11 novembre 2012

La nourriture prânique

 

La nourriture prânique

 

Il y aurait actuellement 20 000 personnes sur notre planète qui se nourriraient exclusivement de prâna (chi, qi, ki,…), entendez par là qu’ils se nourriraient exclusivement de l’énergie ambiante, de la lumière, au détriment des aliments et même de l’eau.

Autrefois, c’était le cas des grands mystiques comme Marthe Robin ou de lamas tibétains.

Aujourd’hui, ce phénomène a tendance à s’étendre et à intéresser des personnes de moins en moins «religieuses».

Pour en avoir le cœur net, des scientifiques ont observé un homme qui jeûne depuis 70 ans. Pour cela, il a été filmé en continu pendant 15 jours, 24 heures sur 24, sans discontinuer pour éviter toute supercherie. Ceci a confirmé qu’il n’a pas mangé ni bu pendant ces quinze jours et aussi qu’il n’a pas été non plus à la selle ou uriner ce qui est encore plus troublant. Les chercheurs n’ont toujours pas compris comment cet indien de 83 ans pouvait vivre alors qu’il prétendait ne pas avoir bu ni mangé depuis plus de 70 ans.

 

Il faut savoir qu’aujourd’hui, de nouvelles énergies portent les individus vers une élévation de leur niveau vibratoire et ainsi vers une spiritualité plus grande et moins d’attirance pour la matérialité.

Elles aident sans aucun doute, les personnes dans leur adaptation à la nourriture prânique. Mais, il semble qu’il soit encore trop tôt pour l’humanité de franchir cette étape. Et pour le moment, il convient d’être très prudent avant de se mettre à la nourriture prânique. Il faut être entouré et bien informé sur le sujet. Car certains ont essayé et y ont laissé leur santé.

Un film intéressant à voir sur le sujet il s’agit de «Lumière», réalisé par Peter Arthur Straubinger.

Article extrait de Présence Nouvelle – Septembre 2012

Posté par Isabelle Laporte à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


31 octobre 2012

Et si la physique quantique expliquait les expériences de mort imminente ?

 

Et si la physique quantique expliquait

 les expériences de mort imminente ?

 

Des scientifiques estiment que les expériences de mort imminente surviennent lorsque l'âme, formée par des substances quantiques, s'échappe du système nerveux pour entrer dans l'univers.

Les expériences de mort imminente surviendraient lorsque l'âme s'échapperait du système nerveux pour entrer dans l'univers selon des experts en physique quantique.

Les expériences de mort imminente passionnent les scientifiques comme le reste de la population.

Il y a encore trois semaines, l'histoire d'Eben Alexander, ce grand neurochirurgien qui racontait son expérience de vie après la mort dans le livre Proof of Heaven ("Preuve du paradis") faisait la Une de nombreux journaux. Mais une question demeure : comment et quand arrivent ces expériences de mort imminente ?

Selon deux scientifiques éminents, le Dr Stuart Hameroff et le physicien Roger Penrose, une expérience de mort imminente arrive lorsque les substances quantiques qui forment l'âme quittent le système nerveux pour se rendre dans l'univers. Cette théorie se rapproche donc de l'hypothèse de l'esprit quantique, qui suggère notamment que des phénomènes quantiques, comme l'intrication et la superposition d'états, sont impliqués dans le fonctionnement du cerveau, et surtout dans l'émergence de la conscience. L'essence de nos âmes serait donc contenue dans une structure appelée microtubules.

Selon les deux experts, la conscience serait donc une sorte de programme pour un ordinateur quantique contenu dans le cerveau et qui persisterait dans l'univers après la mort d'une personne, expliquant donc les perceptions et les impressions des hommes et des femmes qui vivent des expériences de mort imminente. Les âmes des êtres humains seraient plus que la simple interaction des neurones dans le cerveau : elles seraient issues de la fabrication même de l'univers et existeraient depuis le commencement des temps.

Stuart Hameroff expliquait ainsi dans un documentaire : "Disons que quand le cœur cesse de battre, le sang s'arrête de circuler, et les microtubules perdent leur état quantique. L'information quantique dans les microtubules n'est toutefois pas détruite, elle ne peut pas être détruite, elle est juste redistribuée et se dissipe dans l'univers. Si le patient est 'ressuscité', qu'il revient à la vie, l'information quantique peut revenir dans les microtubules et le patient parle d'expérience de mort imminente. Mais si le patient n'est pas réanimé et meurt, il se peut alors que l'information quantique s'échappe du corps en tant qu'âme."

Si de nombreux scientifiques critiques cette théorie, le Dr Hameroff estime que les recherches menées en physique quantique, qui montrent notamment que les effets quantiques jouent un rôle dans de nombreux processus biologiques comme l'odorat, la navigation des oiseaux ou la photosynthèse, commencent à valider sa théorie.

http://www.atlantico.fr

Lu sur The Daily Mail

11 octobre 2012

Le Reiki, la guérison, et sa reconnaissance médicale

 

Le Reiki, la guérison,

et sa reconnaissance médicale !

Où en sommes nous ?

