13 octobre 2016

Rôle et légitimité d’un Maitre-enseignant de Reiki.

 

Rôle et légitimité

 

d’un « Maitre-enseignant » de Reiki

 

Afin d’avoir la possibilité d’initier à tous les degrés de Reiki, nous devons avoir atteint le quatrième degré de Maître-enseignant. Ce degré atteint, nous sommes théoriquement en mesure d’enseigner notre belle pratique à d’autres personnes.

Mais cela suffit-il  ?

Je me suis souvent personnellement souvent posé la question de la légitimité que je possédais par rapport à des personnes venant à moi pour passer leurs différents degrés de Reiki.

  • Quelles connaissances avais-je acquises me permettant de prétendre à initier ou guider d’autres personnes ?
  • N’était-ce pas trop prétentieux de penser que je serais capable d’inculquer quelque chose à autrui ?
  • Pourquoi serai-je écouté et entendu ?

Concernant le choix d’un Maitre-enseignant, les personnes souhaitant s’initier au Reiki ont généralement visité certains sites internet, lu des articles, parcouru des forums ou bien ils se sont faits conseiller par une amie qui elle-même connaissait un enseignant.
Ces personnes choisissent un Maitre-enseignant en espérant que celui-ci pourra répondre à leurs attentes.
Leur choix est très important, surtout concernant le premier degré qui représente la grande porte d’entrée vers le Reiki.

L’enseignant, toutes disciplines confondues, est d’une importance capitale. Il doit pouvoir transmettre un savoir juste, tout en s’adaptant à ses élèves ou stagiaires, mais il doit aussi être passionné et passionnant et savoir offrir le meilleur de lui-même.

Nous avons tous suivi un cursus scolaire et chacun de nous a encore en tête le nom d’au moins un professeur d’exception ayant su l’intéresser, le passionner, ceci allant parfois jusqu’à influer positivement sur son chemin de vie.
Ces enseignants sont vrais et totalement en phase avec ce qu’ils transmettent. Ils sont généralement hors de toute mode ou convention et n’hésitent pas à sortir des sentiers battus pour intéresser et littéralement impliquer leurs élèves afin de les emmener vers leurs passions.
Ils sont simplement présents et semblent irradier une belle lumière autour d’eux.

Oui mais justement, comment faire pour amener un enseignement passionnant auprès d’autres personnes ?
Votre vécu et votre expérience suffisent-ils ?

En réfléchissant bien, nous avons tous une histoire différente et des expériences extraordinaires à raconter.
Nous possédons un vécu personnel, fruit de nombreux ressentis et émotions.
Chacun de nous a rencontré des instants de joie intense ainsi que des moments de colère ou de tristesse. Nous sommes tous dans une constante évolution personnelle.
Les expériences qui jalonnent notre existence sont placées sur notre route afin de nous permettre d’avancer et de comprendre le sens de notre vie. Nous apprenons constamment en échangeant avec d’autres personnes, en parcourant un livre, en visionnant un film, en participant à différents ateliers ou stages et en travaillant sur nous-même.

Quel que soit notre expérience de la vie, nous avons toutes et tous quelque chose à apprendre à quelqu’un et quelque chose à apprendre de quelqu’un.
Nous pouvons passer rapidement du rôle d’enseignant à celui d’élève sur des éléments qui peuvent parfois vous paraitre insignifiants.

Partant du principe de différences de vécu, l’apprentissage du Reiki ne sera pas le même d’un enseignant à l’autre.
Les techniques demeurent et sont inhérentes aux différents degrés de Reiki, la façon de pratiquer une initiation est identique d’un enseignant à l’autre car, apprise au cours du quatrième degré.
Seule l’implication de l’enseignant change, sa façon de parler du Reiki, d’intéresser ses élèves, de permettre un échange constructif, de pratiquer avec eux afin qu’ils assimilent bien les gestes et techniques.

Un enseignant Reiki, doit bien évidemment avoir travaillé sur lui-même et sur d’autres personnes en amont afin d’être à même d’expliquer ses propres ressentis par rapport aux techniques employées, par rapport aux différentes réactions possibles durant une séance ou un auto-traitement.

Il doit avoir compris que le Reiki est avant tout un formidable outil de développement personnel et spirituel et le faire savoir.

Il doit laisser le libre arbitre total à ces élèves et ne jamais s’imposer comme un enseignant à suivre à tout prix, mais plutôt se comporter comme un guide, essayant de faire passer son propre message auprès d’autres personnes.

Il doit suivre ses élèves et assurer ce que j’appelle le « SAV » en répondant, dans la mesure du possible, à toutes questions. Il est important de pouvoir compter sur un enseignant en pratiquant en toute sérénité.

L’appellation « Maitre-enseignant » ne doit pas donner de pouvoir ou d’autorité, il est essentiel de conserver une bonne dose d’humilité devant les mots que l’on emploi.
Personnellement je ne suis le Maitre de personne si ce n’est de moi-même, ce qui est déjà bien. Je préfère toujours parler de guide, d’enseignant ou d’accompagnateur.

Être légitime, ne demande donc pas d’avoir en soi un savoir infini, mais nécessite avant tout de savoir donner le meilleur de vous-même avec tout votre cœur.
Ne jamais hésiter à aller au-delà de ce qu’un stage doit normalement comporter, être passionné et le faire savoir en intéressant vos élèves avec toute l’humilité qu’un enseignant doit normalement posséder.
Ne retenez pas votre savoir, l’univers vous le rendra au centuple car sachez que plus vous donnez, plus les robinets s’ouvrent afin de vous irriguer de nouvelles connaissances indispensables à la poursuite de votre chemin d’enseignant.

N’ayez donc pas de peurs irrationnelles, mais bien au contraire, croyez en vous et laissez se dérouler la magie de l’enseignement et du partage.

Soyez convaincus et convaincants, passionnés et passionnant, mais surtout …. Vrais dans votre démarche !

Laurent TERRIER

Praticien Enseignant sur Clermont Ferrand

 

« Que personne ne vienne à vous sans repartir meilleur et plus joyeux » [Mère Teresa]

Posté par Isabelle Laporte à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


13 septembre 2016

Les énergies mesurables du corps humain

 

Les énergies mesurables du corps humain


Le terme énergie vient du grec « en ergos » qui signifie « en travail ».

