24 août 2018

Comment remonter son niveau vibratoire ?

 Comment remonter son niveau vibratoire ?

pendule-en-bois

L’être humain vibre à une fréquence qui lui est propre et en principe harmonisée avec celle de la Terre. On s’est rendu compte que lorsque le niveau vibratoire de l’organisme baisse, l’individu est plus enclin à développer des maladies. Voici ce que nous savons aujourd’hui de ce phénomène.

Tout notre corps est formé d’énergie. Chaque cellule est un mini-circuit oscillant comme l’ont démontré les admirables travaux de Georges Lakhovsky il y a près d’un siècle. Les membranes cellulaires présentent des charges négatives à l’intérieur et positives à l’extérieur produites par des différences de concentration de minéraux (sodium et potassium) entre les milieux intérieur et extérieur. Les charges électriques constatées sont très importantes : elles sont de l’ordre de 106 volts par mètre (V/m). C’est ensuite la moyenne des vibrations de toutes les cellules du corps qui donne le taux vibratoire d’un individu.

On considère que la zone de bonne santé correspond à un taux vibratoire moyen entre 7 000 et 9 000 Unités Bovis (UB) mesuré par radiesthésie. Depuis plus de dix ans, on observe que le taux moyen a tendance à augmenter vers 10 000 UB, voire 12 000 UB. Un état qui porte pour certaines personnes à la surexcitation, alors que pour d’autres elle conduit à l’ouverture de l’esprit et de la conscience sur d’autres dimensions.

Malheureusement, la baisse de ces fréquences vibratoires est beaucoup plus fréquente. Les causes proviennent d’un mode de vie déséquilibré comme on le connaît trop bien dans notre société : stress, alimentation industrielle, sédentarité, mauvaise respiration, tabac, drogue Mais entrent aussi en ligne de compte, les pensées négatives sur soi-même et sur les autres, les perturbations géobiologiques des lieux de vie, les champs électromagnétiques artificiels, la présence d’entités, de sangsues ou de trous dans les corps énergétiques… Autant d’éléments qui pompent ou qui font perdre les énergies de l’organisme.

Ainsi, lorsque le taux vibratoire passe en dessous de 6 000 UB, la personne arrive dans une zone propice à la maladie. Chaque maladie correspond à un niveau vibratoire qui lui est propre, et plus celui-ci est bas, plus la maladie est grave.

Retrouver les bonnes vibrations

En cas de maladie, une des premières choses à réaliser est de remonter le niveau vibratoire de la personne malade. Un thérapeute pourra bien sûr commencer par donner de l’énergie. Mais il faudra également que la personne œuvre par elle-même. Pour cela elle doit s’employer à :

  • Privilégier la consommation d’aliments biologiques, frais, de saison, de pays, de préférence crus ou faiblement cuits. Car une alimentation biologique vibre aux alentours de 10 000 à 12 000 UB alors qu’une alimentation industrielle se situe entre 6 000 et 7 000 UB. Donc l’une apporte de l’énergie, tandis que l’autre en pompe pour être digérée.
     
  • Boire de l’eau énergétisée. Dans ce but, on peut avoir recours à un magnétiseur, ou verser un peu de jus de citron bio dans une bouteille. On peut l’agiter (en secouant la bouteille d’eau). On peut aussi placer une bouteille d’eau en verre au soleil, ou y mettre une pierre de shungite, ou encore la poser auprès d’une coquille Saint-Jacques.
     
  • Respirer de l’air ionisé négativement est excellent. Cet air est présent naturellement au bord de la mer, en haute montagne, auprès des cascades… Dans les habitations, il est possible d’utiliser une lampe de sel.
     
  • Pratiquer une activité physique est important, comme le mouvement, la musique rythmée. Il a été démontré, par exemple, que l’exercice favorise la multiplication des mitochondries dans les cellules. Or ces organites fabriquent l’adénosine triphosphate (ATP), qui apporte l’énergie à l’ensemble du corps.
     
  • Vivre dans une habitation – et un lieu de travail – présentant un bon niveau vibratoire, principalement aux endroits où l’on stationne le plus longtemps : lit, bureau, canapé, cuisine… Les conseils d’un géobiologue peuvent se révéler utiles lorsqu’on se sent fatigué chez soi. Il est aussi important de prévoir de bonnes ouvertures aux habitations afin de permettre l’entrée de la lumière solaire.
     
  • Privilégier les pensées positives, les pensées élevées d’amour, de partage, de compassion est également un moyen d’augmenter son niveau vibratoire.
  • ........

Serge-Reiver Nazare : Augmenter sa vibration

 

 Comment mesurer le taux vibratoire des aliments ?

taux_vibratoire 2


Pour mesurer la vibration d'un lieu de vie, les radiesthésistes se servent d'un demi-cercle gradué de 0 à 14000 unités Bovis et pour mesurer la vibration des aliments et boissons, d'un demi-cercle gradué de 0 à 36000 unités Bovis.

 

Vous pouvez mesurer la vibration de vos aliments et boissons en vous servant d'un graphique et d'un pendule.

Pour mesurer et comparer la vibration de vos aliments et boissons placez un graphique gradué de 0 à 36000 unités Bovis devant vous sur une table et orientez-le vers le nord. Posez ensuite l'aliment ou la boisson à mesurer à gauche du graphique. Placez la main gauche en amplificateur à cinq centimètres au-dessus de l'aliment ou de la boisson à mesurer, paume tournée vers le bas. En même temps, vous donnez une légère impulsion dans le sens nord-sud au pendule en le faisant partir du centre du demi-cercle du graphique. Il va osciller et se positionner sur une graduation. Vos observez alors sur quelle graduation il se stabilise et vous notez le chiffre obtenu. Les gauchers placeront l'aliment ou la boisson à droite du graphique et se serviront du pouce et de l'index de la main gauche pour travailler avec le pendule. Inscrivez sur une feuille le nom et la vibration de vos aliments et boissons et faites la comparaison.

Cette méthode de comparaison de la vibration des aliments, bien qu'elle ne soit pas scientifique, est très rigoureuse et démontre nettement que plus les aliments et boissons sont crus, frais et non traités, plus leur énergie est élevée et plus elle vous apporte de la vitalité et vous maintient en bonne santé. Les personnes qui mangent à longueur d'année des produits stockés ou en conserve sont en manque d'énergie et laissent la porte ouverte aux maladies.

Ce qui différencie la vie de la mort, c'est l'énergie.