 

Scientifiquement il n'y a pas de preuve à l'appui, mais la médecine traditionnelle ne renonce pas à faire appel à des thérapeutes de médecine douce. Le Reiki augmente considérablement les chances de guérison, mais il y a toujours la motivation personnelle de guérir du patient qui rentre en ligne de compte. Le Reiki n'est qu'un complément à la médecine traditionnelle.

Sandra REYMOND   - Suisse

J'ai déjà initié 7 médecins, notaire, avocat, chef policier,etc..

Nous avons 2 centres hospitaliers, où à l'étage de l'oncologie il y a une salle de Reiki, et ils ont pris conscience qu'il y a de très grands bienfaits sur la clientèle de ce service. J'ai été demandée au chevet d'un médecin mourant du cancer généralisé pour l'initier avant son départ. Il y a aussi un médecin de 80 ans qui s'est fait initier, et je lui ai conseillé de bien identifier les bienfaits et d'en faire un compte rendu .

Nicole CARPENTIER - Quebec

 

La France a du retard si nous comparons la reconnaissance du Reiki à des pays comme la Suisse ou l'Allemagne pour lesquels des mutuelles complémentaires remboursent les séances.

Jean-Luc JEANTIEU - France

Les praticiens de Reiki ne sont pas des guérisseurs. Ils sont des soignants et donnent des soins.
Au miminum c'est considéré comme une technique de relaxation. Il y a des médecins qui conseillent à leurs patients de se faire initier ou de recevoir des traitements, surtout du côté des soins après opération ou traitement de cancer (chimio).
Dans ma région, j'ai une amie qui a été surtout demandée par les médecins pour les soins aux mourants à l'hôpital.

Carole NORMAND - Quebec

Ici nous avons beaucoup de praticiens Reiki et on commence à les reconnaître, par contre le gouvernement n'est pas encore disposé à accepter cela comme valide pour les assurances ou autres comme l'acupuncture ou l'homéopathie mais d'ici quelques années, ça devrait être très bien accepté. Moi je vois des grands changements au niveau du Reiki.

Lise St AMAND - Quebec

 

Riki Toulouse, reiki.toulouse, reiki-toulouse, formation, magnétisme, bien être, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, Blagnac, Aucamville, Gagnac, saint Jory, Grenade, Castelginest, Launaguet, Saint Génies, l’Union, médecine douce, technique, annuaire, forum, minimes, stage, annuaire, espace, harmonisation énergétique, échange, énergie, guérison, maladie, relaxation, détente, dépression, auto-immune, défense, témoignage, médecine alternative, atelier, degré, thérapeute, praticien, maitre, master, technique japonaise, Usui reiki Ryoho, stage, information, séance, méditation, prix, banlieue toulousaine, agglomération toulousaine, haute Garonne, Mikao Usui, enseignement, homme énergétique, énergie universelle, Isabelle Laporte, FFRU,  technique d'imposition des mains, receveur, donneur, relaxation, quantum touch, pratique bien-être,  la voie du cœur, reiki forum, développement personnel, pratiquer à Toulouse, inscription, pas cher, chakras, symboles, lignée, okuden shipiden, école, corps d’énergie, programme, auto traitement, niveau, explication scientifique, libérer, les souffrances physiques, émotionnelles, mentales pour amener la Santé, l’Harmonie et la Paix intérieure, champs magnétiques, champ biomagnétique, aura, ondes scalaires,

 

Posté par Isabelle Laporte à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14 septembre 2012

Le Magnétisme redécouvert ?

 

Le Magnétisme

une nouvelle voie redécouverte

 

Si l'on considère que l'habitude de recourir à la médecine classique constitue un réflexe qui bloque chez la grande majorité des gens toute velléité d'innovation, il est grand temps de replacer le magnétisme, le reiki et l'approche énergétique à sa juste valeur.

En fait, le magnétisme entre de plus en plus aux côtés de méthodes alternatives de soins et de préservation de la santé. Ceux qui le pratiquent appuient de plus en plus leur art sur des fondamentaux scientifiques dont certains rejoignent les pistes d'innovation les plus actuelles.

Tout d'abord le magnétisme est un phénomène naturel inhérent à la vie et par conséquent à la disposition de tous. On l'appelle énergie vitale, Chi, Ki, Qi, Pneuma, Prâna, Souffle, ondes quantiques. Le corps fonctionne grâce à cette énergie électromagnétique dont les polarités (Yin et Yang, féminine et masculine, tellurique et cosmique) baignent l'Univers tout entier et toutes ses manifestations (minéral, végétal, animal, humain, structure atomique...), à des niveaux vibratoires différents (voir les travaux de Franz Anton Mesmer).


Tout ce qui a forme dégage de l'énergie et émet des ondes qui agissent sur nous dans notre globalité. Pour exemple, la lumière, le son, la pensée, l'intention, l'objet sont émetteurs d'ondes. Ils nous traversent et jouent avec nos corps et pensées, que nous en soyons conscients ou non. Nous sommes en permanence sous l'influence harmonieuse ou disharmonieuse de ces énergies. De même, nous sommes également des émetteurs d'ondes harmonieuses ou disharmonieuses.

Le magnétisme ne traite pas que les symptômes, il peut remonter à la cause.