Parmi les exemples d’énergie que l’on ne voit, que l’on n’explique pas bien et qui existe pourtant bel et bien : la pesanteur qui nous permet constamment de rester les deux pieds sur terre !


Voici quelques preuves objectives que notre corps physique est aussi un corps énergétique :

L’énergie des cellules : toutes nos cellules sont de mini piles électriques dont les parois ont des charges négatives d’un côté et des charges positives de l’autre. Cette différence de potentiel est due principalement à une différence de concentration en ions sodium et potassium entre le milieu intérieur et le milieu extérieur de la cellule. Elle est de l’ordre de 100 mV pour quelques dizaines de micron de surface (~ 100 000 v/cm²). Ainsi un fort champ électromagnétique est émis par chacune des cellules de notre corps.

L’influx nerveux : ce phénomène électrique résulte d’un changement de polarisation entre les charges situées à l’intérieur et à l’extérieur des cellules nerveuses pour commander, par exemple, la contraction d’un muscle (voir expérience de la pile électrique branchée sur le nerf d’une patte de grenouille).

Le rythme cardiaque : les décharges électriques du cœur sont mesurées par les électrocardiogrammes

Les impulsions électriques émises par le cerveau : ces décharges électriques sont enregistrées sur les électroencéphalogrammes. Pour certains troubles psychiatriques (dépressions sévères, schizophrénie, épilepsie,…) les médecins utilisent des électrochocs pour resynchroniser les ondes cérébrales.

Les ondes cérébrales alpha : le chercheur australien Lewis B. Hainsworth a mis en évidence la similarité entre les fréquences des ondes cérébrales alpha et les signaux rythmiques de la terre découverte par le physicien allemand W.O. Schumann dans les années 1950 (résonnance de Schumann).

Les cellules capteurs d’énergie solaire : les cellules de la peau captent l’énergie solaire ; cette énergie sert entre autres à synthétiser la vitamine D à partir du cholestérol. La lumière solaire sert également à régler notre rythme circadien (jour/nuit).

Les biophons : l’ADN de toutes les cellules du corps est capable d’émettre une énergie lumineuse de type photonique. Chaque cellule émet à son rythme selon son état et ses besoins. Dans les années 1980, le biochimiste allemand  Fritz Albert Popp a mit au point un appareil capable de mesurer l’énergie biophotonique du corps humain. Il s’est aperçu que celui-ci dépendait des rythmes biologiques et que les anomalies de son émission permettaient de diagnostiquer certaines maladies.

Les méridiens : nombres de thérapies orientales comme l’acupuncture, le qi gong, .. sont basées sur la circulation des énergies au sein de l’organisme. Leur efficacité a été scientifiquement démontrée dans de nombreuses pathologies : des séances d’acupuncture antidouleur sont ainsi capables de déclencher la libération d’endorphines, hormones naturelles proches de la morphine, au niveau du cerveau. Il existe actuellement des détecteurs de points d’acupuncture : ces appareils permettent de repérer sur la peau les différences de potentiel électrique sur les points pathologiques. Une fois traité, le point n’est plus détectable.

Les champs électromagnétiques : le chercheur Georges Lakhovsky a démontré que toutes nos cellules sont de petits phénomènes oscillants produisant un champ électromagnétique et jouant le rôle d’un émetteur récepteur d’ondes. L’ADN entre ainsi en résonnance avec les ondes électromagnétiques de l’environnement. Lorsqu’il y a dysharmonie des ondes reçues, l’ADN se déséquilibre, ce qui déstructure à son tour l’eau intra et extra cellulaire. L’équilibre du corps ne peut plus être assuré ce qui peut conduire à la maladie. Certains appareils sont capables de mesurer ces ondes électromagnétiques émises par le corps.

Toutes ces ondes électriques mesurables et objectives démontrent le caractère électrique et donc énergétique de l’être humain.

extrait du livre "le livre de la medecine globale et intégrative"
Dr Luc Bodin

 

 

Posté par Isabelle Laporte à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 septembre 2016

Pourquoi le Reiki fait-il peur ?

Pourquoi le Reiki fait-il peur

au point d'être traité de secte ?

liberation

 

 

Des changements dérangeants ! 

Un couple donne l’image du couple idéal, solide, uni. Le mari ou la femme fait un stage Reiki et décide dans la semaine qui suit de divorcer.

Un professionnel est reconnu dans son entreprise et dans sa profession pour être très performant, très engagé dans son métier et avec ses collègues, parfaitement responsable et apparemment bien équilibré. Il fait un stage Reiki et pose le lendemain sa démission, sans même savoir ce qu’il va faire par la suite.

Une personne fait un stage, rentre chez lui se sépare avec sa femme, chasse tous ses "amis" en les traitants de parasites et dans le mois rencontre l’amour de sa vie, déménage, change de métier...

Ce n’est que quelques exemples parmi des centaines.

Si les personnes qui produisent ces changements sont "reconnues", "équilibrées", en apparente bonne santé physique, mentale et émotionnelle, alors les observateurs seront étonnés, ne comprendront pas.

Si les personnes qui produisent ces changements sont connues pour "être" "fragiles", "dépressives", sujettes à des "troubles anxieux"... alors nombreux sont ceux qui, dans leur entourage, penseront qu’elles ont pu être manipulées.

Comment sinon, auraient-elles pu prendre des décisions aussi fortes ou provoquant de tels déséquilibres ?

 

Des Guérisons extraordinaires

Une personne malade se voit annoncer qu’il n’en a plus que pour quelques jours à vivre. Il guérit après un soin Reiki.

Dans un dojo, je vois un homme au visage tuméfié et qui ne peut plus ouvrir les yeux. Il a le nez cassé. Après quelques minutes de Reiki, je vois son visage désenfler, s’apaiser, s’ouvrir. Il ne gardera le lendemain qu’un trait bleu au niveau de la fracture. Même pas un coquard.

Une femme se déboite le genou dans un faux mouvement, le remet en place. Son genou enfle, elle a du mal à marcher. Sous l’action du Reiki, je vois le genou reprendre sa forme normale et perdre au moins 30cm de diamètre.

Une personne souffre de troubles sexuels. Elle sait bien que c’est parce qu’elle se fait des nœuds au cerveau et pense trop. Mais comment sortir du cercle vicieux. Après un stage, tout se résoud.

