à la clé. » 

 

L’action concrète des 'guérisseurs'

 

D’une dizaine d’interviews de 'guérisseurs' se dégage un profil type. Rares sont ceux qui voient leur 'don' se déclencher en cours de vie, telle Patricia Alleli, d’Aix-en-Provence, qui l’a découvert à 48 ans, après un accident cérébral. Généralement, ça commence très jeune. Dès l’âge de 4 ans, Jean-Luc Bartoli, ne supporte pas de voir quelqu’un souffrir et pose compassionnellement ses mains sur lui. Au même âge, Brigitte, de Besançon, sauve quelques-uns des lapins mortellement malades de sa grand-mère : ceux sur le ventre desquels elle a posé les mains. A 5 ans, Corinne, de Marseille, fait du bien à tous ceux qu’elle touche, notamment l’une de ses tantes souffrant d’arthrose : très vite, le voisinage entier sait que ses mains soignent..

 

Pour Josette, de Montélimar, le phénomène a démarré à 2 ans. « Je croyais que tout le monde était comme ça : quand je pose ma main sur quelqu’un, je ressens de l’électricité. Et quand j’arrive sur une zone souffrante, ça me pique, comme si une pointe jaillissait. Si je laisse ma main un moment, la piqûre s’en va et la souffrance de la personne aussi. Aujourd’hui, j’ai 85 ans et j’en ai soigné, des gens ! Jamais je ne me suis fait payer : ce don me dépasse, impossible de le monnayer. Je ne crois pourtant pas au bon Dieu… » Vivant de sa pension de veuve de gendarme, elle précise : « Si vous voulez que je vous soigne, ne me dites pas ce que vous avez ! Ma tête doit rester au repos. Si elle se met à gamberger, je ne suis plus bonne à rien. » 

 

A Reims, Michelle dit la même chose. Dès l’enfance, elle ressent le désir irrésistible de toucher les gens – ce qui fait chauffer ses mains, jusqu’à les rendre brûlantes. Devenue coiffeuse, elle masse les crânes de ses clients… et les soulage de toutes sortes de maux. Parmi eux, des médecins qui la poussent à exploiter ce talent, répondant d’ailleurs à un besoin vital : ayant tenté de s’arrêter, elle tombe malade et doit reprendre. Elle monte un salon de massage, puis un cabinet de magnétiseuse où la consultent ses anciens clients médecins. Michelle les aide à poser des diagnostics et à soigner. « Le problème, pour aider à la recherche, dit-elle, c’est que je perds mes moyens quand on m’observe ou que j’ai trop d’informations sur les patients. » 

 

Comme si l’on avait affaire à un processus très archaïque, où le néocortex ne doit pas intervenir. Notre esprit rationnel a d’autant plus de mal à comprendre que les 'guérisseurs' ne se contentent pas de poser leurs mains sur leurs patients. Ils palpent aussi des flux invisibles qu’ils semblent peigner, ou rassembler, ou recoudre, vous expliquant, comme Pierre Yonas qui soigne l’équipe de handball de Savigny-sur-Orge : « J’ai senti une fuite d’énergie au niveau de l’omoplate d’un joueur, je l’ai colmatée. »

 

L’affaire se corse quand on découvre que beaucoup soignent aussi à distance, souvent en se concentrant sur une photo du patient, celle-ci pouvant être un bébé ou un animal. « Par exemple, mes chevaux, dit Michelle, que je soigne depuis des années, après avoir appris, non seulement à les toucher, mais à me mettre à l’intérieur d’eux, à leur place. »

 

Hypothèses d’explication

 

Les 'guérisseurs' eux-mêmes reconnaissent ne pas savoir « comment ça marche ». Beaucoup évoquent une grâce divine et quasiment tous insistent pour dire qu’ils ne servent que de catalyseur réveillant les capacités de guérison internes du patient.