Le corps étant un tout, les déséquilibres peuvent s'exprimer loin de leur origine. Les pathologies sont souvent la résultante d'une accumulation de différents facteurs. Et comme le corps possède une étonnante mémoire, il garde la trace de tous nos traumatismes (physique, émotionnel et psychique), de nos systèmes de croyances, de nos postures... Ceux-ci se manifestent sous forme de tensions, de blocages et déséquilibres énergétiques.

Et lorsque tous ces signaux n'ont pas été entendus, la maladie peut apparaître. Le magnétisme permet de remettre la personne dans ses axes et dans ses énergies, de redonner du vivant.

Le magnétisme agit,

  • soit comme un laser, aidant à lever les barrages et à rétablir une circulation harmonieuse de l'énergie vitale à toutes les fonctions,
  • soit comme un cocon qui enveloppe la personne pour lui transmettre de l'énergie là où il y a carence.

Il peut être utile tant en préventif qu'en curatif.


Le magnétisme, en agissant sur la mémoire cellulaire de la personne, permet de réaliser un travail d'équilibre entre son corps et son esprit, d'élargir son champ de conscience et d'activer son processus de guérison physique, psychique et spirituel.

A l'heure actuelle, la recherche médicale s'intéresse à une nouvelle prise en charge de la maladie : l'approche épigénétique de la santé appelée « Médecine épigénétique ». Il semblerait que nous devions cette appellation à Conrad Waddington (1905-1975), et au fruit de ses recherches sur une branche de la biologie. Aristote (384-322 av. J.-C.) croyait déjà en une épigénèse (Théorie selon laquelle l'embryon d'un être vivant se développe par multiplication et différenciation cellulaire progressive, et non à partir d'éléments préformés dans l'œuf.).



Rencontre avec Chantal Berton, magnétiseur, spécialiste des flux énergétiques :

Existe-t-il un pont entre ces nouvelles techniques de guérison ayant des effets épigénétiques et la technique traditionnelle ancestrale, dite « Magnétisme » ?

Dans la pratique du « Magnétisme » tout comme dans « l'approche épigénétique », l'Intention, les pensées en tant qu'ondes vibratoires ont, entr'autres, une influence sur notre capacité à guérir que ce soit physiologiquement ou psychologiquement. Ne sommes-nous pas entrain de décoder et de codifier ce qui est utilisé depuis la nuit des temps pour accompagner l'être humain dans ces processus d'évolution et de guérison du corps et de l'esprit ?

Peut-on faire un lien également avec la physique quantique ?

La mécanique quantique s'intéresse aux particules et dans cette dimension le hasard et l'incertitude règnent en maîtres.

Selon la théorie de Richard Feynman : la nature porte en germe toutes les histoires. La vie a tous les sens et par conséquent dans cet univers quantique existent toutes les possibilités à l'état latent. Michel Bercot, médecin, dit : «Le phénomène de cohésion signe l'effet produit par cette qualité magnétique d'énergie qui vise à rassembler en un tout à l'intérieur de même espace, des parties séparées, à les solidariser, leur permettant de travailler ensemble au service d'un même objectif».

Il y aurait des niveaux de cohésion d'une extrême puissance impliquant des niveaux de matière physique d'une extrême subtilité. Un peu comme l'inconscient collectif, sorte de grand réservoir matriciel, en dehors du temps et de l'espace.

Dawson Church prédit que les idées de la Médecine Epigénétique feront avancer de façon spectaculaire les domaines de la médecine et de la psychologie dans la décennie à venir.
Et mieux que tout, démontre que, en prenant le contrôle de notre conscience, nous pouvons mieux l'utiliser pour influencer notre expression génétique. Nous pouvons même par cette combinaison d'action en arriver à éviter des années de thérapie, ainsi qu'une trop grande prise de médicaments ou limiter une chirurgie invasive.


Malgré son indéniable efficacité, l'emploi du magnétisme reste circonscrit à un petit nombre d'individus : pourquoi ?

La méconnaissance, la mauvaise presse que certains magnétiseurs ont suscitée par des pratiques douteuses et un manque d'éthique ont probablement jeté la suspicion. C'est pourquoi, en 1951, a été créé un Groupement National pour l'Organisation des Médecines Alternatives GNOMA, permettant de convaincre les pouvoirs publics de l'efficacité des méthodes alternatives et particulièrement le magnétisme. Il s'est doté d'un code de déontologie et d'une charte déposée à l'INPI sous la référence 167917-300603, garantie d'une conduite éthique de chaque praticien.

Depuis quelques années, nous constatons qu'un public plus large ne donne plus son accord sans réflexion aux mandarins de la médecine officielle. Ce public, de plus en plus conscient, s'éveille et choisit de prendre en main son capital santé.

Les pratiques alternatives douces, acupuncture, ostéopathie, magnétisme, biokinergie, reiki, fascia thérapie, sophrologie, naturopathie, etc..., semblent répondre à son attente. Les personnes, qui optent pour des pratiques non encore remboursées par la Sécurité Sociale, s'engagent dans un processus leur permettant de se sentir plus libres. Toutefois, les moyens pécuniers peuvent parfois être un frein pour qu'un public plus large adhère.