Un couple a tout essayé pour avoir un bébé. Ils font un stage Reiki pour faire le deuil de cet enfant impossible et elle tombe enceinte.

Suite à un viol, une femme se reproche d’avoir eu une attitude provocatrice, s’auto-flagelle de son irresponsabilité, de sa naïveté... Elle vit un syndrome de Stress Post-traumatique : pensées obsessionnelles et compulsives, troubles anxieux, flash-back, perte de toute vie sexuelle et de toute vie sociale, somatisations diverses...

Suite à un stage Reiki "Tout à disparu." Le grand silence dans sa tête l’effraie. La disparition de la culpabilité et des inhibitions lui laisse une telle liberté qu’elle ne sait plus par quoi commencer. Les douleurs physiques ne sont plus là. Il y a plus de flash-back. Elle peut vivre et ne sait plus le faire. Elle demande un accompagnement pour pouvoir reconstruire sa vie.

Comment accepter ces guérisons atypiques voire anormales. La plupart des gens, face à ces guérisons sans médicament, pensent au hasard, à l’effet placébo, à l’effet d’un mental influençable...Ces changements et guérisons sont l’ordinaire des praticiens Reïki. Et nous ne sommes pas organisés pour faire homologuer les miracles ou canoniser les guérisseurs, encore moins pour faire connaître nos réussites. Nous voudrions le faire, nous serions poursuivis en justice.

 

Des savoirs et principes pré-scientifiques inacceptables pour les esprits "rationalistes" ou "cartésiens"

Le Reiki est un Qi Gong, il se construit sur des savoirs et principes pré-scientifiques.

En raison des croyances des chercheurs, par manque d’intérêt pour des arts pré-scientifiques, par manque de rentabilité, simplement par manque de temps, ou encore par peur du lobby médical et pharmaceutique, les scientifiques n’ont pas su jusqu’à aujourd’hui, démontrer l’efficacité des médecines énergétiques utilisées par plus de la moitié de la population dans le monde.

Sauf à rentrer nous-même dans une démarche scientifique, il y a peu de chance que les choses s’améliorent positivement de ce côté là. Trop d’enjeux financiers pour les détracteurs du Reïki.

Discuter de Reiki avec eux reviendrait à discuter avec un promoteur immobilier aveugle qui voudrait nous imposer sa croyance que la lumière n’existe pas et que les seules habitations vivables sont celles qu’il construit sans fenêtre. Ce n’est pas notre vocation.

 

Les dérives New Age

Dans le Reïki occidental, le New Age a mélangé les racines chinoises et japonaises avec les médecines indiennes, le Yoga, les religions bouddhistes, hindouistes, chrétiennes... y a rajouté tout un fatras « spiritualiste » dans un patchwork incohérent.

Nous avons choisi de faire le tri dans les bagages que le mouvement New Age nous a légués.

Pour faire cela avec rigueur et tenter de se rapprocher de la pensée du fondateur du Reïki, nous sommes allés chercher dans sa culture d’origine, les sources du Reïki japonais : Kiko (qi gong), médecine chinoise, arts martiaux chinois et japonais. Nous avons gardé, de manière complémentaire, l’utilisation du système des chakras qui grâce à sa simplicité, permet aux stagiaires de trouver rapidement les postures du traitement de base.

Nous respectons la pensée des autres, qui ont le droit de mettre dans leur "Reiki", des anges, et entre 2 coups de bol tibétains, des lumières, des prières de toutes origines, et même de la psychanalyse. Mais nous n’enseignons pas cela : la volonté de Mikao Usui, le fondateur, était de transmettre un Reïki laïque, ouvert à tous, compatible avec les croyances de chacun, sans tenter de convertir autrui à ses idées ou d’imposer ses convictions.

Nous adhérons à ce projet.

 

L’énergie n’est pas perçue par la majorité des gens

Parce qu’ils sont persuadés que ça n’existe pas, en raison de leur culture, croyances, religions, la majorité des gens croient encore qu’ils ne pourront jamais accéder à une perception de l’énergie, refusent et inhibent des perceptions qu’ils diabolisent, rejettent. Parfois même ils brûleraient volontiers ceux qui pratiquent le Reïki.

Nombreux sont ceux qui affirment "je ne crois que ce que je vois" et qui en réalité ne peuvent voir que ce qu’ils croient. Deux types de réactions :

  • Influencer par imposition des mains, ou pire, à distance avec un truc qu’on ne voit pas ? Mais vous n’y pensez pas, c’est de la sorcellerie et ça pourrait être dangereux !
  • Si je ne vois pas, c’est que ça n’existe pas. Les praticiens Reïki vendent alors du vent et sont des escrocs.

Il y a bientôt un million de pratiquants Reiki en France, les initiations 1er degrés sont peu chères (150€ pour un week-end de formation !) et à la portée de tous ceux qui veulent découvrir ou vérifier par eux-mêmes que la perception et l’utilisation de l’énergie n’est qu’un entraînement.

Nos formations sont ouvertes à tous, même les sceptiques, "pragmatiques", "scientifiques", "rationalistes" et autres "cartésiens" sont les bienvenus.

Alors, que ceux qui veulent vraiment voir, agissent et travaillent avec sincérité et engagement.

 

Les réflexes sectaires des associations anti-sectes et de ceux qui les suivent

Le Reiki permet des changements importants, parfois extraordinaires, parfois dérangeant les routines et autres petits équilibres ménagers.

Beaucoup de personnes raisonnent de manière mécanique et en terme de causalité linéaire : s’il y a changement dérangeant, c’est un effet dont il faut chercher la cause.

C’est tellement facile de dire alors "c’est de la manipulation mentale" et c’est le Reiki.

 

Une éthique pour l’enseignement et la pratique du Reiki

Par l’entraînement, la formation et les initiations, nous avons développé les compétences pour percevoir l’énergie, la canaliser, la transmettre, soigner par imposition des mains. Nous avons, par nos formations et recherches, acquis les compétences pour former et initier, développer les moyens pédagogiques et didactiques afin de favoriser les apprentissages nécessaires à la pratique du Reïki.

Nous considérons que pour qu’une personne puisse progresser, il lui faut garder et développer son autonomie. Pour cela, le formateur doit garder une posture d’accompagnant, et surtout pas de guide ou de "Maître".