Manger des aliments qui "vitalisants" vous apporte de l'énergie et vous évite cette sensation de somnolence et de fatigue durant la journée. Vous pouvez aussi comparer quels sont les médicaments, huiles essentielles, tisanes, etc,. qui ont un fort pouvoir vibratoire. Plus la vibration de vos aliments et boissons est élevée et plus vous aurez d‘énergie.

 

Posté par Isabelle Laporte à 15:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


15 novembre 2017

Explications scientifiques de l'énergie du Reiki

 

Explications scientifiques

de l'énergie du Reiki

 mains 3


Les concepts se trouvant à la base des thérapies énergétiques telles que le Reiki ont des points communs théoriques avec divers modèles proposés en physique moderne1. Bien sûr, aucun de ces modèles n'a été expérimentalement lié à la médecine ou à des résultats cliniques.

Les modèles proposés en bioélectromagnétisme, en physique quantique ou selon la théorie des supercordes, par exemple, sont cohérents avec les écrits orientaux. Ceux-ci laissent entendre qu'une vibration extrêmement subtile pourrait constituer le substrat de la matière telle que nous la connaissons. Elle pourrait par conséquent, avoir un rôle à jouer dans la santé et la maladie.

Bien que ce domaine de recherche soit encore tout nouveau, ces liens donnent à penser que les bases théoriques du Reiki et des autres thérapies énergétiques pourraient ne pas être en contradiction avec les modèles scientifiques actuels.

 

Certains aspects du travail de guérison peuvent être expliqués d’un point de vue scientifique

Pour pouvoir établir une théorie scientifique sur les effets du Reïki, il faut partir des champs magnétiques que chaque être vivant produit. Le Dr James Oschman décrit ce sujet fascinant dans son dernier livre « Energy Medecine, the Scientific basis ».

Il est déjà reconnu depuis longtemps que des courants électriques traversent le corps. Ces courants passent à travers tout le système nerveux et permettent au corps de s’autoréguler. Le système nerveux est relié à tous les organes et tissus du corps et des signaux sont envoyés par le cerveau qui règlent toutes les activités corporelles.

Les courants électriques circulent aussi à partir du coeur par le système circulatoire. Cette circulation est possible grâce à la solution saline du sang, qui fournit un élément conducteur électrique supplémentaire. Plus de 25 000 mètres de vaisseaux sanguins permettent à « l’électricité du coeur » de circuler dans toutes les parties du corps.

Les courants électriques passent dans et entre les cellules du corps. Beaucoup d’entre elles contiennent en fait des cristaux liquides. Les cristaux vivants se trouvent dans les membranes cellulaires, dans les couches myélines des nerfs et à d’autres endroits. Tous les cristaux produisent des effets piezoélectriques lorsqu’ils sont sous pression. Par conséquent, les cristaux liquides dans le corps génèrent en permanence des courants électriques. Ceux ci sont souvent cohérents, c’est à dire que semblable à un laser, leurs fréquences sont accordées avec la zone concernée. Les vibrations similaires à celle d’un laser peuvent circuler dans le corps et irradier dans l’environnement. Cela nous rappelle les effets curatifs du tambour. Au moment où les pressions percutantes du tambour résonnent sur les tissus du corps, des courants et des champs électriques rythmiques sont générés, agissant sur l’activité biologique des tissus.

Un second système nerveux existe appelé Périneurium. Il est constitué d’une couche de tissus de liaison qui entourent le système nerveux. Robert O.Becher en a fait la description dans une série d’articles. Plus de la moitié des cellules du cerveau sont des cellules périneurales. Le perineurium agit sur le courant direct. Il est contrôlé par des ondes cérébrales et est directement impliqué dans le processus de guérison. Quelle que soit la partie du corps qui soit blessée, le système périneural répare sur place les cellules, tels que les globules blancs, les fibroplastes et les cellules mobiles de la peau. Le potentiel électrique se modifie au fur et à mesure de la guérison. Le système périneural est très sensible et réceptif aux champs magnétiques extérieurs.

A chaque fois qu’un courant électrique passe à travers un conducteur, un champ magnétique entoure ce conducteur.

Les courants électriques qui circulent dans les êtres humains, génèrent des champs magnétiques appelés champs biomagnétiques. Le Dr John Zimmerman, de l’université du Colorado School of Medecine à Denver, a utilisé un appareil appelé SQUID (Super Conducting Quantum Interference Device) pour mesurer ces champs dans de nombreuses parties du corps, y compris le cerveau, le coeur et plusieurs autres organes. La lecture des champs biomagnétiques est utile pour comprendre comment le corps fonctionne et pour diagnostiquer la maladie.

Le coeur a le plus fort champ biomagnétique, qui peut être mesuré à une distance de 4,50 mètres.

Le cerveau et les organes du corps sont entourés de leur propre champ biomagnétique. Les champs vibrent à des fréquences diverses et ont une action réciproque les uns sur les autres. Un organe sain aura une fréquence particulière, qui sera différente si cet organe devient malade. La somme de tous ces champs biomagnétiques forment un ensemble très large de champs qui entoure le corps. Cela correspond à ce que nous appelons l’aura. Par conséquent, le champ biomagnétique peut constituer l’un des éléments principaux de l’aura,  bien qu’il puisse aussi prendre d’autres aspects.

Les champs agissent réciproquement sur les autres champs près du corps, y compris les champs d’autrui. Il s’agit du principe de l’induction : un champ magnétique peut avoir un effet sur un autre, provoquant des changements dans ce champ ainsi que changer la force et la fréquence des courants électriques dans ces conducteurs. Ainsi, un champ biomagnétique d’une personne peut avoir un effet sur le champ biomagnétique d’une autre. Ce phénomène peut influencer le bien-être  de chaque personne ainsi que le fonctionnement de ses organes et tissus.

C’est aussi l’explication scientifique du fait qu’une personne puisse avoir un effet thérapeutique sur une autre.

En effet, « l’être » d’un individu ne se limite pas à la peau, mais s’etend dans tout l’espace l’environnant. De par nos expériences personnelles, nous le savons, nous avons déja tous senti la présence d’autres personnes. Aujourd’hui nous en avons la preuve et les explications scientifiques.

Les mains sont également entourées de champs biomagnétiques.

Ceux des mains des guérisseurs ont été mesurés pendant la guérison et ce sont révélés être plus fort que les champs biomatétiques de non-guérisseurs. Un simple testeur magnétique, composé de deux bobines de 80 000 tours chacune, relié à un amplificateur, a été utilisé.