Quelles sont aujourd'hui les recherches effectuées en vue de constater la réalité du magnétisme ?


En 1939, un électricien russe, Semyon Kirlian découvre l'électrographie connue sous le nom d'effet Kirlian, point de départ de procédés photographiques de l'aura ou rayonnements magnétiques.



En 1960, le professeur Yves Rocard, Membre du Comité de l'Énergie Atomique du CNRS, dirigeant pendant vingt-huit ans le laboratoire de physique de l'École normale supérieure, étudiait le magnétisme humain. Dans son ouvrage « Le signal du sourcier », il décrit les expériences auxquelles il s'est livré et démontre l'existence du magnétisme humain.

Je le cite : « Des expériences nous ont montré que les mains des magnétiseurs "reconnus", ainsi que des personnes atteignant le même seuil de sensibilité, produisent les mêmes effets qu'un petit aimant. Nous en déduisons que l'organisme de ces personnes bénéficie d'un supplément de magnétite, qui serait aussi logée dans les articulations de leurs doigts, à la différence de la majorité de la population ».

En 1974, un médecin autrichien, Reinhold Voll établit une relation entre le rayonnement électrophotographié et des pathologies. Il réussit également à mettre en évidence les circuits des méridiens d'acupuncture.

En 1978, Georges Hadjo, photographe français concepteur d'appareillages spéciaux pour l'enregistrement visuel des énergies, membre du Groupe inter-universitaire d'étude des champs biologiques, lors du premier symposium sur la bio-énergétique, présente l'électrophotonique, technique fine d'électrographie permettant de voir le rayonnement d'une feuille dans son intégralité alors que celle-ci a été amputée d'une partie avant d'être photographiée : la feuille conserve la mémoire de son rayonnement avant amputation, c'est l'effet fantôme.

Toute personne équilibrée peut magnétiser : est-ce vrai ? Comment ? Quelles formations ?

Toute personne équilibrée ou non peut en effet magnétiser. Certaines personnes peuvent naître avec des prédispositions, c'est-à-dire avec un potentiel de magnétisme plus élevé que la moyenne. D'autres, ont reçu leur don d'un parent, de grands-parents ou autres. Et il existe ceux qui, après un long travail de prise de conscience de soi allié à des techniques énergétiques, peuvent transmettre de l'énergie pour accompagner un processus de guérison.

Devenir magnétiseur n'est pas réservé à une élite.

Nous pouvons tous apprendre à maîtriser, accumuler et redistribuer le magnétisme pour soulager les autres mais nous ne pouvons et devons pas nous improviser magnétiseur.

Pour être un bon et sérieux magnétiseur, il est indispensable d'être humble, centré sur l'énergie du Cœur. Comment accompagner si le magnétiseur n'est ni enraciné, ni dans ses axes, ni dans ses énergies ?!

Il lui est impératif d'avoir une conduite éthique et d'être dans le don de soi. Il n'y a rien à chercher et rien à vouloir. Le processus de guérison est inhérent à la personne. Il s'agit de l'écouter, l'accompagner avec son cœur, ses mains, son souffle et l'Intention.

Cette pratique ne peut se substituer à des traitements médicaux quels qu'ils soient.

Des praticiens sérieux forment dans toutes les régions : il est souhaitable de s'informer auprès du GNOMA, des fédérations, des associations ou parfois des médecins.

Dans tous les cas, le discernement est une grande clé. Il permet d'éviter certains pièges : le monde du bien-être est une cible pour de nombreux charlatans et experts autoproclamés.

 

Dans une société qui propose d'aller de plus en plus vite, d'être de plus en plus compétitif et performant, quel temps réserve-t-on à l'écoute des besoins profonds et essentiels de l'Homme ?

Comment prendre du temps pour se poser en soi, s'écouter, s'apaiser, libérer ses tensions physiques et mentales, prévenir et gérer son  ?

Le magnétisme est une réponse. Par la prise de conscience des besoins profonds, le magnétisme permet de clarifier ce qui est essentiel pour soi. Il aide à faire circuler les énergies qui étaient bloquées, à renforcer la confiance en soi et l'estime de soi. Il redonne vitalité, joie de vivre et désir d'entreprendre. Il améliore la concentration, donne des clés pour prévenir et gérer le stress. Il nourrit et transforme en profondeur, accordant le corps à l'esprit et inversement. Ainsi il optimise les potentialités de chacun, à la fois pour son bien propre et pour le bien de tous.


Quel(s) conseil(s) donneriez-vous pour faire face à notre futur incertain ?

Notre société nous propose une vision chaotique du futur : chômage, pollutions, cataclysmes. Chacun pourra allonger la liste. Certes, nous avons à faire face à de nombreux déséquilibres, planétaire, sociétal, environnemental. Ce n'est pas une fatalité. L'histoire de l'humanité montre qu'elle a traversé de nombreuses crises et a trouvé les ressources pour survivre et vivre.

Le défi ne serait-il pas de créer l'harmonie en soi pour qu'ensemble nous puissions vivre une réalité plus joyeuse ? Le magnétisme permet, en étant à l'écoute de sa musique intérieure, de rétablir de la fluidité et du vivant.