En Reiki, le certificat de Maître donné à l’issue d’une formation, ne témoigne que d’un parcours de formation et initiations. Il n’est pas un titre honorifique et ne nous change pas en sur-Hommes.

Dans une posture d’accompagnant, nous ne donnons pas des réponses, nous posons des questions. Nous interrogeons la voie des personnes qui nous ont choisis pour faire leur formation. Chacun trouve les réponses qui lui conviennent et choisit, en toute autonomie, sa manière de continuer sur sa voie.

Dans une posture de praticien, nous ne cherchons pas à créer de la reconnaissance ou autres formes de sentiment d’obligation. Nous nous efforçons de travailler dans une relation claire et sur une base d’échange préalablement définie.

Nous ne sommes jamais neutres, parce qu’il nous est impossible de l’être, mais nous respectons les valeurs, croyances, objectifs et attentes de nos patients.

Nous formons aussi les praticiens dans ce sens.

C’est juste une question d’éthique.

Nous savons que la majorité des pratiquants de Reïki partagent la même éthique.

Nous ne pouvons pas être responsables des gens qui pratiquent différemment.

Nous n’avons pas autorité pour évaluer ou encore moins juger, sanctionner les pratiques des autres.

Nous ne pensons pas pouvoir être traités de gourous ou de manipulateurs par quelqu’un de sérieux.

 

Mais voilà, il y a aussi le Reiki

Le Reiki, comme pratique énergétique, est clairement un outil de changement.

  • Il donne du recul pour percevoir les choses différemment. Il permet un réel lâcher-prise envers les choses et les situations qui quelques jours avant paraissaient indispensables, incontournables ou encore du domaine du devoir.
  • Il permet d’enlever les stress qui paralysent ou font agir sur le coup de la colère.
  • Il redonne de la liberté pour penser et agir.
  • Il stimule les processus d’autoguérisons et influence les dimensions physique, psychique, émotive et spirituelle d’une personne dans le sens qui lui convient le mieux... sans nous demander notre avis.

Le Reiki est un outil de changement et c’est probablement ce qui fait peur. S’il n’avait qu’un effet placebo, il ne ferait peur à personne et n’intéresserait personne.

Il n’a jamais été prouvé que les pratiques d’énergétique, le Qi Gong ou le Reiki, permettent la manipulation mentale. Du moins, pas plus que le yoga, la sophrologie et les techniques de méditation dont le Reiki peut parfois se rapprocher. Et plutôt bien moins que les modèles issus de la sémantique générale ou certaines techniques d’hypnose ou de PNL par exemples.

Quand bien même, il serait prouvé qu’une technique permet de manipuler, ce n’est pas la technique de manipulation qui fait la manipulation mais bien l’usage qu’en fait le manipulateur.

Il n’a jamais été prouvé que la formation de praticien Reïki, donnait un pouvoir ou une propension plus grande à la manipulation mentale. Du moins pas plus que n’importe quelle autre formation qui donnerait une autorité de compétence. Et plutôt bien moins qu’une formation de médecin, contrôlé par un Ordre, sur-représenté dans toutes les instances politiques et exécutives du pouvoir, protégé par un lobby pharmaceutique et financier.

 

Notre réponse aux "allégateurs", personnes qui font des affirmations mal-fondées et mensongères sur le Reiki.

Des associations anti-sectes, dont je ne nierai pas l’utilité en général, se font de la chasse au sorcière, une mission.

Elles respecteraient simplement les valeurs de respect de la personne dont elles se prévalent, et il n’y aurait aucun problème.

Mais non, il semble qu’il y ait 2 poids, 2 mesures, une pour eux et une pour l’autre, le différent, l’étranger.

Pour faire prévaloir leurs croyances, tous les moyens de manipulation de l’information leur sont bons.

On passe allègrement :

  • Du cas particulier d’un "maître" Reiki abusant des personnes en souffrance, à la grande généralisation "Le Reiki c’est une secte" et des dénonciations publiques.
  • De la non-compréhension et de la non-connaissance d’une pratique et des gens qui pratiquent le Reiki, à une condamnation absolue. Condamnation du Reiki en le qualifiant d’escroquerie, condamnation des pratiquants en les traitants d’escrocs ou d’esprits simples abusés.

Ces allégations sont mensongères et malveillantes et devraient normalement tomber sous le coup de la loi.

Alors, oui, nous pouvons comprendre

  • Que les changements produits dans le contexte du Reiki sont forts et parfois fort dérangeants,
  • Qu’il y a de quoi se poser des questions sur l’honnêteté des soins, formations et initiations donnés en Reiki, quand on ne perçoit pas l’énergie.
  • Que les prémisses et savoirs pré-scientifiques non-reconnus par la science puissent alerter les militants de la grande Science, de l’esprit "Cartésien" et de la pensée "Rationaliste".

Mais il y a aussi des limites à l’irrespect, au manque d’honnêteté et de rigueur, à la grossièreté intellectuelle et morale. Nous n’avons pas à subir les attaques incessantes des frustrés de toutes catégories, à accepter tous les préjudices qu’ils provoquent.

La foi des charbonniers, l’incapacité à percevoir, les souffrances perçues du fait des changements librement choisis en toute autonomie par des pratiquants Reiki, ne justifient pas, encore moins n’excusent l’intolérance, la ségrégation, la discrimination, l’injustice, la haine, le fanatisme que nous recevons.

les Enseignants de la seule Fédération Indépendante de Reiki

Article tiré du site de LFRU

 

Posté par Isabelle Laporte à 21:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 août 2016

Video de présentation du Reiki

 

Video de présentation du Reiki

une philosophie de vie avant tout !

 

filigrame

 pour être mieux avec soi, avec les autres,...
pour retrouver son équilibre physique, énergétique, émotionnel et mental,...
pour se trouver, et trouver son chemin,...
pour être connecté à tous les êtres vivants,...

pour vivre dans la joie et dans l'abondance,...