Les mains des guérisseurs ont un champ magnétique dont la rémanence de 0,002 Gauss, ce qui est un millier de fois plus fort que n’importe quel autre champ émis par le corps. Le champ vibrait à une fréquence variant entre 0,3 et 30 Hz, la plupart du temps vibrant entre 7 et 8 Hz.

L’énergie de guérison dans les mains est générée, au moins en partie, par le système périneural. Le système entoure les nerfs et constitue un chemin  pour les courants électriques directs. Les ondes cérébrales modulent ces courants, elles sont elles-mêmes sous le contrôle du thalamus.

Hormis le biomagnétisme, d’autres formes d’énergie peuvent provenir des mains et avoir un effet thérapeutique particulier. Il existe des preuves que des rayons infrarouges, des micro-ondes et d’autres formes d’émission de photons proviennent des mains de guérisseurs et que les systèmes biologiques y sont réceptifs.

Quand une personne est malade, les fréquences biomagnétiques d’un ou plusieurs organes ne se trouvent pas dans les zones saines.

Herbert Fröhlich, un chercheur qui a découvert plusieurs aspects intéressants des champs biomagnétiques du corps, explique : "Un ensemble de cellules, tel qu’un tissu ou un organe, aura certaines fréquences collectives qui régulent des processus importants, tels que la division d’une cellule. Normalement, ces fréquences de contrôle sont très stables. Si, pour une raison quelconque, une cellule change de fréquence, elle entraînera des signaux des cellules avoisinantes qui réinstalleront la fréquence correcte. Cependant, si un grand nombre de cellules perdent leur rythme, la force vibratoire du système peut diminuer au point de perdre toute stabilité. Une perte de cohérence peut conduire à la maladie ou a des troubles. Cela confirme le concept métaphysique selon lequel la maladie commence d’adord dans l’aura ou le champ biomagnétique avant de se développer dans le corps physique."

Lorsqu’un guérisseur place ses mains près d’un organe malade et commence à soigner, le champ biomagnétique émis par les mains du guérisseur devient plus fort que celui émis par l’organe malade. La fréquence du champ biomagnétique des mains du guérisseur se met aussi à vibrer aux fréquences dont l’organe a besoin pour guérir. Puisque le champ biomagnétique du guérisseur est plus élevé que celui d’un organe malade, il induit les fréquences saines dans le champ de l’organe à soigner, lui permettant d’adapter de nouveau ses fréquences à celle d’un organe en bonne santé. Cette adaptation à son tour influence les courants électriques qui circulent dans les cellules, dans les terminaisons nerveuses à l’intérieur et autour des organes, ainsi que sur leur fonctionnement biologique. C’est le point de départ de la guérison.

Des recherches ont été entreprises sur les quelques fréquences de guérison de différents tissus du corps. Une fréquence de :

  •   2 Hz est nécessaire pour guérir les nerfs,
  •   7 Hz pour les os,
  • 10 Hz pour les ligaments,
  • 15 HZ pour les capillaires,...

Le processus peut aussi fonctionner dans le sens opposé, quand le guérisseur vérifie et cherche les zones de troubles dans le champ biomagnétique du patient. Pendant ce processus, le guérisseur déplace lentement une ou les deux mains à quelques centimètres au dessus du corps, en faisant attention aux sensations dans les paumes de la main. Le champ du patient provoque des variations dans le champ des mains du guérisseur, que celui-ci peut sentir. Il est alors capable de localiser dans le champ biomagnétique du patient les zones qui posent problème.

Une des caractéristiques uniques du Reïki est qu’il nous donne cette capacité par le seul fait de l’initiation.

En outre, le Reïki n’a pas besoin d’être guidé par l’esprit du guérisseur. Il se dirige seul et n’utilise pas l’énergie personnelle du guérisseur.

Aussi, gardant à l’esprit les théories énoncées précédemment, comment l’initiation au Reïki  et le traitement pourrait-il fonctionner ? L’initiation peut éveiller un aspect inné enfoui à l’intérieur de chacun d’entre nous, qui a un lien direct avec l’unité, le bien-être et la guérison, présentant un niveau d’intelligence beaucoup plus élevé. Puisque l’intelligence se trouve à l’extérieur de notre esprit conscient, il serait cohérent de dire que cette intelligence provient de notre surconscient. Le fait qu’elle n’utilise pas notre propre énergie, indique que l’initiation fait appel à une source d’énergie différente de celle qui satisfait nos besoins quotidiens. Par conséquent, avec le Reïki, il est possible de confirmer le fait que nous possédons tous un potentiel caché, latent chez la plupart des gens, mais qui peut être eveillé. Le surconscient peut alors guider le fonctionnement du thalamus et du système nerveux périneural pour générer l’énergie Reïki, dirigée à travers les mains du guérisseur vers les zones malades. L’énergie Reïki peut aussi simplement être un mélange spécial de biomagnétisme avec d’autres énergies, déterminé par le subconscient, qui lui indique d’être exactement ce dont le corps a besoin là où les mains sont placées, de façon à enclencher et accomplir le processus de guérison.

A partir de ces concepts, nous pouvons imaginer que des moyens de guérison plus puissants et plus efficaces sont possibles, quand on fait appel à un niveau encore plus élevé de surconscient pour formuler des combinaisons particulières de fréquences et de forces d’énergie qui permettent que le processus d’autoguérison démarre plus vite et dans des cas plus difficiles.

La guérison pourrait impliquer une combinaison spéciale d’amour, de compassion, de bonté, par laquelle la partie malade peut se débarrasser au plus vite de ses anciens schémas et retrouver la santé. Une telle guérison puissante peut être comparée à un mécanicien automobile hautement qualifié, qui en raison de son expérience et de ses connaissances est capable de réparer des voitures que d’autres mécaniciens n’arrivent pas à réparer. Au fur et à mesure que nous enrichissons nos connaissances et nous guérissons nous-mêmes en profondeur, notre potentiel de guérisseur continuera à s’éveiller, il nous permettra d’atteindre des sphères élevées de notre subconscient et d’améliorer de plus en plus nos capacités.

Les champs magnétiques perdent de la puissance rapidement quand vous vous éloignez de la source du champ. Alors que la théorie présentée précédemment permettait d’expliquer le phénomène de guérison par la présence du guérisseur proche du patient, comment la guérison à distance s’explique-t-elle lorsque le patient se trouve à des kilomètres  et même de l’autre coté de la planète ?