A chacun de faire le nécessaire pour se retrouver, s'y retrouver et ne serait-ce pas cela aussi innover pour mieux vivre ?

Fabienne Marion et Chantal Berton

http://www.up-magazine.info/

 

 

Posté par Isabelle Laporte à 12:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

08 juin 2012

Reiki, problèmes pulmonaires et staphylocoque doré

Tante Adèle
- par Etienne Saintelet -

 

Lorsque médecine classique et Reiki tirent à la même corde - fût-ce de manière non concertée - des miracles deviennent possibles. Le cas de « tante Adèle » me paraît d’autant plus exemplaire à cet égard que, fait relativement rare, des preuves scientifiques irréfutables en attestent. C’est pourquoi il m’a paru intéressant de partager cette expérience .

Le 30 novembre 2008, Cathy, une de mes élèves du 2 ème degré, sollicite l’intervention de la Chaîne de solidarité par le Reiki à distance (1) en faveur de sa tante Adèle.

Adèle souffre, entre autres, de graves problèmes pulmonaires. Je vous fais grâce des deux pages de jargon technique du rapport médical. Pour faire bref en langage vulgarisé : côté poumons, c’est la cata ! Et des séquelles tabagiques n’arrangent vraiment pas les choses. Par ailleurs, une inflammation du gros et du petit intestin lui occasionne de fortes douleurs. Elle ne se nourrit quasiment plus et dort beaucoup tant elle est faible.

Son état est jugé tellement critique que ses enfants se réunissent à son chevet, conscients qu’elle ne passera probablement pas le cap de la Noël.

Le jeudi 18 décembre, Cathy rappelle à sa tante qu'elle recevra du Reiki à distance le soir même. Adèle a juste la force de chuchoter "merci". A-t-elle compris ? Cathy ne peut s’empêcher de penser qu’elle recevra notre envoi collectif un peu comme d’autres recevraient les derniers sacrements.

Le lendemain, alors qu’elle est en route vers l’hôpital, Cathy reçoit un coup de fil de... tante Adèle ! Une voix guillerette lui demande où elle reste si longtemps, lui annonce qu'elle va bien et qu'il lui tarde d’en parler. Arrivée à l'hôpital, Cathy n’en croit pas ses yeux. Sa tante est transformée ! Elle l’accueille avec ces mots : " C'est un miracle ! Je suis une miraculée du Reiki ! Je le sais parce que je le vis". Elle dit s'être réveillée à 4 heures du matin, en forme, et ne plus avoir dormi depuis.

Lors de sa visite matinale, le médecin reste bouche-bée devant une amélioration si soudaine de la santé de sa patiente. Adèle recommence à manger et, surtout, ses douleurs ont disparu. Certes, elle est encore un peu faible. C’est qu’elle revient de loin, la tante Adèle ! Elle remercie la chaîne de solidarité et se hasarde à solliciter d’autres envois de Reiki pour l'aider à reprendre des forces. La voilà maintenant qui se prend à évoquer des projets, dont son déménagement, et à « réserver une danse » avec un neveu pour les prochaines fêtes de carnaval, une véritable institution dans la région.

Le s amedi, elle reçoit la visite de deux de ses enfants qu'elle n’a plus vus depuis longtemps. Patatras ! L'émotion est telle qu'elle doit être retransférée d'urgence aux soins intensifs : on craint un infarctus ou une embolie. Son état est à nouveau critique.

Dès le dimanche , Adèle va de nouveau mieux, mais reste en surveillance, bien qu’elle ne soit plus sous assistance respiratoire.

Rien ne sera pourtant épargné à la pauvre Adèle ! Un Staphylococcus Aureus s’en mêle ! Cette bactérie, qui peut être hospitalière, envoie sournoisement la tante en isolement. Elle est très faible. De fortes angoisses font chavirer son coeur. On la place sous surveillance cardiaque, ce qui ne l’empêche pas de remercier à nouveau le Reiki, d’adresser un beau sourire à ses visiteurs « stérilisés » et, puisqu’il lui faudra bien faire l’impasse sur la fête de Noël, de leur fixer résolument rendez-vous au nouvel-an.

Pendant tout ce temps, Cathy a continué les envois à distance avec deux consoeurs… et à quelques jours près, la tante tiendra parole : elle quitte l’hôpital le 12 janvier et n’y retournera plus. Cathy peut désormais lui donner des soins en direct.

Trois mois après le début de cette histoire, Adèle passe un nouveau scanner des poumons. En découvrant les clichés, le pneumologue se met à arpenter le cabinet de long en large en se grattouillant longuement l’occiput d’un index perplexe. Cathy et Adèle retiennent leur souffle dans l’attente du verdict. Se tournant brusquement vers elles, le représentant de la faculté finit par articuler : « Euh… eh bien, madame, vos poumons sont impeccables, nous allons pouvoir diminuer la cortisone !». Avec un grand sourire, il acquiesce à la demande de Cathy et imprime les clichés que vous trouverez ci-après.

Le scanner de gauche (28/11/2008) montre les lésions sur la moitié du poumon droit (zone blanche) et un poumon gauche très « nuageux ». Même si vous n’êtes pas spécialistes de l’analyse des scanners, je vous laisse apprécier l’aspect des poumons sur le cliché de droite (02/03/09).