 

Initiation au Reiki - Guide complet

 

Posté par Isabelle Laporte à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 juin 2016

Foire aux questions

 

filigrame

 


Reiki :

Foire aux questions

 

 

 

 

  • Forum Reiki : posez vos questions.... et trouvez des réponses

 

 Reiki Toulouse, reiki.toulouse, reiki-toulouse, formation, magnétisme, bien être, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, Blagnac, Aucamville, Gagnac, saint Jory, Grenade, Castelginest, Launaguet, Saint Génies, l’Union, médecine douce, technique, annuaire, forum, minimes, stage, annuaire, espace, harmonisation énergétique, échange, énergie, guérison, maladie, relaxation, détente, dépression, auto-immune, défense, témoignage, médecine alternative, atelier, degré, thérapeute, praticien, maitre, master, technique japonaise, Usui reiki Ryoho, stage, information, séance, méditation, prix, banlieue toulousaine, agglomération toulousaine, haute Garonne, Mikao Usui, enseignement, homme énergétique, énergie universelle, Isabelle Laporte, FFRU, ,echnique d'imposition des mains, receveur, donneur, relaxation, quantum touch, pratique bien-être, la voie du cœur, reiki forum, développement personnel, pratiquer à Toulouse, inscription, pas cher, chakras, symboles, lignée, okuden shipiden, école, corps d’énergie, programme, auto traitement, niveau, explication scientifique, libérer, les souffrances physiques, émotionnelles, mentales pour amener la Santé, l’Harmonie et la Paix intérieure, champs magnétiques, champ biomagnétique, aura, ondes scalaires,


28 juin 2016

Videos de témoignages après des soins reiki

 

Videos de témoignages
après des soins Reiki

 

reiki 2

 

Reiki - Séance Localisée et témoignage (brûlure et otite)

 

Le Reiki reconnu et pratiqué à l'Hôpital

 

Posté par Isabelle Laporte à 12:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 mai 2016

Le REIKI dans les systèmes de santé publique

 

Le REIKI

dans les systèmes de santé publique

 

reiki

 

En Espagne, en Angleterre, en Belgique, en Suisse, aux US et au Canada, et d’autres pays encore, le Reiki est entré dans les établissements de santé et intègre leurs listes de soins. Le Reiki peut améliorer la guérison de leurs patients, ou encore accompagner leurs conforts apportés en soins palliatifs. La France et plus particulièrement l’organisme, le MIVILUDES (Mission Interministérielle de la Vigilance et de la Lutte contre les Dérives Sectaires) supposent que cette pratique n’a aucunement sa place dans le système de santé, qu’il est suspect, voir sectaire.

Voici aujourd’hui, le résultat d’une étude à visée médicale, réalisée entre 2013 et 2015 par Sylvie Furrer, infirmière au Département de l’appareil locomoteur du CHU de Vaudois, en Suisse. Une étude avec tout le sérieux et toute la précision que l’on connait de nos voisins Helvètes, dans l’espoir que le système de santé français ouvrira les yeux sur la réalité de cette technique.

Bien sur, il y a toujours des charlatans pour profiter et pour manipuler des personnes en situation de détresses physiques et/ou morales, choses que l’on retrouve également dans la médecine "moderne" ou "classique", mais la pratique du Reiki est sans danger, si l’éthique très stricte de cette pratique est respectée, car la philosophie de cette "thérapie" n’a aucune attache avec une religion, une secte ou des croyances : elle se base essentiellement sur la bienveillance envers l’autre.

 

 

La pratique du reiki peut-elle être pertinente dans un centre hospitalier universitaire ? A quelles conditions et avec quels résultats ? Une enquête de satisfaction auprès de patients douloureux chroniques montre que cette démarche est appréciée et efficace.

L’unité de réhabilitation du Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV), admet depuis plus d’une quinzaine d’années des patients souffrant de douleurs chroniques, plus spécialement des douleurs du rachis, mais parfois aussi et selon la situation, de fibromyalgie ou de douleur psychosomatique.

Ces patients sont traités en ambulatoire ou en hospitalisation. Ils suivent un programme composé de différents traitements individuels et en groupe pendant une durée de trois semaines (3 fois / 5 jours). Ils sont pris en charge par des médecins, des physiothérapeutes, des ergothérapeutes, des psychologues, une équipe soignante dont deux infirmières pratiquant la relaxation et le Reiki. Un accompagnement de l’aumônerie est également parfois proposé aux patients hospitalisés.

Pour la plupart de ces patients, le but est de maintenir ou retrouver leur autonomie dans les Activités de la Vie Quotidienne (AVQ) à la maison, mais aussi dans leurs activités professionnelles.

L’important travail des soignants est d’accompagner le reconditionnement physique progressif de ces patients selon 4 grands axes :

  1. Vaincre leurs appréhensions (aider les patients à comprendre leurs croyances et leurs limites afin de les dépasser) et identifier leurs ressources
  2. Muscler progressivement leur dos et effectuer un entraînement cardiovasculaire
  3. Entraîner les AVQ et les activités au travail qui posent problèmes
  4. Soutenir psychologiquement le patient.

Situation des patients

La situation des patients souffrant de douleurs chroniques est souvent très complexe :

  • D’abord sur le plan physique, la douleur est omniprésente. Le patient bouge de moins en moins, il appréhende de plus en plus le mouvement (la kinésiophobie) et ainsi il se déconditionne.
  • Le plan psychologique, social, professionnel et familial, la situation est souvent précaire. Au fil du temps, l’entourage peut ne plus être en mesure d’accompagner le patient avec l’empathie nécessaire.
  • Une situation financière difficile se rajoute parfois, due à des arrêts de travail répétitifs ou prolongés, voire même une perte d’emploi.
  • Certains patients ont des parcours de vie particulièrement sinueux et chargés (guerre, torture, immigration, viol, abus, agression, dépendance, etc).
  • Ces événements provoquent énormément de tensions et de stress. Le patient est entraîné dans une spirale qui l’amène fréquemment vers un état dépressif.

Dans ce contexte, plusieurs approches sont proposées. L’une d’entre elles, la relaxation, peut constituer un soutien non négligeable au programme. Elle est donnée deux fois par semaine à l’ensemble des patients. Toujours dans l’idée d’apporter un moment de détente, le programme propose en plus aux patients hospitalisés des séances de Reiki.

 

Le Reiki

REIKI - Mikao Usui, fondateur du Reiki

Le Reiki fait partie des médecines complémentaires. Il s’apparente à une thérapie énergétique. Mikao Usui est reconnu comme le fondateur de cette thérapie au début du 20ème siècle au Japon, thérapie qui s’est ensuite développée et étendue aux Etats-Unis, puis en Europe et dans le reste du monde.