 

Nous interrogeons Brigitte Grimm-Laforest, présidente du Groupement national pour l’organisation des médecines alternatives (Gnoma) et vice-présidente du Syndicat national des magnétiseurs et praticiens des méthodes naturelles et traditionnelles (Snamap) – ces organisations militent depuis 1950 pour fédérer les guérisseurs autour d’une charte éthique et leur obtenir un statut officiel. « Notre vocation est d’abord de soigner, dit-elle. Des dizaines d’entre nous travaillent en France avec des médecins, parfois des hôpitaux. Mais scientifiquement, nous sommes incapables d’expliquer notre efficacité. Aux chercheurs qui nous traitent de charlatans, nous renvoyons la balle : venez donc nous étudier et dites-nous pourquoi ça marche ! Après tout, c’est votre boulot, pas le nôtre. »

 

Les scientifiques étudiant ces pratiques ne sont pas légion : le sujet est tabou. Mais des recherches existent. Ces mains qui soignent, se dit-on, dégagent probablement un genre d’électromagnétisme dont on devrait pouvoir découvrir comment il soigne. Cela rejoindrait le courant de pensée selon lequel une médecine « quantique », fondée sur les rayonnements, devrait compléter au xxie siècle la médecine « chimique », fondée sur les molécules. 

Mais avant cela, il y a l’explication 'placebo' : l’influence des 'guérisseurs', surtout psychologique, reposerait sur la croyance et la confiance du patient.

 

Qu’en pensent les deux médecins francophones les plus connus actuellement pour l’intérêt qu’ils portent aux guérisseurs, David Servan-Schreiber et Thierry Janssen ?

 

On connaît l’empirisme du premier : « L’essentiel est de savoir si une méthode soigne, même si l’on ne peut expliquer pourquoi. La médecine moderne met les choses à l’envers, exigeant une explication avant même de tester ! A-t-on ici affaire à un placebo ? Oui, mais pas seulement. Toute médecine a un effet placebo, d’autant plus fort que thérapeute et patient y croient. Mais si ça se répète, de façon contrôlée, ça devient un traitement Vis-à-vis des guérisseurs, j’ai trois questions. Est-ce que ça marche ? La réponse est souvent oui. Est-ce reproductible par un même praticien ? Oui aussi. Est-ce transmissible à autrui ? Là, c’est beaucoup plus rare, ce qui complique beaucoup la recherche. »

Sur les faits, David Servan-Schreiber n’a pas de doute. Il a pu constater, sur deux cancers traités par radiothérapie, un de la gorge, l’autre du sein, que l’action des 'coupeurs de feu' avait effacé toute trace de brûlure. Dans les deux cas, la démarche avait été conseillée par le cancérologue, alors que les deux patients n’y croyaient pas.

 

Sur le processus à l’œuvre, le neuropsychiatre suggère une piste : « Toutes les fonctions du corps sont contrôlées par la sécrétion d’hormones dans l’hypothalamus, où se module l’équilibre du système nerveux sympathique et parasympathique, en grande partie sous le contrôle des émotions et de la pensée. C’est ainsi, par exemple, qu’une femme stressée peut ne plus avoir ses règles. Notre médecine ne sait pas se servir de ce mécanisme alors que les guérisseurs, j’en suis convaincu, le font d’instinct, jouant sur les équilibres hormonaux et nerveux autonomes qui facilitent les mécanismes de guérison. Il faudrait mettre sur pied un protocole pour expérimenter cette idée. »

 

Une hypothèse que le Dr Thierry Janssen fait rebondir à sa manière. Chirurgien devenu psychothérapeute, il s’est penché sur les pratiques des 'guérisseurs' traditionnels et a même été initié à la Barbara Brennan School of Healing de Miami, où il a étudié deux ans. Convaincu de l’importance de la 'qualité de présence' de quiconque veut soigner, il pense que beaucoup de gens ont un don ne demandant qu’à être entraîné.