Entre ces deux clichés : de la thérapie allopathique conventionnelle et trois mois de Reiki !


 

Par respect pour la vie privée de Tante Adèle, nous avons occulté la première ligne de son scanner parce qu’elle contenait son nom en entier. Evidemment, nous avons le CD avec ces images.

Même si la tante Adèle n’en démord pas et clame haut et fort « C’est le Reiki qui m’a sauvée, je le sais ! », il n’en demeure pas moins vrai que des traitements classiques ont été administrés en parallèle. La conclusion neutre et objective qui s’impose est donc que, lorsque médecine classique et Reiki tirent à la même corde, des miracles deviennent possibles…

Etienne Saintelet, maître-enseignant de Reiki Usui, Karuna®, Usui Teate et Gendai Reiki Ho
Reikido & Yin-Yang-Do sprl, Soumagne, Belgique / www.reikido.be / reikido@versateladsl.be
Avec le concours de Cathy Belmessieri et l’accord de tante Adèle

(1) Chaîne de solidarité par le Reiki à distance : formule comparable aux « Marathons de Reiki » organisée en Belgique selon des modalités différentes par Reikido & Yin-Yang-Do sprl

http://www.reikiforum.com/ARTICLE_TanteAdele.htm

 

Posté par Isabelle Laporte à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


05 juin 2012

Notions d'énergie


Notions d'énergie

ondes


Tout dans ce monde est composé d'énergie.

L'énergie est tout simplement de l'information qui vibre ou se déplace. Vous pouvez voir, toucher et prouver l'existence d'objets à lente énergie comme un meuble, mais la majorité des énergies dans le monde ne peuvent pas être vues, entendues ou touchées par nos cinq sens. Elles se déplacent si vite que nous ne pouvons
généralement pas les percevoir;  nous ne pouvons que constater leurs effets.

Est-ce que l'énergie transmise par votre auto-radio est moins réelle que l'énergie du livre sur votre table à café ? Et qu'en est-il des micro-ondes qui transforment votre nourriture, ou les transmissions par satellite qui acheminent vos e-mails ?

Vous savez que ces énergies existent, même si vous ne pouvez pas les voir. Des milliards de bits de données énergétiques gravitent autour de nous 24 heures par jour, et nos limites énergétiques nous évitent d'être submergées par elles.

L'énergie est aussi présente dans nos sentiments, nos pensées, et nos besoins, ainsi que nos croyances inhérentes et notre essence spirituelle.

Tout au long de l'histoire et à travers toutes les cultures, des hommes intuitifs, des guérisseurs, des visionnaires et des chamans ont été en mesure de percevoir les champs énergétiques que la science commence seulement à comprendre et à étudier. En fait, ils ont été en mesure de voir et de travailler avec les 3 systèmes qui relient nos énergies physiques et spirituelles et qui interagissent pour former notre anatomie énergétique globale :

  • les centres, les plus connus sont les chakras, qui jouent le role de récepteur
  • les canaux : méridiens et nadis, qui répartissent l'énergie à travers le corps
  • les champs : aurique, magnétique, morphogénétique, ... qui servent de frontière énergétique


voir les articles :


 

Posté par Isabelle Laporte à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

16 février 2012

Reiki à l'Hôpital de la Timone - Marseille

Reiki à l'Hôpital de la Timone - Marseille

Au mois de Juillet 2007, l’Unité de Soins Spirituels – devenue l’Unité de Soin et de Recherche sur l’Esprit (USRE) - de l’hôpital de la Timone a publié un rapport/compte-rendu de son activité pendant les 3 ans d’existence.

En effet, cette Unité, dont on a très peu entendu parler, qui existe depuis le 1er Janvier 2005 a été créée dans le but d’apporter la dimension spirituelle au sein de ce très grand Hôpital marseillais. Il s’agissait d’essayer de répondre aux besoins spirituels des patients, en tenant compte de leur culture et en même temps de réaliser toute cette démarche d’une façon totalement laïque.

Evidemment, il s’agit ici d’une initiative extrêmement importante qui répond à des besoins réels que beaucoup ont accueilli par un « enfin, en France aussi ! »

L’activité de l’Unité s’est développée peu à peu pour arriver en 2007 à inclure les domaines suivants : la relaxation, la méditation, le soin restructurant, le Reiki et l’accompagnement spirituel.

La nouveauté de l’année 2007 a été le Reiki.

L’introduction du Reiki a été facilitée par le fait que parmi les membres de l’équipe de l’Unité de Soins Spirituels il y avait déjà un médecin Maître Reiki. Son travail a été complété par les nombreuses références sur le Reiki qu’on trouve sur Internet (1 300 000 en Juillet 2007).

Parmi ces références il y en a certaines très importantes du point de vue des Hôpitaux. Par exemple, le site appartenant au gouvernement des USA (www.nccam.nih.gov) qui donne beaucoup d’information sur le fait qu’à partir de 1999 le NIH (l’Institut National de Santé – organisme gouvernemental) a créé le National Center for CAM (Le Centre National pour la médecine complémentaire et alternative).