Le Reiki est un mot japonais dont la traduction signifie "énergie de vie universelle" ("rei" signifie universel et "ki" énergie vitale).

 

 

 Les principaux effets du Reiki décrits dans la "littérature spécialisée" sont de :

  • Stimuler le bien-être physique et mental,
  • Favoriser un état de relaxation
  • Harmoniser la circulation de l’énergie
  • Soutenir le potentiel de guérison
  • Apporter une énergie nouvelle pour aborder la vie d’une manière différente.

REIKI - dai an shinLa transmission de cette énergie se fait par l’apposition des mains du praticien à différents endroits du corps du patient habillé. Les mains peuvent soit toucher le patient, soit être à une dizaine de centimètres du corps de celui-ci s’il ne supporte pas le toucher.

La philosophie de cette thérapie n’a aucune attache avec une religion, secte ou croyance, elle se base essentiellement sur la bienveillance envers l’autre.

Le praticien guide ou canalise l’énergie universelle vers le corps du patient, à travers ses mains, qui se déplacent tout au long de la séance à différents endroits du corps.

Une séance dure entre 60 et 90 minutes.

Cette manière d’utiliser l’énergie universelle à des fins thérapeutiques se retrouve dans différentes cultures bien plus anciennes comme la culture égyptienne, tibétaine, indienne, chrétienne, essenienne, polynésienne, sous d’autres noms ou appellations et probablement dans bien d’autres traditions encore.

 

Aménagement des séances

Au CHUV, les séances de Reiki ont dû être adaptées à l’organisation du milieu hospitalier et à nos moyens (temps à disposition, organisation, planification et coordination). Le choix s’est porté sur des séances de Reiki aux patients hospitalisés uniquement et pour une durée de 30 minutes.

Dés le début 2013, les séances de Reiki ont été mises en oeuvre de la façon suivante : à tour de rôle, toutes les 3 semaines, les deux infirmières formées en Reiki prenaient en charge un groupe de patients. Le patient avait en principe la même infirmière pendant son séjour, afin d’assurer une meilleure continuité des soins. Sur préavis médical, l’infirmière expliquait le soin Reiki individuellement et à l’aide d’un document explicatif qui restait en possession du patient. Les séances n’étaient pas obligatoires. Le patient avait en principe quelques jours de réflexion pour donner son consentement oral. S’il donnait son accord, une séance de Reiki de 45 minutes était agendée chaque semaine sur son programme de soins. Dans ces 45 minutes, 15 minutes étaient consacrées à installer la chambre, la musique et le patient, ainsi que pour d’éventuels échanges. Les 30 minutes restantes étaient dédiées au soin Reiki proprement dit.

Les équipes pluridisciplinaires participaient à des colloques hebdomadaires. Ces échanges permettaient de questionner la prise en charge :

  • les effets du traitement anti-douleur était-il adapté ?
  • Le patient pouvait-il dormir la nuit ?
  • Se sentait-il confortable lors des séances de physiothérapie ?
  • Dans quel état psychologique se trouvait le patient avec chacun des professionnels ?
  • Le patient pouvait-il se détendre ?

Les infirmières de Reiki assuraient d’une part régulièrement des transmissions orales à l’équipe soignante, d’autre part elles documentaient dans le dossier patient chaque séance (temps de séance, description de la position du patient et son installation, positions des mains utilisées, feed-back du patient).

 

Les plus-values du Reiki

Malgré une littérature scientifique très fournie et surtout anglophone, l’efficience du Reiki reste difficile à démontrer. Les détracteurs reprochent souvent aux recherches une méthodologie et une rigueur insuffisante, des critères d’inclusion différents, des groupes de patients pas assez conséquents pour pouvoir tirer des conclusions sur l’efficacité du Reiki. La littérature faisant toutefois plutôt l’éloge de la méthode sur la base de premiers résultats encourageants, notre équipe a ainsi mené sa propre enquête de satisfaction auprès de nos patients.

Les objectifs étaient de connaître :

  • L’appréciation des séances de Reiki
  • L’impact des séances sur la douleur, l’anxiété, le bien-être
  • Les souvenirs des séances
  • L’utilité de ces séances dans ce programme
  • La continuité hors de l’hôpital
  • La communication, les recommandations faites ensuite pour le Reiki à l’entourage.

Le déroulement de cette enquête s’est étendu sur 17 mois auprès de 113 patients ayant bénéficié de cette technique dans leur prise en charge et de manière anonyme.

Un questionnaire a été conçu comprenant des questions de type Liekert et de quelques questions ouvertes, en texte libre.

 

Détente et réduction du stress

Graphique 1 : Impact des séances de REIKI sur les patients

Graphique 1 : Impact des séances de REIKI sur les patients

Nous avons vu 133 patients, dont 20 ont refusé le Reiki. Les raisons de ces refus étaient d’ordre culturel, religieux ou dues à l’abandon complet du programme. Parmi les 113 patients qui ont accepté des séances de Reiki, 94 questionnaires ont pu être distribués dont 87 (84%) ont été retournés.

78% des patients se sont déclarés «satisfait» ou «tout à fait satisfait» vis-à-vis des séances de Reiki.

En priorité, le reiki a apporté aux patients :

  • De la détente
  • Du bien-être
  • Une diminution du stress.

Ces trois éléments font partie des objectifs du service et de la démarche suivie. D’ailleurs ils constituaient les buts de l’introduction du Reiki dans ce programme, il y a une quinzaine d’années par les initiantes.

De plus, durant notre activité, nous avons observé que:

  • Les patients s’endorment très souvent pendant les séances, alors que la plupart d’entre eux souffrent de troubles importants du sommeil
  • La plupart des patients gardent la même position pendant la durée du traitement (30’) sans en changer, alors qu’en ergothérapie et en physiothérapie, ces mêmes patients tiennent peu de temps dans la même position, principalement en raison de douleurs
  • Malgré des douleurs toujours présentes en fin de séance, les patients nous disent que cela fait très longtemps qu’ils ne se sont pas sentis aussi bien.

La majorité des patients (72%) estiment les séances de Reiki "utiles" ou "très utiles".