Les ondes scalaires peuvent être responsables de la guérison à distance. Quand deux champs magnétiques vibrent à la même fréquence et sont parfaitement déphasés, ils s’annulent réciproquement. Cette annulation n’élimine pas l’effet des champs, puisque les potentiels sont toujours là,  ils créent ce qu’on appelle des ondes scalaires. Les ondes scalaires n’ont pas d’interaction avec les électrons comme c’est le cas des champs magnétiques, mais avec des nucléis atomiques. Elles ne peuvent pas être bloquées par des cages Faraday ou autre barrières et se propagent à n’importe quelle distance sans perdre de puissance. Il s’est avéré, qu’elles ont aussi un effet sur les tissus biologiques et qu’elles favorisent la guérison. Selon le Dr James Oschman, "on part d’habitude du principe que ce sont les champs électriques et biomagnétiques qui agissent sur les organismes, mais plusieurs chercheurs pensent que les ondes scalaires potentielles sont en fait à la base de ces effets."

Même si les théories expliquent dans une certaine mesure comment fonctionne la guérison, un aspect de la guérison et du travail spirituel reste encore un mystère. Les champs biomagnétiques et les ondes scalaires sont dépendantes du corps physique ou d’un appareil physique qui les génère; mais de nombreux guérisseurs spirituels ont des expériences directes avec des Êtres supérieurs qui envoient la guérison; Ils n’ont pas de corps physique. Comment leur énergie de guérison est générée ? D’un point de vue scientifique, comment peuvent-ils exister ? Ces questions forment une bonne base de réflexion sur la guérison et la nature de la conscience.

Les tissus vivants du corps, composés de molécules et d’atomes sont directement reliés et sous l’influence de toutes les forces de la nature. Il est alors naturel de penser que ces forces sont intégrées dans les fonctions du corps. Y compris les forces connues et inconnues. En étudiant les êtres vivants, et particulièrement nous même, nous avons l’occasion de comprendre les forces les plus profondes et les plus mystérieuses de l’univers.

Il est probable qu’au fur et à mesure que la science continue à étudier les domaines de la guérison et du spirituel, elle fera des découvertes étonnantes qui contribueront à l’expansion de notre conscience et apporteront une transformation à vie sur cette planète.

 

 

Article tiré du livre : » La Quintessence du Reïki » de Walter Lübeck, Frank Arjava Petter et William Lee Rand.

Editions NIANDO  Site :  reikiforum

http://elishean.unblog.fr/

1. Miles P, True G. Reiki--review of a biofield therapy history, theory, practice, and research.Altern Ther Health Med. 2003 Mar-Apr;9(2):62-72.

Posté par Isabelle Laporte à 07:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

05 novembre 2017

Notions de résonance

Notions de résonance

 

resonance

 

La fonction de résonance explique clairement comment un soin énergétique peut aider une personne malade à se soigner, par l'harmonisation de sa fréquence vibratoire.

Si un piano et une guitare sont accordés et que l’on joue un sol sur le piano, la corde sol de la guitare vibrera aussi car les ondes sonores circulant dans l’air transfèrent l’énergie acoustique du piano à la guitare. De même, chaque fois que des oscillateurs sont accordés, ils forment ce qu’on appelle un système de résonance. Les cordes de la guitare et du piano résonnent ainsi l’une avec l’autre.

 

Exemple de synchronisation de métronomes :


Il s’agit là du phénomène d’entrainement qui permet à deux systèmes accordés de façon similaire d’aligner leur mouvement et leur énergie de manière à se retrouver en rythme et en phase.

Cela fonctionne aussi pour les rythmes biologiques : lucioles qui brillent en même temps, chants des grillons, des grenouilles, menstruations des femmes d’un même foyer,…

 

L’énergie de guérison fonctionne aussi par résonance :

Lorsqu’un guérisseur, qui a une fréquence de vibration plus élevée, place ses mains à proximité de quelqu’un qui souffre, le corps de cette personne va résonner et être « entrainé » par les mains du praticien.

Le praticien se contente de détenir une énergie harmonisante extrêmement forte, tandis que l’énergie de la personne « malade » va augmenter ses propres vibrations afin d'être en résonnance. Le praticien ne fait rien d’autre que de fournir l’énergie résonnante qui permet à l’autre de se guérir ! L’intelligence innée du corps de la personne qui reçoit l’énergie agira dans le sens que le corps estime utile pour favoriser la guérison.

Le scientifique Itzhak Bentov a écrit : « nous pouvons considérer qu’une maladie provient du comportement déréglé de l’un ou l’autre des organes de notre corps. Lorsqu’on y applique un puissant rythme d’harmonisation, le système d’interférence des ondes qu’est l’organe, peut se mettre de nouveau à battre à l’unisson»

Un jour, peut-être, les guérisseurs seront connus comme des « médecins de la résonance » !

Reiki Toulouse, reiki.toulouse, reiki-toulouse, formation, magnétisme, bien être, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, Blagnac, Aucamville, Gagnac, saint Jory, Grenade, Castelginest, Launaguet, Saint Génies, l’Union, médecine douce, technique, annuaire, forum, minimes, stage, annuaire, espace, harmonisation énergétique, échange, énergie, guérison, maladie, relaxation, détente, dépression, auto-immune, défense, témoignage, médecine alternative, atelier, degré, thérapeute, praticien, maitre, master, technique japonaise, Usui reiki Ryoho, stage, information, séance, méditation, prix, banlieue toulousaine, agglomération toulousaine, haute Garonne, Mikao Usui, enseignement, homme énergétique, énergie universelle, Isabelle Laporte, FFRU,  technique d'imposition des mains, receveur, donneur, relaxation, quantum touch, pratique bien-être, , la voie du cœur, reiki forum, développement personnel, pratiquer à Toulouse, inscription, pas cher, chakras, symboles, lignée, okuden shipiden, école, corps d’énergie, programme, auto traitement, niveau, explication scientifique, libérer, les souffrances physiques, émotionnelles, mentales pour amener la Santé, l’Harmonie et la Paix intérieure, champs magnétiques, champ biomagnétique, aura, ondes scalaires,

Posté par Isabelle Laporte à 10:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 novembre 2015

L’Énergie de l’Ère Nouvelle

L’Énergie de l’Ère Nouvelle

Tout le monde a entendu parler d’Albert Einstein (1879 – 1955), mais peu de gens savent qu’avant d’être physicien, il fut d’abord un grand pacifiste qui lutta jusqu’à la fin de sa vie avec acharnement contre la prolifération des armes nucléaires. Fortement influencé par le courant théosophique, c’était également un spiritualiste convaincu qui affichait sa vénération pour le Maître bulgare Peter Deunov.