 

Des études sérieuses, avance-t-il, ont montré qu’un guérisseur concentré sur son action dégage un champ électromagnétique de sept à huit hertz. C’est la fréquence d’un cerveau en état de méditation, c’est aussi celle du champ géomagnétique terrestre selon l’échelle de Schumann, le champ sur lequel s’alignent sans doute les animaux migrateurs. Autrement dit, les 'guérisseurs', sans le savoir, se mettraient en résonance avec une énergie planétaire. Assez fantastique, cette hypothèse permettrait-elle d’expliquer, entre autres, comment un travail de guérison peut s’effectuer à distance ? Les réponses des guérisseurs eux-mêmes sont divisées. Les uns pensent être traversés par une force 'sacrée' que nulle science ne pourra jamais appréhender. Les autres affirment qu'il n’y a rien de magique dans ces phénomènes de libération énergétique et que la science médicale aurait tout intérêt à les étudier de près. Voyez-vous une troisième solution ?    

Patrice van Eersel

http://www.rentrer.net/

 

 

 

Trois conseils pour choisir son 'guérisseur '

  • Diagnostic : un vrai guérisseur n’est pas un magicien, il ne vous promettra jamais la lune. 
  • Rémunération : certains, notamment les coupeurs de feu figurant sur les listes des hôpitaux, ne se font pas payer. D’autres vous proposeront de les rémunérer à votre convenance. Ceux qui vivent de leur pratique doivent rester dans des limites raisonnables.
  • Compétences : un guérisseur ne doit jamais vous demander de mettre fin à votre traitement médical. 


Où les trouver?

 

Sites internet : laissez faire votre intuition en fonction des renseignements mentionnés sur le site, feeling, prix,

 

Le syndicat national des magnétiseurs et practiciens des méthodes naturelles et traditionnelles propose des listes de guérisseurs par régions : www.gnoma

  • Les fédérations de reiki mettent en ligne des annuaires de praticiens ayant des "diplomes" validés et pratiquant un code de déontologie :
    la Fédération de Reiki : http://www.lafederationdereiki.org/

Reiki et Magnétisme : quelle différence ?

Posté par Isabelle Laporte à 05:33 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 février 2020

Le Reiki Usui en E-learnig ?

Le Reiki Usui en E-learnig ?

 

Présentation1

 

 

Logo LFRU 2017Point de vue de la Fédération :

Bien qu’elles existent et se pratiquent, La Fédération de Reiki  Usui ne reconnait pas les initiations à distance et ce pour plusieurs raisons.
Les initiations à distances sont généralement proposées via internet et laissent la porte ouverte aux charlatans.
Il est impossible de vérifier que l’initiation a été faite correctement.
Les ressentis lors d’une initiation peuvent être forts et cela peut perturber certaines personnes. Il est donc nécessaire d’être physiquement présent auprès des élèves pour s’assurer que tout va bien et pour pouvoir faire le nécessaire en cas de besoin.
Une formation en Reiki, c’est aussi un enseignement et la remise d’un manuel aussi complet soit-il ne remplacera pas la transmission en présentiel d’un certain nombre de techniques et de valeurs.
Dans le même esprit, il n’y a pas forcément de « service après vente » pour toutes les questions que l’on se pose ensuite.
La personne sera peut-être « initiée », mais cela ne veut pas dire qu’elle saura pratiquer !
Professionnellement et éthiquement parlant, cette méthode n’est pas acceptable. Elle ne remplace pas l’initiation directe lors des stages car il manquera une partie essentielle à la formation : les échanges entre participants, le contact humain et l’interactivité durant le stage.

 


 

 

Point de vue du Syndicat :

 

Un syndicat, organisme d’État, ne peut en vertu des lois ci-dessous refuser un adhérent s’il a obtenu sa formation en e-learning, mais seulement  dans les conditions édictées par ces mêmes lois :

La loi du 5 mars 2014  et 2015, a reconnu la possibilité de dispenser des formations à distance à condition qu’il y ait une partie en présentiel et validation des connaissances par un Formateur avec n° d’organisme de la DIRRECT (les règles sont précises et drastiques, un nombre d’heures est exigé.