Vous pouvez demander le Rapport d’activité de la USRE en format PDF en envoyant un mail à ReikiFORUM@aol.com

D’autre part, il y a les articles sur le site de la IARP (Association Internationale des Professionnels du Reiki). Dans un de ses articles, l’Association parle de l’Etude réalisée en 2002 auprès des plus importants Hôpitaux aux USA, par rapport au Reiki.

Déjà en 2002, 60% des Hôpitaux contactés utilisaient le Reiki en tant que thérapie complémentaire d’une façon permanente (et 20% de plus ont affirmé avoir l’intention d’inclure le Reiki prochainement). Cela veut dire qu’aujourd’hui pratiquement 80% des Hôpitaux aux USA proposent le Reiki ! (Cet article est toujours disponible sur : http://www.satyacenter.com/library-archive-iarphospitalsurvey.html)

Dans ces Hôpitaux, il y a des praticiens de Reiki employés par l’Hôpital, il y a des personnes faisant partie du personnel médical de l’Hôpital qui pratique le Reiki aussi, il y a des praticiens Reiki qui interviennent uniquement selon les besoins et il y a des praticiens de Reiki volontaires. Tous les cas de figure sont donc présents et chaque établissement dirige les activités dans le cadre de CAM (Médecine Complémentaire et Alternative) selon les besoins du moment.

Cela montre un grand degré d’ouverture et un niveau de conscience élevé concernant les dirigeants des Hôpitaux : ils sont conscients que les thérapies complémentaires sont réellement nécessaires au sein des Hôpitaux, que ce n’est pas un luxe, une mode ou un caprice, mais un besoin réel.

Ils ont compris aussi que la Médecine Allopathique, aussi extraordinaire soit-elle en ce moment, ne peut pas couvrir un des aspects des plus importants du patient : son Humanité !

En plus, le Reiki est une aide plus qu’intéressante pour le personnel soignant qui est soumis à des moments de stress physique et surtout émotionnel quotidiennement.

On peut se poser la question « que se passe-t-il en France, pourquoi ces thérapies complémentaires ne sont-elles pas acceptées au moins dans la même mesure qu’aux USA ? » « Pourquoi tout ce retard ? »

La réponse est complexe, évidemment, mais telle que je vois la situation il s’agit principalement d’une grande peur de la part de différents organismes.

Nous avons déjà dépassé la période où les médecins se sentaient menacés par les thérapies complémentaires. Ils ont clairement compris qu’il ne s’agit pas de la concurrence, mais justement de la complémentarité : chacun fait son travail, chacun dans son domaine, les deux donc sont nécessaires et agissent pour le plus grand bien des patients.

Ce que nous n’avons pas encore dépassé est la peur que ces thérapies complémentaires pourraient être des pratiques sectaires. Ou que telle ou telle secte voudrait infiltrer le monde médical.

Je suis tout à fait d’accord qu’il faut être vigilant, qu’il peut y avoir des groupements avec un comportement douteux (voire sectaire) et que grâce au travail des organisations qui s’occupent de la protection des citoyens il y a moins d’abus.

Mais en même temps, il ne faut pas tomber dans un comportement obsessionnel non plus et voir le mal partout.

Il est très intéressant de remarquer que malgré une abondance de sectes aux USA, les thérapies complémentaires sont pratiquées de plus en plus dans les Hôpitaux. La même situation en Grande Bretagne et en aucun cas, nulle part, dans aucun rapport officiel (ou officieux), dans aucun pays on ne parle pas du danger de la secte. Comment se fait-il ?

Simplement, les responsables des Hôpitaux ont compris qu’il faut faire la part des choses, ils ont fait appel à des professionnels, ils ont observé le travail réalisé et l’attitude pendant le déroulement de ces activités et ils ont acquis ainsi un savoir-faire dans un domaine où ils manquaient totalement d’expérience. A partir de là, comme on dit « c’est de la routine » !

Il est parfaitement compréhensible d’avoir peur dans une situation totalement nouvelle. Mais c’est archi connu aussi que la peur peut être paralysante !

Voilà ce qui se passe en France, la peur est présente et elle paralyse !

Par le biais de cet article, j’aimerais lancer un appel multiple :

  • aux responsables des Hôpitaux – les thérapies complémentaires (dont le Reiki) sont trop importantes pour les ignorer. Si vous pensez que ceci est une vérité, il faudrait alors agir réellement, il faudrait faire les efforts nécessaires. On ne peut pas traverser la rivière à la nage sans se mouiller !
  • aux responsables des organisations de protection du citoyen – merci infiniment pour votre aide. S’il vous plaît, continuez à être présents, mais avec un esprit ouvert et sans à priori. Vous pouvez aider le monde à aller mieux !
  • aux praticiens de Reiki - n’oubliez jamais que malgré l’efficacité prouvée du Reiki, l’acceptation de cette technique dépend de VOUS ! Votre attitude, la qualité de vos relations personnelles et professionnelles, votre comportement lors de l’exercice de votre art en cabinet, chez la personne, en stage ou en établissement officiel. Tout cela déterminera si vous êtes accepté(e) et si le Reiki sera accepté à l’Hôpital. Au-delà des différences entre les écoles de Reiki, votre professionnalisme convaincra… ou pas ! Le Reiki est un système parfaitement cohérent et son efficacité ne dépend pas de vos croyances personnelles, votre foi, vos opinions religieuses etc. Soyons-en conscients et tout ira bien. Le Reiki est un phénomène énergétique, une thérapie énergétique en soi et il est important de l’appeler par son nom pour éviter toute confusion. Avec tout le respect, le Reiki n’est pas du magnétisme, n’est pas de la Bio-énergie, n’est pas du Toucher énergétique, etc. Tout en respectant et en reconnaissant l’importance de ces techniques, le Reiki est le Reiki et il serait bon de l’appeler par son nom.