001c

 « Le monde entier s’incline devant moi, et moi je m’incline devant Peter Deunov. » avait déclaré Albert Einstein au cours d’une émission de radio en Suisse.

Il était persuadé depuis sa plus tendre enfance que l’Univers est habité par de multiples formes de vie inaccessibles aux cinq sens physiques de l’être humain, parce que notre perception tridimensionnelle est celle d’un espace-temps illusoirement limité. Sa quête métaphysique l’amena, entre autres, à découvrir que l’espace et le temps sont deux variables toujours liées entre elles, et qu’il est possible de les ajuster et d’agir sur l’une à travers l’autre, ce qui lui permit de développer la théorie de la relativité qui le rendit célèbre.

Il en arriva ainsi à la conclusion que si un objet est attiré par un trou noir, c’est-à-dire une zone animée d’un champ gravitationnel si intense que même la lumière ne peut échapper à son attraction, et qu’il réussit à se déplacer sur l’une des lignes du champ gravitationnel de ce trou noir sans se laisser absorber par son centre (qu’il nomme "singularité"), l’objet en question réapparaît nécessairement dans une autre partie de l’espace-temps, selon la loi de l’équilibre universel. Il y émerge alors, dans une dimension plus ou moins dense, à travers un vortex énergétique dont la fonction est opposée à celle du trou noir.

002

Cette hypothèse fut prouvée scientifiquement par Einstein, mais, elles ne s’applique qu’aux lois physiques auxquelles est soumise la masse des objets ; elle ne permet pas de comprendre ni d’expliquer ce qu’est la  nature de l’énergie qui les anime, c’est-à-dire la composition de leur substrat.

Nikola Tesla (1856 – 1943) fut le premier scientifique de l’époque dite "moderne" à identifier la quintessence non physique de l’énergie et sa présence illimitée dans l’univers, y compris dans les régions de l’espace où les cinq sens physiques et les instruments mis au point par l’homme terrestre pour leur servir de prolongement se sont montrés incapables de déceler des traces de vie et de mouvement. Il fut également le premier à imaginer un monde disposant d’une énergie abondante, facilement accessible, propre et gratuite.

001d

Plus de soixante ans après la mort de Tesla, il reste difficile pour nous de concevoir un tel monde, une Terre où non seulement les centrales nucléaires et thermiques, les puits de pétrole, les mines de charbon, les raffineries, auraient cessé de fonctionner, mais où les camions, les voitures, les motos, les avions, les trains, les cargos seraient devenus inutiles. La compréhension de ce qu'est véritablement l'énergie pourrait cependant rendre cela rapidement possible ! L'énergie n'est pas un combustible fossile, organique ou nucléaire extrait du sol ou obtenu par synthèse chimique. Elle ne provient pas non plus du vent, de la pluie ou des marées, ni même du Soleil. En effet, même si l’énergie photo-voltaïque ne pollue pas et est disponible en abondance, elle ne s’avère cependant pas inépuisable ni accessible partout dans l’univers, pour la bonne et simple raison que le Soleil tire sa propre énergie d’une autre Source, et qu’il ne peut donc restituer qu’une partie de cette énergie qui originellement n’est pas la sienne, et qu’il a lui-même préalablement absorbée.

Or non seulement l’énergie primordiale découverte par Nikola Tesla est une énergie renouvelable qui ne génère aucun déchet ni aucun résidu, mais elle est disponible partout et ses réserves sont illimitées ! C’est cette énergie qu’utilisent les vaisseaux de l’espace, dont certains sont capables à la fois de se matérialiser dans les plans les plus denses, comme celui de la Terre, et d’atteindre des vitesses dites supraluminiques, c’est-à-dire supérieures à celles de la lumière, sans mettre en péril leurs équipages ni constituer une menace pour les espaces qu’ils traversent. C'est à cette énergie primordiale qu'on a donné le nom "d'énergie libre".

Le concept d’énergie libre est depuis longtemps ignoré ou méprisé par une grande partie de la communauté scientifique mondiale qui a pris pour habitude de la considérer comme une "énergie ésotérique", une hérésie qui serait à la science ce que l’idéologie "New Age" est à la religion et à la spiritualité. L’une des raisons pour lesquelles les chercheurs et les inventeurs ayant travaillé dans le domaine de l’énergie libre – à commencer par Nikola Tesla lui-même – ont été systématiquement ridiculisés et décrédibilisés au cours des dernières décennies, est que les grands lobbies militaro-industriels mondiaux, qui n’ont évidemment aucun intérêt à ce que cette nouvelle forme d’énergie soit exploitée sur la Terre, ont tout fait pour tenter d’amalgamer son principe à celui du fameux "mouvement perpétuel".

003

De gauche à droite, en haut : Nikola Tesla, Walter Russel, Thomas Henry Moray, Lester Hendershot, Viktor Schauberger, Wilhelm Reich, Moray King. Au centre : Harold-Puthoff, Thomas Bearden de Huntsville, Wingate Lambertson, John Hutchison, Floyd "Sparky" Sweet. En bas : Bruce de Palma, Shiuji Inomata, Paramahamsa Tewari, Stanley Pons, Martin Fleischmann, Grigori Petrovich Grabovoï. Ces pionniers de l’énergie libre ont souvent été harcelés, ridiculisés ou ruinés. Certains ont même été jetés en prison et torturés.

Une machine fonctionnant suivant le principe du mouvement perpétuel serait une machine qui, une fois mise en route, continuerait indéfiniment de fonctionner sans aucun apport d’énergie externe, ce qui est rigoureusement impossible. Pour fonctionner, toute machine a besoin d’être en permanence alimentée par une source d’énergie. Aucun vaisseau de l’espace ne fonctionne ni n’est capable de fonctionner suivant le principe du mouvement perpétuel.

Le fonctionnement à l’énergie libre est au contraire une réalité. Et le plus merveilleux modèle en est celui du Grand Soleil Central. Comme les vaisseaux de l’espace, le Soleil central de notre univers a besoin d’énergie pour alimenter les différents systèmes stellaires. Il utilise la même énergie qui est une énergie vivante, de la même essence que l’énergie psychique ou l’énergie sexuelle. Car d’une certaine manière, on peut dire que l’homme lui aussi fonctionne à l’énergie libre, de même que tout ce qui est vivant, autrement dit tout ce qui EST.