Ces formations en e-learning sont reconnues et encouragées par le Code du Travail comme modalité pédagogique à part entière, pouvant être dispensée tant pour de la formation professionnelle, que de l’apprentissage.

En conséquence de quoi le syndicat ne pourra s’y opposer, s’il y a une demande d’adhésion, à moins que cette formation ne corresponde pas au référentiel « organisme de formation » DIRRECT, Légifrance 2014/2015 et du syndicat, Charte etc..)

 

Une formation à distance c’est quoi ?

Loi de 2015 :

  • le formateur doit justifier de ses titres avec attestation de compétences.
  • Le centre doit avoir un N° d’Organisme de Formation : Datadock ou QUALIOPI .
  • La Mention Légale CGV Mediateur Assurance Formateurs : Formations dont le programme est clairement identifié comme programme pédagogique avec un référentiel technique et un nombre d’heures de formation.

 

CE QU’UN ADHÉRENT DOIT PRENDRE EN COMPTE S’IL VEUT ÊTRE FORMATEUR TOUT EN GARDANT SA SPÉCIFICITÉ REIKI :

La formation que nous mettons en place :  « École ......» vous permettra d’avoir le nombre d’heures et de pratiques légales, en présentiel et e-learning, concernant le bien-être, l’accompagnement, la gestion de stress  etc…; auxquelles nous pourrons ajouter nos formations selon les enseignements des différentes Écoles de Reiki USUI...

 

LE TEXTE :

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000030820633&categorieLien=id

JORF n°0150 du 1 juillet 2015 page 11099
texte n° 17 - Décret n° 2015-790 du 30 juin 2015 relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue

NOR: ETSD1506316DELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2015/6/30/ETSD1506316D/jo/texte
Alias: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2015/6/30/2015-790/jo/texte


Publics concernés : les organismes collecteurs paritaires agréés mentionnés à l’article L. 6332-1, les organismes paritaires agréés mentionnés à l’article L. 6333-1, l’Etat, les régions, Pôle emploi et l’institution mentionnée à l’article L. 5214-1.
Objet : détermination des critères permettant de s’assurer de la qualité des actions de formation.
Entrée en vigueur : les dispositions du décret entrent en vigueur le lendemain de sa publication, à l’exception des dispositions du I de l’article 1er qui entrent en vigueur le 1er janvier 2017.
Notice : ce décret a pour objet de préciser les critères que doivent prendre en compte les organismes collecteurs paritaires agréés (OPCA) mentionnés à l’article L. 6332-1, les organismes paritaires agréés pour la prise en charge du congé individuel de formation (OPACIF) mentionnés à l’article L. 6333-1, l’Etat, les régions, Pôle emploi et l’institution mentionnée à l’article L. 5214-1 lorsqu’ils financent une action de formation professionnelle continue, afin de s’assurer de la qualité de cette action.
Il précise notamment le rôle du CNEFOP dans l’amélioration des démarches de certification de la qualité et prévoit que les organismes financeurs de formation doivent mettre à disposition des organismes de formation, des entreprises et du public, des informations relatives aux outils, méthodologies et indicateurs permettant de faciliter l’appréciation de la qualité des formations dispensées.
Références : le présent décret est pris pour l’application de l’article 8 de la loi n° 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale. Les dispositions du code du travail modifiées par le présent décret peuvent être consultées sur le site Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr).