Et pour conclure, un souhait : que le Reiki et les thérapies complémentaires soient inclus dans la pratique officielle des soins de santé aussi rapidement que possible, pour le plus grand bien de tout le monde !

Nita Mocanu – 10/08/2011

http://www.reikiforum.com/

Posté par Isabelle Laporte à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 novembre 2011

On ne peut rien enseigner à autrui.

 

« On ne peut rien enseigner à autrui.
On ne peut que l’aider à le découvrir lui-même.
»
Galilée

 

 

Si on considère que la maladie est en quelque sorte une empreinte,

sorte de vis enfoncée dans notre corps et qui nous fait mal,

il nous appartient de reprendre le "tournevis" précis, l'action primale

qui a finalement conduit à la créer dans notre corps ;

ensuite, de commencer à "dévisser", libérer ce qu'elle a imprimé

dans un processus d'action dont nous devons rester les maîtres d'œuvre.

 

 

Posté par Isabelle Laporte à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Quelques principes d’harmonisation énergétique

 

Quelques principes de base
de l'harmonisation énergétique

 

  • L’amour est une vibration universelle qui se communique à toutes les espèces, fonctionne à tous les niveaux et exprime notre vraie nature. Il est le fonctionnement de toute guérison et l’essence même de la force vitale.
  • La capacité d’aider à guérir est naturelle pour tous.
  • Aider à guérir peut s’apprendre et se renforce par la pratique. Avec le temps, les praticiens acquièrent plus de puissance pour faire circuler l’énergie, augmentant ainsi leurs capacités.
  • L’énergie suit la pensée. Le praticien utilise l’intention et diverses méditations pour créer un champ d’énergie élevée et se sert de ce champ pour entourer la zone à traiter
  • Grace à la résonance et l’entrainement, la zone traitée change de vibration et s’harmonise avec celle du praticien. Celui se contente d’élever et de maintenir la nouvelle résonance.
  • Personne ne peut réellement guérir quelqu’un d’autre. Le praticien maintient simplement la résonance pour permettre au corps de se guérir lui-même.
  • La combinaison des techniques de respiration et de méditation entraine « l’alignement » de l’énergie dont la puissance est ainsi multipliée comme dans le cas d’un laser.
  • La capacité de se relier à une spiritualité, de quelque forme qu’elle soit, en demandant de l’aide, ajoute une autre dimension à la puissance de ce travail.

 Reiki Toulouse, reiki.toulouse, reiki-toulouse, formation, magnétisme, bien être, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, formation, stage, soin, reiki, initiation, échange, énergie, Toulouse, Blagnac, Aucamville, Gagnac, saint Jory, Grenade, Castelginest, Launaguet, Saint Génies, l’Union, médecine douce, technique, annuaire, forum, minimes, stage, annuaire, espace, harmonisation énergétique, échange, énergie, guérison, maladie, relaxation, détente, dépression, auto-immune, défense, témoignage, médecine alternative, atelier, degré, thérapeute, praticien, maitre, master, technique japonaise, Usui reiki Ryoho, stage, information, séance, méditation, prix, banlieue toulousaine, agglomération toulousaine, haute Garonne, Mikao Usui, enseignement, homme énergétique, énergie universelle, Isabelle Laporte, FFRU,  technique d'imposition des mains, receveur, donneur, relaxation, quantum touch, pratique bien-être,, la voie du cœur, reiki forum, développement personnel, pratiquer à Toulouse, inscription, pas cher, chakras, symboles, lignée, okuden shipiden, école, corps d’énergie, programme, auto traitement, niveau, explication scientifique, libérer, les souffrances physiques, émotionnelles, mentales pour amener la Santé, l’Harmonie et la Paix intérieure, champs magnétiques, champ biomagnétique, aura, ondes scalaires,

Posté par Isabelle Laporte à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

28 octobre 2011

Nous ne devons pas croire une chose ...

 

 

Nous ne devons pas croire une chose simplement par ce qu’elle nous est dite,
Ni souscrire aux traditions uniquement par ce qu’elles descendent de l’Antiquité,
Ni les écrits des sages par ce qu’ils furent écrits par des sages,
Nous ne devons accepter que ce qui reçoit l’approbation de notre conscience ;
C’est pourquoi je vous ai appris à croire
seulement lorsque vous aurez senti ce qu’on vous propose dans votre propre conscience intérieure.

Apres quoi, servez-vous en largement.

Bouddha


 

Posté par Isabelle Laporte à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]