La mort n’existe pas dans la réalité de l’univers ! Seule, existe la Vie ; elle est partout présente, y compris dans ce qui semble mort à nos cinq sens physiques, et toute vie n’est qu’énergie libre !

L’énergie libre est d’abord une quintessence spirituelle, ce qui rend bien sûr les technologies qui permettent de l’utiliser fondamentalement différentes de celles issues de la combustion, de la fusion, de la scission ou de la fission de l’atome.

Elle provient directement du Cœur de tous les univers et elle est soumise aux Lois de l’Harmonie Universelle. Certains continuent à en nier jusqu’à la possibilité de l’existence, alors qu’elle est en fait connue depuis des temps immémoriaux. Dans le passé, on lui a trouvé différents noms : Ka, Qi, telesma, fohat, akasha, éther, lumière astrale, orgone. Aujourd’hui, on l’appelle énergie libre, énergie du point zéro, ono-zone ou encore énergie de l'ionosphère. Mais c’est toujours de la même et unique énergie première qu’il s’agit, cette énergie vitale dont Hermès Trismégiste affirmait qu’elle est « la force forte de toutes les forces », ce qui fut d’ailleurs consigné dans la fameuse Table d’Émeraude dont tous les alchimistes connaissent l’existence, et certains le secret ! Or le secret de la Table d’Émeraude, c’est tout simplement celui de la nature de l’énergie libre !

L’énergie libre est l’énergie électromagnétique contenue dans la Trame cosmique de l’Univers. Elle est omniprésente dans l’espace et dans la matière et occupe tout le prétendu "vide" qui nous entoure. Elle représente un paradoxe pour la science contemporaine, car elle s’appuie sur le postulat qu’il existe dans l’univers une force gravitationnelle toujours supérieure à celles que l’on arrive à identifier grâce à leurs effets mesurables sur des masses répertoriées, et qu’il existe par conséquent une énergie invisible et non quantifiable qui provient de l’effet dynamique d’une sorte de Force immanente que l’on pourrait appeler "cosmique".

La physique quantique tend aujourd’hui à démontrer que chaque mètre cube d’espace de l’univers renferme une quantité phénoménale de cette énergie. À ce jour, toutes les techniques qui nous ont été rapportées pour la capter font appel à un principe de déséquilibre temporaire de la structure des ondes électromagnétiques, entraînant ainsi une transmutation matière/énergie ou un transfert énergie/énergie.

Les recherches de Nikola Tesla révèlent que cette source illimitée d’énergie peut être partiellement voire totalement convertie en énergie non polluante utilisable par n’importe quel objet en n’importe quel point de l’espace-temps.

Grâce à la physique quantique, les scientifiques sont peu à peu en train de réaliser que la plupart des lois physiques qui nous avaient été présentées depuis des siècles comme des vérités figées et immuables sont en fait très relatives et ne s’appliquent qu’à un champ d’expérimentation limité.

Ils découvrent que l'univers est constitué de plusieurs dimensions, que les particules de matière existent simultanément en plusieurs endroits de l'univers et qu’il est possible de téléporter instantanément aussi bien de la matière que de l’information à travers tout l'univers.

Ainsi, le soi-disant "vide" de l'univers est rempli d'énergie quantique en quantité illimitée, ce qui accrédite la plupart des informations transmises par Tesla sur le fonctionnement des machines à énergie libre. Elles ne font que "pomper" l'énergie là où elle se trouve, c’est-à-dire partout, et c'est la Nature, omniprésente, qui les alimente en influx cosmo-bio-énergétique.

007

Prototypes de machines à énergie libre

Au moyen du rayonnement "onozonal" ou "orgonique" spécifique à l’énergie libre, on peut parvenir à ouvrir la conscience et même la matière à la vie multidimensionnelle, et ainsi, à se déplacer à travers l’espace-temps en le modulant à volonté. L’énergie libre représente le substrat de la Sagesse dynamique des Maîtres Ascensionnés et des membres de la Fraternité Galactique de la Lumière. Elle se renouvelle en permanence et est capable de conduire les êtres vers des points de la vie immatérielle et intemporelle, ou au contraire de les ramener dans la troisième dimension.

Elle s’exprime aussi à travers le magnétisme universel, qui est l’expression de l’Équilibre parfait et de l’Ordre divin. Mais pour la connaître - au sens de maîtriser - l’homme doit vivre selon la vibration du conscient droit : sans agressivité, avec la lucidité et la clarté des niveaux supramentaux. Il doit cesser de se comporter en animal intellectualisé et de glorifier l’intellect pour s’ouvrir à l’Intelligence du Cœur.

Ce qui caractérise les vaisseaux extra-planétaires, c’est qu’à la différence de tous les moyens de locomotion actuellement connus de notre humanité, l’élément Lumière y joue un rôle essentiel et déterminant. Il est dans l’essence et le potentiel de la Lumière de répondre rapidement aux commandes d’une intelligence supérieure et de servir d’intermédiaire à la Vie pour qu’elle puisse se manifester dans tous les plans de la Création sans avoir à subir les lois des plans où elle se manifeste. Cela signifie que lorsqu’ils transitent dans l’atmosphère terrestre, psychique ou physique, les vaisseaux de la Grande Communauté échappent aux lois de la gravitation et aux contraintes matérielles, ce qui les rend capables de se mouvoir dans l’espace au gré de leurs équipages avec une sorte de désinvolture apparente.

Ce qui retarde le plus l’émergence de l’être humain au sein de la Grande Communauté et le premier contact de l’ensemble de l’humanité avec leurs somptueux vaisseaux, c’est l’égoïsme. Ce ne sont pas nos Frères aînés, membres d’humanités plus évoluées, qui se cachent aux peuples de la Terre. C’est nous qui nous éloignons d’eux en tissant en permanence autour de nous un réseau dense de forces hostiles à l’évolution et au progrès.

Mais si la force de gravité a longtemps stimulé l’égocentrisme, afin que les formes puissent se matérialiser et maintenir leur cohérence dans notre monde 3D, il est clair que l’on peut à l’inverse s’approcher davantage des réalités suprahumaines et supraphysiques dès lors que la gravité diminue, ce qui est maintenant le cas sur la Terre. 