Le Premier ministre,
Sur le rapport du ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social,
Vu le code du travail, notamment ses articles L. 6316-1 et L. 6332-6 ;
Vu l’avis du Conseil national de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles en date du 10 février 2015 ;
Vu l’avis du Conseil national d’évaluation des normes en date du 7 mai 2015 ;
Le Conseil d’Etat (section sociale) entendu,
Décrète :

Article 1 En savoir plus sur cet article…

I.-Le titre Ier du livre III de la sixième partie du code du travail est complété par un chapitre VI ainsi rédigé :

« Chapitre VI
« Qualité des actions de la formation professionnelle continue

« Art. R. 6316-1.-Les critères mentionnés à l’article L. 6316-1 sont :
« 1° L’identification précise des objectifs de la formation et son adaptation au public formé ;
« 2° L’adaptation des dispositifs d’accueil, de suivi pédagogique et d’évaluation aux publics de stagiaires ;
« 3° L’adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement à l’offre de formation ;
« 4° La qualification professionnelle et la formation continue des personnels chargés des formations ;
« 5° Les conditions d’information du public sur l’offre de formation, ses délais d’accès et les résultats obtenus ;
« 6° La prise en compte des appréciations rendues par les stagiaires.
« Les organismes financeurs s’assurent en outre du respect des dispositions des articles L. 6352-3 à L. 6352-5, L. 6353-1, L. 6353-8 et L. 6353-9.


« Art. R. 6316-2.-Les organismes financeurs mentionnés à l’article L. 6316-1 inscrivent sur un catalogue de référence les prestataires de formation qui remplissent les conditions définies à l’article R. 6316-1 :
« 1° Soit dans le cadre de leurs procédures internes d’évaluation ;
« 2° Soit par la vérification que le prestataire bénéficie d’une certification ou d’un label au sens de l’article R. 6316-3.
« Ce catalogue est mis à la disposition du public par chacun de ces organismes.


« Art. R. 6316-3.-Les certifications ou labels dont les exigences sont conformes aux critères mentionnés à l’article R. 6316-1 sont inscrits sur une liste établie par le Conseil national de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelle selon des modalités qu’il détermine.
« Cette liste est mise à la disposition du public.


« Art. R. 6316-4.-Les organismes financeurs mentionnés à l’article L. 6316-1 veillent à l’adéquation financière des prestations achetées aux besoins de formation, à l’ingénierie pédagogique déployée par le prestataire, à l’innovation des moyens mobilisés et aux tarifs pratiqués dans des conditions d’exploitation comparables pour des prestations analogues.


« Art. R. 6316-5.-Les organismes financeurs mentionnés à l’article L. 6316-1 mettent à disposition des organismes de formation, des entreprises et du public, selon des modalités qu’ils déterminent, des informations relatives aux outils, méthodologies et indicateurs permettant de faciliter l’appréciation de la qualité des formations dispensées. »


II.-L’article R. 6123-1-3 du code du travail est complété par un alinéa ainsi rédigé :
« Il favorise l’amélioration et la promotion des démarches de certification qualité, notamment sur la base du rapport mentionné à l’alinéa précédent. »

Article 2 En savoir plus sur cet article…

La sous-section 3 de la section 1 du chapitre II du titre III du livre III de la sixième partie du code du travail est ainsi modifiée :

1° A l’article R. 6332-24, après les mots : « un employeur » sont insérés les mots : « ou un prestataire de formation » ;

2° A l’article R. 6332-25, les mots : « l’assiduité du stagiaire des stagiaires » sont remplacés par les mots : « l’assiduité du stagiaire » ;

3° Après l’article R. 6332-26, il est inséré un article R. 6332-26-1 ainsi rédigé :

« Art. R. 6332-26-1. – Pour remplir leurs missions prévues respectivement au 4° de l’article L. 6332-1-1 et au 5° de l’article L. 6333-3, les organismes paritaires agréés concernés s’assurent de l’exécution des formations dans le cadre d’un contrôle de service fait selon des modalités qu’ils déterminent.
« En cas d’anomalie constatée dans l’exécution d’une action, l’organisme paritaire sollicite auprès de l’employeur ou du prestataire de formation tout document complémentaire à ceux mentionnés aux articles R. 6332-25 et R. 6332-26 pour s’assurer de la réalité de l’action qu’il finance et de sa conformité aux dispositions légales, réglementaires et conventionnelles.

« Le défaut de justification constitue, après que l’employeur ou l’organisme de formation a été appelé à s’expliquer, un motif de refus de prise en charge ou de non-paiement des frais de formation au sens des articles R. 6332-24 et R. 6332-25. Ces organismes paritaires effectuent tout signalement utile et étayé auprès des services de l’Etat chargés du contrôle de la formation professionnelle. » ;

4° La première phrase du second alinéa de l’article R. 6332-31 est remplacée par deux phrases ainsi rédigées :
« L’état est accompagné d’une note présentant les principales orientations de l’activité de l’organisme et d’un document, élaboré par l’organisme, concernant l’évolution des charges et l’organisation du contrôle interne. Le commissaire aux comptes présente, dans un rapport, ses observations sur ce dernier document. »

Article 3 En savoir plus sur cet article…

A l’article R. 6333-8 du code du travail, après les mots : « Les dispositions prévues par les articles R. 6332-18 à R. 6332-22 » sont insérés les mots : « et R. 6332-38 à R. 6332-42 ».

Article 4 En savoir plus sur cet article…

Les dispositions prévues au I de l’article 1er du présent décret entrent en vigueur le 1er janvier 2017.

Article 5 En savoir plus sur cet article…


Le ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social est chargé de l’exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.
Fait le 30 juin 2015.
Manuel Valls
Par le Premier ministre :
Le ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social,
François Rebsam


article tiré du site :
https://www.snper.org/formation-reiki-usui-en-e-learning/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Isabelle Laporte à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 janvier 2020

Annuaire Reseau Reiki Toulouse

Annuaire Réseau Reiki Toulouse  

yutfgnb

 

    Harmonie des Lieux - Frantz MICAULT                                                          

          Géobiologie - Radiesthésie - Qi Gong - Tai Chi
          Reiki - Méditation pleine conscience  
          Atelier de communication avec les esprits de la nature

         https://harmoniedeslieux.com/ https://www.youtube.com/channel/

         Montesquieu Volvestre (31310)


     Reliance - Sophie BELOT

         Thérapeute holistique pratique la Reliance et la guérison de l’inconscient.
         Consultations et stages à distance

        https://sophie-energie.com/    -    https://www.youtube.com/channel/ 

          contact : sophie-energie@outlook.fr


    Bien-Etre Energie - Nathalie COMBARIEU

          Soins holistiques - Médecine Traditionnelle Chinoise - Reiki - Lithothérapie
         EFT - Massages Tuina - Numérologie karmique - Tirage d'oracles
         Consultations, ateliers et stages

        https://www.bien-etre-energie.org/   -  Le Vernet (31810)


     Sophrotarn - Christine PRAUD

       Sophrologie - Somatothérapie - Access Bars
        Consultations

        https://www.sophrotarn.fr/   -  Gaillac (81600)


    Espace Energie - Marie PRESENCE

     Association Espace Ressources Équilibre en Soi

        Reiki - Astrologie - Tarots
        Géobiologie et Radiesthésie
        Consultations et stages

        https://espacenergie.fr/Toulouse (31300)

        Contact : espacenergie.eres@gmail.com


    Sophie GALDIOLO

       Réflexologie plantaire - Reiki - Digitopuncture - Chi Nei Tsang
       Consultations

       https://reflexologie31500.wixsite.com/sophie-galdiolo - Toulouse (31500)

       Contact : reflexologie31500@sfr.fr


    Eveille Toi - Aubin CAZENEUVE

      Développement personnel et des capacités subtiles, Harmonisation des énergies,
      Chamanisme, Rencontre des mondes invisibles, Dialogue avec ses guides,
      Exorcisme, Hypnose régressive, Ecriture automatique,
      Rencontre avec l’inconscient et libération des blocages, Sevrages, Traumatismes,
      Soins Quantiques, Techniques issu de Grabovoï , Reiki
       Consultations
en présentiel et à distance, ateliers et stages

       http://www.eveilletoi.fr/  -  Saint Jory (31790)

       Contact : eve8toi@gmail.com


     GH Evolution - Guillaume HERVE

         Coach professionnel & psycho-praticien
       Accompagnement individuel et collectif

       https://gh-evolution.fr    -    Facebook - Tournefeuille (31170)


 

 

 

 

 

 

 

annuaire RT 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

05 décembre 2019

Notions de résonance

Notions de résonance

 

resonance

 

La fonction de résonance explique clairement comment un soin énergétique peut aider une personne malade à se soigner, par l'harmonisation de sa fréquence vibratoire.

Si un piano et une guitare sont accordés et que l’on joue un sol sur le piano, la corde sol de la guitare vibrera aussi car les ondes sonores circulant dans l’air transfèrent l’énergie acoustique du piano à la guitare. De même, chaque fois que des oscillateurs sont accordés, ils forment ce qu’on appelle un système de résonance. Les cordes de la guitare et du piano résonnent ainsi l’une avec l’autre.

 

Exemple de synchronisation de métronomes :


Il s’agit là du phénomène d’entrainement qui permet à deux systèmes accordés de façon similaire d’aligner leur mouvement et leur énergie de manière à se retrouver en rythme et en phase.

Cela fonctionne aussi pour les rythmes biologiques : lucioles qui brillent en même temps, chants des grillons, des grenouilles, menstruations des femmes d’un même foyer,…

 

L’énergie de guérison fonctionne aussi par résonance :

Lorsqu’un guérisseur, qui a une fréquence de vibration plus élevée, place ses mains à proximité de quelqu’un qui souffre, le corps de cette personne va résonner et être « entrainé » par les mains du praticien.

Le praticien se contente de détenir une énergie harmonisante extrêmement forte, tandis que l’énergie de la personne « malade » va augmenter ses propres vibrations afin d'être en résonnance. Le praticien ne fait rien d’autre que de fournir l’énergie résonnante qui permet à l’autre de se guérir ! L’intelligence innée du corps de la personne qui reçoit l’énergie agira dans le sens que le corps estime utile pour favoriser la guérison.

Le scientifique Itzhak Bentov a écrit : « nous pouvons considérer qu’une maladie provient du comportement déréglé de l’un ou l’autre des organes de notre corps. Lorsqu’on y applique un puissant rythme d’harmonisation, le système d’interférence des ondes qu’est l’organe, peut se mettre de nouveau à battre à l’unisson»

Un jour, peut-être, les guérisseurs seront connus comme des « médecins de la résonance » !

Reiki Toulouse, reiki.toulouse, reiki-toulouse, formation, magnétisme, bien être, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, Blagnac, Aucamville, Gagnac, saint Jory, Grenade, Castelginest, Launaguet, Saint Génies, l’Union, médecine douce, technique, annuaire, forum, minimes, stage, annuaire, espace, harmonisation énergétique, échange, énergie, guérison, maladie, relaxation, détente, dépression, auto-immune, défense, témoignage, médecine alternative, atelier, degré, thérapeute, praticien, maitre, master, technique japonaise, Usui reiki Ryoho, stage, information, séance, méditation, prix, banlieue toulousaine, agglomération toulousaine, haute Garonne, Mikao Usui, enseignement, homme énergétique, énergie universelle, Isabelle Laporte, FFRU,  technique d'imposition des mains, receveur, donneur, relaxation, quantum touch, pratique bien-être, , la voie du cœur, reiki forum, développement personnel, pratiquer à Toulouse, inscription, pas cher, chakras, symboles, lignée, okuden shipiden, école, corps d’énergie, programme, auto traitement, niveau, explication scientifique, libérer, les souffrances physiques, émotionnelles, mentales pour amener la Santé, l’Harmonie et la Paix intérieure, champs magnétiques, champ biomagnétique, aura, ondes scalaires,

Posté par Isabelle Laporte à 10:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,