 

Quelle est l’intention des patients à la sortie de l’hôpital par rapport à cette méthode ?

Graphique 2 : REIKI & suite extra-hospitalière

Graphique 2 : REIKI & suite extra-hospitalière

Les séances de Reiki sont très appréciées et ont leur place dans le programme. Les patients les recommandent volontiers à leur entourage. Par contre, ils sont hésitants à l’idée de continuer à en recevoir à la sortie de l’hôpital. Ils sont souvent dans des situations financières relativement précaires qui ne leur permettent pas de bénéficier d’une assurance complémentaire ou de prestations d’un praticien reconnu (graphique 2).

 

Discussion

D’après les résultats de cette enquête, les séances de Reiki ont rencontré un réel engouement auprès des patients. Elles leur apportent des effets significatifs sur la détente, le bien-être et une diminution du stress.

Malgré l’adaptation du temps d’une séance classique (env 60–90 min) à une séance intra-hospitalière (30 min), l’effet bienfaisant du Reiki reste avéré.

Le temps préparatoire à la séance (15’), semble lui aussi très important. Il permet au patient de se mettre en condition. Par la préparation de la chambre, du lit, du confort du patient et de la qualité de l’échange, cela lui montre que le soignant prend soin de lui et aide à créer un lien de confiance.

 

Conclusion

D’abord, cette expérience révèle encore une fois l’importance de la qualité du temps consacré au patient, du contact, du lien de confiance. Le Reiki contribue à cette qualité en particulier avec des patients douloureux chroniques.

Les colloques pluridisciplinaires au sein d’une équipe soignante sont primordiaux. Ils permettent in fine d’assurer une meilleure continuité dans la prise en charge du patient.

Les médecines complémentaires et le Reiki en particulier apportent des contributions non négligeables en médecine hospitalière. Elles devraient être davantage soutenues et des recherches conduites, afin de mieux comprendre les enjeux croisés des différentes disciplines.

Enfin, un Centre de Médecine Intégrative et Complémentaire (CEMIC) sera mis sur pied d’ici la fin de l’année au CHUV. Son but sera d’apporter du soutien aux équipes de la PMU (Policlinique Médicale Universitaire) et du CHUV dans le domaine des médecines complémentaires. Une nouvelle qui nous permet d’envisager un avenir passionnant !

 

A propos de l’auteure de cette étude

Sylvie Furrer a travaillé comme infirmière au pool du département de l’appareil locomoteur au CHUV jusqu’en avril 2015. Depuis, elle occupe le poste d’infirmière en consultation de cardiologie à la PMU.

CONTACT : sylvie.furrer@chuv.ch

source : http://paroles-en-actes.soins-vitalite.fr/

Posté par Isabelle Laporte à 20:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

20 avril 2016

Le Reiki est arrivé dans les meilleurs spas du monde

Le Reiki est arrivé

dans les meilleurs spas du monde

139463_47980

 

Après une discussion avec une amie qui travaille dans le Spa d’un hôtel Four-Seasons aux Etats-Unis, j’ai appelé certains hôtels autour du globe pour avoir un aperçu de l’expansion du Reiki dans les Spas.

Four Seasons Hotels a parmi les meilleurs Spas du monde dont celui de Bali Jimbaran auquel on a décerné le prix de « Meilleur Spa d’Asie pour l’année 2010 ».

Bien sûr, il offre des soins de Reiki et l’annonce du site Internet de l’hôtel le présente ainsi :
« connu comme «Force Vitale guidée spirituellement», le Reiki est une thérapie japonaise conçue pour renforcer les champs énergétiques du corps.
Les débutants peuvent commencer par un massage relaxant balinais qui ouvre l’esprit pour recevoir la canalisation d’énergie subtile - le Reiki - qui dissout les déséquilibres émotionnels et apporte plus de joie. 60 minutes 145 euros. »

Le Reiki est pratiqué dans les hôtels Four Seasons de Costa Rica, Dublin, deux hôtels de Hawaï, en Californie, à Las Vegas, à Boston, en Malaisie, aux Maldives, en Chine et à Singapour.

Les Hôtels Hilton dont celui de Londres le proposent aussi.

La plupart des grands Spas de France n’offrent pas le Reiki car «les clients ne le demandent pas» m’a-t-on dit tout simplement. Je me suis permise de mentionner gentiment à un manager de Spa que si le Reiki n’était pas sur la carte les clients n’allaient pas se hasarder à le demander !

Les tarifs d’un soin de Reiki varient entre 100 euros et 375 euros dans les grands Spas du monde.

Les praticiens de ces Spas qui sont très compétents dans leur domaine travaillent en principe en tant salariés avec commission et leur salaire est décent. En haute saison, la clientèle des spas des grands hôtels du globe toujours friande de nouveaux soins de détente afflue.

Les praticiens Reiki, Shiatsu et masseurs peuvent se plaindre d’épuisement et il ne leur est pas toujours possible de prendre des jours supplémentaires de repos.
Les Spas sont souvent tenus par des managers du « corporate world » qui ne sont pas praticiens et ne comprennent pas toujours la problématique de leurs « employés de la relaxation ».
Bien sûr c’est pareil dans presque tous les domaines professionnels, mais un praticien qui travaille de longues heures avec la Force Vitale doit ménager la sienne quotidiennement.
En basse saison ils doivent participer à d’autres tâches pour le Spa et trouvent donc peu de joursde repos pour récupérer. En d’autres termes ils doivent faire leurs heures.

Mais ça y est ! On parle de canalisation de l’énergie, de champs énergétiques du corps, de spiritualité et de Force Vitale, banalement, dans le monde d’une élite allant de Spas en Spas décorés de petites statuettes de Bouddha et de jardins zen.

On commence à voir l’aspect thérapeutique du Reiki.

On prend conscience que l’harmonisation de notre Énergie procure de la joie.

Cela laisse entendre une acceptation de la pratique du Reiki et d’autres pratiques énergétiques dans les « hautes sphères » et surtout d’une prise de conscience que la santé est l’affaire du corps et de l’esprit.

Et ceci pour les praticiens : comme le disent deux des cinq préceptes du Reiki : juste pour aujourd’hui, travaille avec diligence et juste pour aujourd’hui ne te fais pas de soucis (car de toutes façons on récolte ce que l’on sème).

Orida Boukhezer

Posté par Isabelle Laporte à 13:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 avril 2016

Témoignage de Bibiana (Cancers Multiples, Phase Terminale)

 

Témoignage des bienfaits de soins Reiki 
reçus par Bibiana

(Cancers Multiples, Phase Terminale)

 Reiki - Témoignage des Bienfaits du Reiki par Bibiana (Cancers Multiples, Phase Terminale)

 

Témoignage de Bibiana (29/03/2016, Pérou, Iquitos), patiente colombienne atteinte de Cancers Multiples en Phase Terminale, accompagnée de son Frère et de sa Sœur, suite à 10 jours de traitements Reiki (à raison de 2 fois par jour et plus si crises à gérer), prodigués par Romy Leduc, Tony Latree et Léa Doussinet.

La médecine moderne fait indéniablement des merveilles - nous insistons. A notre sens et à celui de beaucoup d’autres, incluant des docteurs de renom de cette médecine moderne, elle s’attarde cependant presque uniquement sur la réalité physique de l’être, alors que nous semblons être bien plus qu’un ‘simple’ corps.
Dans leur ensemble, les médecines dîtes complémentaires, alternatives ou naturelles par le monde occidental, s’évertuent à prendre en compte la globalité de l’être, telle la réputée médecine traditionnelle chinoise. Âgée de plus de 2000 ans, elle traite la dimension physique, mentale, émotionnelle, et particulièrement la dimension énergétique de l’Homme. Celle-ci peut se permettre de mettre un point d’honneur sur la prévention, c’est-à-dire de pallier l’installation de la maladie dans le corps physique.
En effet, ces médecines parallèles visent à maintenir un état de santé –qui est la norme et ne relève pas d’une chance particulière-, qu’elles définissent par l’harmonie et cohérence entre toutes les constituantes de notre être. C’est ce pourquoi nous envisageons l’ensemble de ces médecines comme complémentaires, et non comme optionnelles, ou seulement dignes d’un dernier espoir, comme c’est souvent le cas.
Ne serait-ce pas l’évolution vers une médecine globale ?

N’ayons pas peur de remettre nos certitudes en question, tel Galilée qui osa se dresser et affirmer que la terre était ronde (1564-1642), soyons ouverts, acceptons de ne pas tout savoir, et essayons de notre mieux.

Un grand Merci à Claire pour la traduction !

Tony et Lea,
Iquitos,
le 5 avril 2016

Logo Tony & Léa

 

 

 

témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea, témoignage, reiki, cancer;Tony et Lea,

Posté par Isabelle Laporte à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 avril 2016

Les oiseaux blancs et les oiseaux noirs

 

Les oiseaux blancs et les oiseaux noirs

 

oiseaux blancs et oiseaux noirs

 

 

Les hommes sont, les uns par rapport aux autres, comparables à des murs situés face à face.

Chaque mur est percé d’une multitude de petits trous où se nichent des oiseaux blancs et des oiseaux noirs.

Les oiseaux noirs ce sont les pensées et les paroles négatives.

Les oiseaux blancs ce sont les pensées et les paroles positives.

Les oiseaux blancs, en raison de leur forme, ne peuvent entrer que dans les trous d’oiseaux blancs. Les oiseaux noirs, eux, ne peuvent nicher que dans des trous d’oiseaux noirs.
 


Maintenant, imaginons deux hommes qui se croient ennemis l’un de l’autre. Appelons-les Youssouf et Moïse.
 
Un jour, Moïse, persuadé que Youssouf lui veut du mal, se sent empli de colère à son égard et lui envoie une très mauvaise pensée.
 
Ce faisant, il lâche un oiseau noir et, du même coup, libère un trou correspondant. Son oiseau noir s’envole vers Youssouf et cherche, pour y nicher, un trou vide adapté à sa forme.
 
Si, de son côté, Youssouf n’a pas envoyé d’oiseau noir vers Moïse, c’est-à-dire s’il n’a émis aucune mauvaise pensée, aucun de ses trous noirs ne sera vide.
 
Ne trouvant pas où se loger, l’oiseau noir de Moïse sera obligé de revenir vers son nid d’origine, ramenant avec lui le mal dont il était chargé, mal qui finira par ronger et détruire Moïse lui-même.
 
Mais imaginons que Youssouf a lui aussi émis une mauvaise pensée.
 
Ce faisant, il a libéré un trou où l’oiseau noir de Moïse pourra entrer afin d’y déposer une partie du mal et y accomplir sa mission de destruction.
 
Pendant ce temps l’oiseau noir de Youssouf volera vers Moïse et viendra loger dans le trou libéré par l’oiseau noir de ce dernier.
 
Ainsi les deux oiseaux noirs auront atteint leur but et travailleront à détruire l’homme auquel ils étaient destinés.
 
Mais une fois leur tâche accomplie, ils reviendront chacun à leur nid d’origine, car il est dit: « Toute chose retourne à sa source ».
 
Le mal dont ils étaient chargés n’étant pas épuisé, ce mal se retournera contre leurs auteurs et achèvera de les détruire.
 
L’auteur d’une pensée négative, d’un mauvais souhait ou d’une malédiction, est donc atteint à la fois par l’oiseau noir de son ennemi et par son propre oiseau noir lorsque celui-ci revient vers lui.
 
La même chose se produit avec les oiseaux blancs.
 
Si nous n’émettons que des pensées positives envers notre ennemi alors que celui-ci ne nous adresse que des pensées négatives, ses oiseaux noirs ne trouveront pas de place où se loger chez nous et retourneront à leur expéditeur.
 
Quant aux oiseaux blanc porteurs de bonnes pensées que nous lui avons envoyées, s’ils ne trouvent aucune place libre chez lui, ils nous reviendront chargés de toute l’énergie bénéfique dont ils étaient porteurs.
 
Ainsi, si nous émettons uniquement des pensées positives, aucun mal, aucune malédiction ne pourront jamais nous atteindre dans notre être.
 
C’est pourquoi il faut toujours bénir et ses amis et ses ennemis.
 
Non seulement la bénédiction va vers son objectif pour y accomplir sa mission d’apaisement, mais encore elle revient vers nous un jour ou l’autre, avec tout le bien dont elle était chargée.

Auteur inconnu

 

Posté par Isabelle Laporte à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,