Dans le passé, de grands mystiques comme Thérèse d’Avila lévitaient quand ils étaient en extase : de puissantes énergies pénétraient jusque dans leurs cellules matérielles, y neutralisant l’effet du champ gravitationnel planétaire. De même, le bien-aimé Padre Pio avait un incroyable don de bilocation.

Bientôt, la Loi d’attraction, qui maintient les corps dans leur cohérence physique 3D répondra à d’autres vibrations. Il faut se préparer à cette Nouvelle Ère qui s’approche. Même si les mots "énergie libre" et "multidimensionnalité" ne représentent encore que des concepts irréels et irréalistes pour la plupart d’entre nous, les frontières de l’espace-temps pourront bientôt être transposées au gré de la volonté de l’être humain.

Accepter cette éventualité, c’est déjà accomplir un premier pas vers l’avènement de l’Ère Nouvelle.

Olivier de Rouvroy
Novembre 2011

Posté par Isabelle Laporte à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 septembre 2013

Energies et taux vibratoire sur Terre

 

Energie et taux vibratoire sur Terre

 

Biometre

 

Tout ce qui vit, croît et meurt, est vivant. Ainsi, TOUT ce qui existe les plantes, les animaux, les êtres humains et même les objets inanimés sont constitués d'énergie. L'énergie se transmet et se mesure en « vibrations ». Les sons et la lumière possèdent des vibrations qui leur sont propres.

Le Taux Vibratoire (T.V.) est la mesure de la qualité de cette énergie.

On peut même connaître le Taux Vibratoire d'un fruit, d'un bijou, d'un organe, de la pièce d'une maison, etc.

La géobiologie est la science qui étudie la Terre en tant qu'organisme vivant et observe les influences des ondes cosmiques et du rayonnement de la Terre sur tout ce qui vit.

Cette énergie (ou Taux Vibratoire) se mesure en Unités Bovis (U.B).

Exemples :

  • Les minéraux ont un Taux Vibratoire harmonisé avec celui du sol sur lequel ils se trouvent.
    d'où l'importance du lieu d'où proviennent certains cristaux
  • Les bovins "vibrent" aux alentours de 4000 U.B.
  • Pour les carnassiers non domestiqués, il se situe aux alentours de 12 à 16000 U.B.
  • Celui des oiseaux est de plus de 27000 U.B.
  • Les chevaux ont un T.V. de 18 à 27000 U.B.
  • Pour les plantes et les arbres, le T.V. est différent selon les espèces et augmente suivant leur évolution. Par exemple, les très vieux arbres (les « espèces nobles » : chênes, cèdres et oliviers) et datant de plusieurs siècles, peuvent avoir des T.V. dépassant les 100000 U.B.
  • Quant aux êtres humains, leur Taux Vibratoire varie généralement de 6000 à 9000 U.B.

Notre planète présente, selon les endroits, de très grandes variations de T.V., allant de Taux négatifs très bas à des Taux extrêmement élevés. Par exemple, les sites archéologiques ou sacrés comme Stonehenge ou le Machu Pichu peuvent avoir des T.V. extrêmement élevés. Plus la vibration d'un endroit est élevée et plus on peut y puiser de l'énergie vitale.

 

La Terre est parcourue par des réseaux de « canaux » énergétiques, allant de la « résille » de base (3 à 4 centimètres de largeur au centre, régulièrement espacés de 8 à 12 centimètres, présentant des polarités régulièrement inversées), résille croisée couvrant la totalité de la surface et présentant (sauf cas particuliers) un Taux Vibratoire constant et régulier allant de 6000 à 9000 Unité Bovis généralement, jusqu'aux grands réseaux Cosmiques ou « Réseaux Sacrés » dont certains dépassent les 5 ou 600000 U.B., en passant par toute la gamme des réseaux Hartmann, Curry et autres ...

En l'espace de deux ans, les T.V. de certains sites dits sacrés (« Réseaux Sacrés ») ont doublé. Il y a deux ans, un de ces sites était mesuré à 250000 U.B. Il est maintenant à 500000.

Les hauts-lieux d'énergie sont souvent placés sur les anciens lieux privilégiés de la Tradition. Les plus fréquentés sont le Mont-Saint-Michel dans la Manche, les alignements de Carnac et ceux de Kerzerho en Erdeven, l'Hôtié de Viviane (forêt de Brocéliande) dans le Morbihan, l'abbaye de Saint-Martin-du-Canigou dans les Pyrénées Orientales, la ruine du château de Montségur en Ariège, celles du château de Quéribus et de Peyrepertuse dans l'Aude, la Roche de Solutré ou la Basilique de Vezelay en Bourgogne, la chapelle Saint-Michel d'Aiguilhe au Puy-en-Velay (Haute-Loire), le Mont Sainte-Odile, et le Donon dans le Bas-Rhin.

Certains hauts-lieux d'énergie, inconnus du grand public sont surtout fréquentés par les géobiologues qui y emmènent leurs élèves stagiaires afin d'ouvrir leur sensibilité aux énergies. Il arrive d'entrer dans des lieux sacrés où règne une telle vibration que nous avons comme une sensation de picotements dans tout le corps.

Ces dernières années, nous avons assisté et subi des variations extrêmement importantes de T.V. comme lors de violents cataclysmes (tremblements de terre, éruptions volcaniques, tempêtes...) les T.V. ont « grimpé » jusqu'à + 180000 U.B. sur la bande de polarité positive et à - 180000 sur la bande négative.

Ces périodes, bien qu'heureusement de courtes durées, sont très mal supportées par beaucoup d'êtres humains.

Cette augmentation des T.V. affecte naturellement les êtres vivants et il est de plus en plus fréquent de nos jours de rencontrer des personnes dont le Taux Vibratoire personnel est en cours « d'harmonisation » avec les nouvelles données de la planète.

Et même si la grande majorité des êtres humains ont un T.V. variant entre 6000 et 9000 U.B., donnée traditionnellement admise, certaines personnes dont le style de vie physique et spirituel s'harmonise avec les grandes valeurs humaines et universelles, dépassent largement 100000 U.B. en T.V.

Depuis les années 2000, le T.V. de la planète a augmenté. De 6500 à 10000 U.B. où il se situait ces cinquante dernières années, il est passé à 12000 U.B. en seulement quelques mois.

Donc, tout ce qui n'est pas en harmonie avec le T.V. de la Terre, risque d'en ressentir des effets plus ou moins graves.

100220092954672468

L'échelle de Bovis est habituellement graduée de 0 à 18000 Unités et est généralement utilisée par les radiesthésistes.

La valeur 6500 U.B. sera prise comme étant neutre pour la santé d'un citoyen lambda (citoyen ordinaire). Par exemple, si un individu a un T.V. de 8500 U.B., tous les objets ou lieux se trouvant à des taux vibratoire moindre (et donc, en dessous de 8,500) ne lui conviendront pas.

Par exemple, imaginez un moine tibétain qui vit sainement et médite régulièrement. Il possède donc un T.V. extrêmement élevé. Mais, obligez-le à écouter du « Hard Rock » ou du « Death Metal », musiques vibrant à des T.V. très bas, il est naturellement fort à parier que ce moine n'appréciera pas votre musique!

Le T.V. d'une personne varie donc en fonction de sa subtilité intérieure et tout changement d'orientation (matériel ou spirituel) modifiera son T.V. en harmonie avec les choix qu'elle aura fait.

Exemple :

Voici des valeurs, tirées du livre « Les Hauts Lieux Cosmo-Telluriques », et prises dans la Cathédrale de Chartres :
- Au centre du labyrinthe on trouve une valeur de 18000.
- L'autel est situé sur un lieu vibrant à 11000
- Devant la vierge du pilier, plus précisément les prie-Dieu, on trouve une valeur de 9000. Or dès que l'on s'approche un peu des pieds de la vierge, la valeur tombe à 1000.

 

Conclusion

En conclusion, plus vous vibrez à un taux élevé (votre T.V. est élevé), plus vous êtes resplendissant, plus vous dégagez de l'énergie et pouvez la partager avec tous ceux qui vous entourent. Ainsi, considérant que nous sommes tous interconnectés les uns aux autres, inconsciemment, vous permettez à d'autres d'élever leur propre T.V.

Pour augmenter votre T.V., il vous suffit de cultiver des pensés et émotions positives en tous temps, de bien vous nourrir, de rendre service sans attente de retour et de pratiquer des exercices de méditation.

Par contre, il faut savoir se protéger de l'énergie négative et ne pas la laisser nous atteindre. Par exemple, le 11 septembre de chaque année, les médias font revivre à toute l'Humanité ce qui s'est passé en 2001. Nous devons alors empêcher que le rappel de ces événements tragiques n'abaisse notre T.V. Garder de belles pensées positives est une bonne façon d'éviter l'abaissement de notre T.V. personnel. Par ailleurs, le fait que de plus en plus de personnes aient un T.V. élevé aidera les autres à faire grimper le leur aussi.

 

Posté par Isabelle Laporte à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 juin 2012

Notions d'énergie


Notions d'énergie

ondes


Tout dans ce monde est composé d'énergie.

L'énergie est tout simplement de l'information qui vibre ou se déplace. Vous pouvez voir, toucher et prouver l'existence d'objets à lente énergie comme un meuble, mais la majorité des énergies dans le monde ne peuvent pas être vues, entendues ou touchées par nos cinq sens. Elles se déplacent si vite que nous ne pouvons
généralement pas les percevoir;  nous ne pouvons que constater leurs effets.

Est-ce que l'énergie transmise par votre auto-radio est moins réelle que l'énergie du livre sur votre table à café ? Et qu'en est-il des micro-ondes qui transforment votre nourriture, ou les transmissions par satellite qui acheminent vos e-mails ?

Vous savez que ces énergies existent, même si vous ne pouvez pas les voir. Des milliards de bits de données énergétiques gravitent autour de nous 24 heures par jour, et nos limites énergétiques nous évitent d'être submergées par elles.

L'énergie est aussi présente dans nos sentiments, nos pensées, et nos besoins, ainsi que nos croyances inhérentes et notre essence spirituelle.

Tout au long de l'histoire et à travers toutes les cultures, des hommes intuitifs, des guérisseurs, des visionnaires et des chamans ont été en mesure de percevoir les champs énergétiques que la science commence seulement à comprendre et à étudier. En fait, ils ont été en mesure de voir et de travailler avec les 3 systèmes qui relient nos énergies physiques et spirituelles et qui interagissent pour former notre anatomie énergétique globale :

  • les centres, les plus connus sont les chakras, qui jouent le role de récepteur
  • les canaux : méridiens et nadis, qui répartissent l'énergie à travers le corps
  • les champs : aurique, magnétique, morphogénétique, ... qui servent de frontière énergétique


voir les articles :


 

Posté par Isabelle Laporte à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

16 août 2011

L’homme énergétique

 

L’homme énergétique

 

Les analyses sur l'infiniment petit nous apprennent déjà que la matière telle que nous la concevons habituellement n'existe pas ! Elle n'est en fait qu'une concentration gigantesque d'énergie dans un volume insignifiant...

De plus, la théorie onde-corpuscule a démontré qu'un corpuscule (matière) pouvait se transformer en onde (énergie) et inversement. Un peu comme l'eau peut se transformer en vapeur puis se condenser pour reprendre son aspect liquide.

Ces corpuscules, leptons et quarks, puis neutrons, protons et électrons s'assemblent continuellement pour constituer les atomes. Pour donner une idée de l'échelle de ces éléments, si un noyau atomique avait la taille d'un ballon de football, l'électron qui gravite autour de lui, aurait la taille d'une balle de ping-pong et serait éloigné de lui d'une distance équivalente à la hauteur de la Tout Eiffel ! Cela fait donc beaucoup de vide entre les deux.


RM23D01A

Les atomes sont donc constitués de vide, comme notre système solaire contient des vides immenses entre ses planètes...

Alors si la matière est constituée de 99,99% de vide, pourquoi a-t-on cette impression de dureté, de solidité ? Pourquoi arrive-t-on à saisir les objets ? Pourquoi notre main ne passe-t-elle à travers eux? La réponse se trouve dans les énormes forces d'attraction et de gravitation qui les relient. Ce sont elles qui donnent cette impression de solidité à la matière.

Mais si la matière n'est formée que d'énergie, cela signifie bien évidemment que le corps humain dans son ensemble n'est aussi constitué que d'énergie !

Alors, comment est-il possible de nier cet aspect fondamental de l'être humain pour ne s'intéresser qu'à son aspect chimique ?

Pourquoi la médecine s'est-elle ainsi concentrée uniquement sur les remèdes chimiques, alors que les aspects énergétiques et électromagnétiques ont été complètement occultés ?

 

 

 

Posté par Isabelle Laporte à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :